Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thomas Adrien: Notre Dame des loups

Thomas Adrien: Notre Dame des loups

L'histoire: 1868, aux confins de l’'Amérique, les Veneurs, une petite troupe d'’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d'’argent, l'’âme froide comme l’'acier, parcourent les immensités de l’'Ouest sauvage.
Ils s’'enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu'’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups…

Mon avis: A la lecture du quatrième de couverture l'histoire n'est pas un mystère. Il s'agit d'une traque au (aux) loup-garou dans l'amérique post guerre de sécession. Je ne dis pas far west car l'action se déroule dans le nord, on est donc plus proche de l'univers de London et de Croc Blanc (même si ici les loups sont humains le jour et Lupins la nuit). Créée sur le nouveau continent par un imigré du vieux continent, la Vénerie est une troupe hétéroclite politiquement correcte (hommes, femmes, indien, noir, européen, américain la diversité est là), et chaque membre a son caractère, son histoire. On en découvre plus sur certains au fil des chapitres, chaque chapitre étant le récit d'un des membres de la Vénerie.

Au fur et à mesure on découvre donc qui ils sont, qui sont leurs ennemis, ces Wendigos qui sont en fait des loups-garou infectés par "La Dame", venue d'europe. Les veneurs sont un peu les "Men in Black" de l'époque, en charge de tuer les lycanthropes mais aussi de faire en sorte que la rumeur de leur existence ne se répande pas. Ils sont bon tireurs, dur à cuire et donc un peu amoraux (au sens de la civilisation). Ils ne s'aiment pas forcément mais se plient aux régles imposées par le "maitre de chasse". Chacun va donc nous donner sa vision de son histoire et de leur univers.

Le roman se lit vite. L'ambiance glaciale et mortelle de la chasse est bien rendue. Les personnages sont tous différents et interessants. L'histoire de La Dame et de ses rejetons (les "Rej" comme les appellent les veneurs) bien expliquée. Et le final est très bien conté, original avec quelques surprises pour le lecteur très bien amenées.

Un livre qui se lit bien, qui mêle avec efficacité western et horreur. Et l'auteur sait mener l'histoire en entretenant suspens et révélations de façon très habile.

Voir les commentaires

Farris Smith Michael: Nulle part sur la terre

Livre reçu dans le cadre d'une opération MASSE CRITIQUE spéciale organisée par le site babelio et l'éditeur SONATINE que je remercie de leur confiance

L'histoire: Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n'a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.

Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d'arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C'est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l'attendent.

Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu'à un fil.

Mon avis: Il s'agit là d'un roman basé sur l'histoire de deux personnages que nous suivons tout d'abord alternativement d'un groupe de chapitres (plutot courts) à l'autre:

Maben et sa fille marchent sur la route cherchant un endroit où se poser, vivre enfin tranquille. Mais sans argent, sans aide, leur destin semble compliqué. Russel, lui, sort de prison et revient dans sa ville natale où certains l'attendent de pied ferme pour se venger.

Roman à ambiance plutot noire, le destin des personnages ne baignant pas franchement dans le positif ou le conte de fée... Le tout dans une petite ville du Mississipi. Le coté chaud et humide de la région n'est pas vraiment mis en avant, mais l'ambiance "trou paumé" des USA ressort vraiment dans les descriptions (parfois très détaillées) de l'environnement.

La force de ce genre d'histoire, lorsqu'elle est bien menée, c'est que l'on veut toujours en savoir plus. Sur le passé des personnages, ce qui les a conduit là, et sur leur destin. On espère une embellie, on est souvent déçu devant le mauvais sort qui s'acharne. Parfois révolté par la bétise de leur décision qui les fait passer à coté d'une aide précieuse.

Tout cela est très bien organisé par l'auteur. Maben et Russel ont un lien et finiront par se rencontrer mais pas forcément pour le meilleur.

Un livre que j'ai eu plaisir à lire, vite car les chapitres s'enchainent en suscitant cette envie chez le lecteur de lire la suite, de découvrir ce qui a pourri la vie des personnages et comment ils vont s'en sortir (ou pas). Une découverte d'un auteur interessant qui me pousse à m'interesser à son premier roman (celui-ci est son deuxième) "une pluie sans fin"

Voir les commentaires