Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonnard Olivier: Collector

Bonnard Olivier: Collector

L'histoire: C'était l'année de Retour vers le futur et de Rocky IV. L'année de We Are the World, de Take on Me et de L'Aziza. En 1985, Thomas Strang avait onze ans. La vie commençait. Il ne s'en est jamais remis. Que s'est-il passé, cette année-là, pour que ce journaliste un peu geek en fasse son eldorado perso ? Pour qu'il soit capable, désormais adulte, de claquer une fortune dans un jouet qu'il a eu gamin ? Pour que ce détective privé du vintage accumule ainsi, de brocante en vide-grenier, les pièces à conviction, sans savoir au juste ce qu'il cherche ? A la faveur d'un raid dans les caves d'un vieux magasin de jouets parisien, Tom exhume un de ces robots transformables japonais qui faisaient fureur dans les années 1980. Il ne tarde pas à découvrir qu'il s'agit d'un jouet dangereux, qui suscite les convoitises. Un jouet soi-disant magique couplé aux deux autres robots de la gamme, il serait capable de vous ramener en enfance. Et si la légende disait vrai ? S'il était donné àTom de revenir en arrière, au temps de Goldorak, de la colle Cléopâtre, du Tubble Gum et de la Dictée magique ? De replonger dans le bain de son enfance dorée ? De revisiter ces glorieuses eighties de son point de vue d'adulte ?

Mon avis: Pour qui, comme moi, a passé son adolescence dans les années 80, ce roman regorge de référence au passé. Certains sont aujourd'hui de ces "toy hunter" qui collectionnent à tout va tous ces jouets que l'on avait acheté, ou mieux ceux que l'on révait d'acheter mais qu'on ne pouvait pas acheter à l'époque. Et cette quête des jouets du passé est elle une quête de la jeunesse perdue, d'une époque plus heureuse, plus insouciante?

Thomas strang se pose ces questions sans pouvoir y répondre. En attendant il dépense des fortunes et met son couple en péril pour des figurines de plastique ou de métal à l'effigie des héros virtuels de son passé.

Je ne suis pas un toy hunter, mais ce roman m'a replongé dans le monde de mon enfance, j'ai revu défiler les dessins animés de l'époque, les séries Tv et leurs héros...etc

Le fil rouge de l'histoire est la légende du jouet - machine à remonter le temps, qui pourrait transporter Thomas dans cette époque bénie. Mais qui succite de fait bien des convoitises.

Ce coté thriller/policier est correctement mené, avec des personnages suffisamment originaux. Le "voyage dans le temps", tout impossible qu'il soit est aussi correctement évoqué avec l'inévitable déception entre souvenirs fantasmés confrontés à la réalité.

Enfin, entre chaque partie du livre, des articles (signés thomas Strang) nous replongent dans les années 80 et nous rappellent l'histoire de ces moments qui ont marqués notre enfance.

Par contre, pour quiconque n'a pas du tout connu cette époque, je doute que le roman soit suffisamment parlant, si ce n'est pour un intéret "historique" réservé aux amateurs.

 

Voir les commentaires

Aubard Yves: La main de fer (La saga des Limousins Tome 8)

Aubard Yves: La main de fer (La saga des Limousins Tome 8)

L'histoire: « La Main de Fer » est le tome 8 de La Saga des Limousins, il se déroule entre 1038 et 1045. Lou doit reconstruire son église à Châlus, il en profitera pour mener d autres travaux dans son fief et pour inventer au passage la charrue pour le plus grand bonheur de ses vilains. En bon châtelain, il saura également pourvoir sa nouvelle église d une puissante relique. Dieu, aidé par quelques membres de la famille, va redessiner la frontière entre la Bretagne et la Normandie qui seront bien proches d entrer en guerre, mais Brunehilde va trouver une solution radicale pour éviter ce conflit. La guerre sera en revanche inévitable entre Germains et Hongrois, et Guy-Lou sera au premier rang de cet affrontement. Le temps fait son oeuvre et Dieu n a pas oublié Lou et ses amis sur cette terre comme on aurait voulu le croire, il commence à prélever, çà et là, les héros de la première génération.

Mon avis: Après 7 tomes à guerroyer, se marier, enfanter, faire des "miracles" grace à leur science de la médecine en avance sur l'époque (comme si un médecin d'aujourd'hui les guidait!!) la famille de Chalus s'est agrandie et a parcouru le royaume de France et les pays voisins.

Dans ce tome 8, moins de grands voyages, et ce n'est pas plus mal, et toujours des faits historiques auxquels ils apportent leur contribution. On y croise le célèbre Macbeth, Lady Godiva qui envisage de défier son époux en chevauchant nue dans les rues de leur ville, les têtes couronnées des provinces françaises en perpétuel conflit de succession.

Enfin, après tant d'années Lou et ses compagnons des premiers tomes ont vieillis et la maladie et l'age vont faire valoir leurs droits. Les décés commencent à frapper l'entourage du chatelain, lui broyant le coeur comme cette "main de fer" qui le frappe de plus en plus souvent dans l'effort...

Le style d'Yves Aubard reste le même, plaisant à lire dans un récit qui est avant tout un exposé sur l'histoire de cette époque, romancé grace aux héros Chalusiens. Cela reste donc instructif de façon agréable, avec les précisions de fin de volume expliquant les libertés prisent avec la réalité historique et donnant quelques détails historiques suplémentaires.

Voir les commentaires

Aaronovitch Ben: Magie noire à Soho (Le dernier apprenti sorcier tome 2)

Aaronovitch Ben: Magie noire à Soho (Le dernier apprenti sorcier tome 2)

L'histoire: Après avoir réconcilié les divinités qui se partagent la Tamise et mis hors d'état de nuire un tueur en série sorti d'un conte pour enfants vieux de plusieurs siècles, l'agent Peter Grant et l'inspecteur Nightingale pensaient pouvoir souffler un peu. Mais le repos n'est pas une option pour les deux derniers sorciers de Londres : ce sont cette fois les jazzmen de la capitale anglaise qui meurent un peu trop souvent et dans des conditions un peu trop suspectes. Au son du swing, du bop et de l'électro, Peter nous emmène dans les clubs enfumés de Soho, où magie et musique forment les deux faces d'un même penny

Mon avis: Tome 2 de la serie. Il peut être lu independamment mais je conseille quand même la lecture du premier tome, bon nombre de personnage ayant eu un vécu dans le tome précédent, il est préférable de connaitre ces événements pour une meilleure compréhension.

Cette fois encore, on suivra notre apprenti sorcier dans une enquête de police en lien avec des événements magiques. L'auteur reprend des personnages introduits précédemment (hormis les principaux, il sera ré-utilisé certaines divinités fluviales) et prend en compte les conséquence de l'aventure précédente (pour Lesley notamment).

Cette fois ci l'enquête n'est pas en lien avec les fleuves de Londres mais avec le Jazz (dont le père de Peter fut une figure). On y apprend aussi que Nightingale est le survivant d'un plus grand groupe de sorciers, sans entrer vraiment dans les détails l'auteur commence à évoquer l'histoire des magiciens et donc de Nightingale.

Enfin la dernière scène du livre est un parfait cliffhanger pour pousser le lecteur vers le tome suivant. A suivre donc...

Voir les commentaires