Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

McNab Andy: Force Brute

McNab Andy: Force Brute

L'histoire: Un cargo libyen intercepté par les autorités au large des côtes espagnoles se révèle rempli jusqu'au plat-bord d une cargaison d armes et de munitions suffisante pour déclencher une guerre... Vingt ans après, un inconnu semble vouloir éliminer l'un après l'autre les responsables de cet arraisonnement. Sa dernière victime en date a été cruellement torturée à la perceuse Black & Decker, avant de recevoir une balle dans la tête. Et Nick Stone ex-SAS, coriace, plein de ressources, impitoyable et solidement entraîné est le prochain sur la liste du tueur. La mèche est allumée... et Stone se retrouve embarqué dans sa mission la plus terrible dans une quête qui l'entraîne à travers deux continents et le ramène à Tripoli, dans les recoins les plus sombres d'un passé tortueux. Mais il lui faut tout d abord retrouver un homme impliqué dans ce passé et qui en sait sans doute beaucoup plus qu'il n'est disposé à le dire au sujet de ces menaces bien réelles pesant sur Stone.

Mon avis: Suite de couvre-feu où Stone sauvait son ami journaliste et faisait la connaissance de la veuve et de la fille du caméraman. Seul lui aussi, il décide de les inviter à passer Noël en Irlande dans la maison de campagne du journaliste. Mais très vite il comprend qu'on cherche à le tuer. Qui? des anciens terroristes de l'IRA en lien avec son passé SAS ou les services secrets anglais? Il va devoir interrompre ses vacances pour rechercher la vérité.

Comme toujours le roman débute avec un récit d'une opération du passé quand Stone était encore SAS et qui sera en lien avec la suite. Ici les pays étrangers que Stone devra affronter seront l'Irlande et la Libye. Dans un milieu d'espion plein de mensonges et de manigances. Échapper à ceux qui le traquent tout en recherchant la vérité et sans savoir a qui faire confiance.

Je trouve que le concept s'essoufle peut-être car je suis moins emballé par les romans, même si les qualités des précédents restent et que les scènes décrites paraissent vraiment réalistes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
B
parfois un auteur doit savoir arrêté une saga.
Répondre