Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Morrell David: RAMBO (First Blood)

Avant d'être un film à succés (et ses suites plus ou moins réussies), John Rambo était le héros d'un roman de David Morrell et c'est là que je l'ai découvert, sans avoir vu le film (même s'il était sorti à l'époque).
Le roman se nomme "First Blood" (premier sang, le premier sang versé par les policiers qui vont déclencher toute la suite)
David Morell est un ancien prof de lettres américain, devenu auteur de thriller. Ce n'est pas son premier titre, et pas le dernier: je ferait une critique de quelques autres, très réussis à mon avis).
A l'origine du nom du héros le peintre Rimbaud (avec une erreur dans la prononciation du mot) et à l'origine du personnage, la lecture par l'auteur des souvenirs d'un ancien soldat rentré du Vietnam.
Car First Blood, tout en étant un thriller d'action où l'on suit la traque de Rambo par la police, c'est aussi le portrait d'un soldat d'élite rentré paumé et traumatisé du Vietnam, qui a perdu ses amis et tout but dans la vie.
Le traumatisme de bien des soldats d'élite rendus à la vie civile et qui découvrent qu'ils ne sont pas adaptés à elle. On leur a appris à tuer, à se battre, à obeir aux ordres, pas à vivre en paix comme les civils.
Résumé: John Rambo, beret vert démobilisé, rentré du Vietnam où il a passé un moment dans un camp de prisonnier dont il s'est évadé parcours les états unis pour rendre visite à ses anciens camarades de combat.
Malheureusement, aucun n'a survécu. Ils se sont suicidés, ont péris de maladies naturelles...
C'est en repartant de chez la veuve du dernier soldat de son unité que son destin bascule.
Arrété par la police locale qui voit un lui un hippie fauteur de trouble potentiel, il est malmené par les hommes du Sheriff. Mais lorsque ces derniers veulent le raser, la vue de la lame approchant sa gorge le replonge dans le passé, dans les tortures qu'il a subi. Et,instinctivement, il se défend, s'évade à nouveau, s'enfuit dans la forêt. La police veut le traquer, mais c'est un professionnel du combat en jungle...
La situation va monter crescendo, la police fera appel à son ancien chef d'unité: le colonel Trautman et...la fin diffère de celle du film (par ailleurs assez proche du livre).

Mon avis: J'ai bien aimé ce livre. Pendant sa fuite, Rambo se rappelle de son passé, son entrainement, sa guerre, et on découvre parfaitement de quoi il est fait. Pas un surhomme, juste un vétéran un peu paumé, entrainé dans un engrenage infernal et tragique.

Si on a vu le film, la lecture sera peu surprenante (sauf la fin je répéte), mais interessante pour peut etre decouvrir d'autres faces de ce personnage. Si on n'a pas vu le film, ou pas voulu le voir, le récit est bien mené, alternant les séquences de souvenir et celles relatant la traque. Pas trop de manicheisme (les policiers ne sont pas stupides ou sadiques, juste ignorants des traumatismes de leur prisonnier, Rambo est parfois un peu tétu, refusant les possibilitées de se rendre, Trautman est partagé entre son meilleur homme qu'il veut sauver et le danger qu'il représente).
Un lecture qui m'avait intéressée à l'époque et que je recommende encore aujourd'hui.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

David 12/01/2014 01:45


* venir à remplacer par finir dans mon commentaire précédent.

David 12/01/2014 01:44


Je viens de venir ce livre. C'est vraiment une bonne histoire, bien écrite. J'ai adoré