Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traviss Karen: Gears of War - Aspho Fields

gears of war

 

L'histoire: Enfants, ces trois-là étaient inséparables. Puis Marcus Fenix, Dominic et Carlos Santiago se sont battus côte à côte à Aspho Fields, la bataille épique qui changea le cours des guerres pendulaires. Il y a une autre guerre désormais, une guerre pour la survie même de l'humanité. Mais tandis que la dernière forteresse humaine sur Sera se prépare à un nouvel assaut de la Horde locuste, des fantômes du passé reviennent hanter Marcus et Dom. Alors que les soldats de la Coalition des gouvernements unis, assiégés, se préparent à un dernier combat pour sauver l'humanité de l'extinction, les décisions déchirantes prises à Aspho Fields reviennent sur le tapis. Marcus et Dom peuvent résister à tout ce que la Horde locuste leur prépare... mais leur amitié survivra-t-elle à la vérité sur Carlos Santiago ?

Mon avis: Encore une adaptation de jeu vidéo (Gears of War©) auquel je n'ai pas joué. Ici, ce n'est pas simplement une reprise des personnages les envoyant vers une mission qui aurait pu faire l'objet d'un opus du jeu, mais un préquel, ce qui a peut être laissé plus de liberté à l'auteur.

Quoi qu'il en soit, je pense que cette novelisation fait la preuve qu'un auteur peut reussir cet exercice pour peu qu'il soit talentueux. Le roman de Karen Travis (déjà familière du genre par des novelisations de Star Wars©) est bien construit, bien raconté. Si je ne connaissais rien des personnages et de leur univers de science fiction (planête, armes, équipements, ennemis extra-terrestres), ni de leur passé sans doute évoqué dans les opus du jeu, j'ai retrouvé un récit "militaire" qui aurait pu être transposé sur des opérations actuelles ou passées avec des personnages similaires.

Ici, il est rare de se croire en train de regarder une séquence de jeu. Les phases d'action pure sont simplement des transistions ou des illustrations pour nous décrire les motivations ou les réactions des personnages.

Toutefois, je pense que seuls les habitués du jeu y trouveront vraiment leur compte. La méconnaissance totale des personnages et de l'univers fait tout de même perdre une partie de l'attrait de cette histoire qui est censé lever un voile du passé des héros du jeu.

Une réussite dans la novelisation, à reserver quand même à des joueurs de Gears of War©

Voir les commentaires

Jollien Alexandre: Eloge de la faiblesse

  faiblesse

L'histoire: Eloge de la faiblesse retrace un itinéraire intérieur, une sorte de conversion à la philosophie. L'auteur, handicapé de naissance, imagine recevoir la visite de Socrate en personne. Dès lors, s'en suit un échange où de proche en proche émergent des - outils pour apprendre à progresser dans la joie, garder le cap au coeur des tourments et ne pas se laisser déterminer par le regard de l'autre. La philosophie est ici un art de vivre, un moyen d'abandonner les préjugés pour partir à la découverte de soi et bâtir sa singularité. Peu à peu, une conversion s'opère, le faible, la vulnérabilité, l'épreuve peuvent devenir des lieux fertiles de liberté et de joie.

 

Mon avis: J'ai découvert cet auteur singulier lors d'une émission télévisuelle. Pas une émission littéraire pourtant, juste du divertissement: "La parenthèse innatendue" de Fredéric Lopez. Le concept de l'émission pour ceux qui ne la connaissent pas est de réunir trois personnalités de divers horizons pour passer ensemble deux jours loin de Paris et évoquer leur parcours. C'est ainsi que j'ai découvert un homme handicapé, diplomé de philosophie: Alexandre Jollien. Après une enfance en centre spécialisé, il a réussi à étudier et à publier plusieurs ouvrages. Celui-ci est le premier, celui qu'il a écrit, poussé par un enseignant, et qui relate sa vie.

Au dela du simple récit auto-biographique comme on en publie de plus en plus sur tout et nimporte qui, ce petit livre (moins de 100 pages) ajoute au récit d'une vie hors norme, la réflexion sur bien des sujets plus profonds (la notion de normalité, de handicap, de convenance sociale...)

Alexandre Jollien dit que la découverte des philosophes l'a sauvé, lui a offert une renaissance. Elle l'a peut être aussi amené à exercer son regard autrement sur le monde et les humains. En tout cas, c'est en imaginant un dialogue avec Socrate qu'il met en forme ce livre.

Pour moins de 5 euros et en moins de 100 pages, on découvre une vrai richesse, une analyse profonde et un personnage étonnant.

J'ai voulu commencer ma découverte de l'auteur par ce premier livre, cette "génése" qui explique bien qui il est. J'espère très vite me plonger dans ses oeuvres suivantes: "Le metier d'homme", "La construction de Soi", "Le philosophe nu", pendant qu'il sera sans doute parti pour effectuer une retraite spirituelle à l'autre bout du monde pour mieux se découvrir et réfléchir sur le monde (ce qu'il annonçait comme projet dans l'émission).

Une découverte touchante et enrichissante.

Voir les commentaires