Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texier Nicolas: Opération Sabines

Texier Nicolas: Opération Sabines

L'histoire:

Londres, 1937. Le jeune enchanteur Carroll Mac Maël Muad et son domestique Julius Khool, vieux soldat maure ayant servi dans les légions de la République romaine de Weimar, sont recrutés par le Special Operation Service afin d'exfiltrer un savant vénitien, dont les travaux dans le domaine de l'atome risquent de bouleverser l'équilibre des forces en Europe.

Ils ignorent cependant que ces découvertes ne sont pas convoitées que par les services de renseignements ennemis, mais également par une société secrète mêlant poètes, sorciers et créatures de l'outre-monde luttant pour leur survie. Loin de se passer comme prévu, l'opération "Sabines" amènera dès lors Carroll et Julius jusqu'au cœur des limbes, au long d'une route rythmée par les rencontres et les périls merveilleux.

 

Mon avis:

Ce roman est le premier d'une série de trois , suivant les tribulations d'une paire d'aventuriers un peu particuliers dans un univers uchronique. Mêlant les registres du roman d'espionnage, du polar, du roman d'aventures et de la fantasy, Opération Sabines se déroule dans une Europe des années 30 où la magie côtoie locomotives, sabres, fiacres et arbalètes. On s'y croit parfois dans un Sherlock Holmes ou tous ces romans d'époque, avec les guerres orientales de l'empire britannique, les états Européens en proie à des changements de régime, dont certains naissent de l'échec du précédent. Les agents du M.I.6 sont des mages qui croisent le fer avec les agents d'un "Nouvel Empire romain" œuvrant pour le désenchantement (au sens d'en enlever la magie, bien sur) du monde. Le souverain britannique serait un héritier d'Arthur...etc

Toute l'histoire nous est conté au travers du journal du majordome - vétéran oriental Julius Khool qui a roulé sa bosse dans les rangs de différentes armées européennes et orientales (ce choix ressemble à celui de Conan Doyle qui fait relater les enquêtes de Sherlock par le Dr Watson).

Ce premier opus semble plus un prétexte à nous faire visiter cette Europe uchronique et le monde des limbes, car l'action ne s'arrête jamais (et les personnages n’arrêtent pas non plus de voyager)

Un bel hommage aux romans d'aventure du début du 20ème siècle, ravivé par le style du narrateur, le vieux soldat qui en a vu d'autre et qui ne résiste guère à sa dose de boisson. Finalement un premier tome intéressant qui m'a donné envi de poursuivre l'aventure dans sa suite (qui doit nous emmener aux Amériques...)

Voir les commentaires

Coben Harlan: L'inconnu de la forêt

L'histoire:

WILDE.
SON NOM EST UNE ÉNIGME, TOUT COMME SON PASSÉ.

Il a grandi dans les bois. Seul.
Aujourd'hui, c'est un enquêteur aux méthodes très spéciales.

VOUS IGNOREZ TOUT DE LUI.

Il est pourtant le seul à pouvoir retrouver votre fille et cet autre lycéen disparu.
Le seul à pouvoir les délivrer d'un chantage cruel. D'un piège aux ramifications inimaginables.

Mais ne le perdez pas de vue.

CAR, DANS LA FORÊT, NOMBREUX SONT LES DANGERS ET RARES SONT LES CHEMINS QUI RAMÈNENT À LA MAISON.

 

Mon avis:

Dans le cadre d'un MASSE CRITIQUE spécial j'ai reçu ce roman de la part de l'éditeur. En échange je m'engageais à le lire et à écrire une lettre pour en parler. Je vais donc rédiger la missive à mon collègue de travail dont le pseudo internet Crapulax démontre son mauvais esprit qui fait de lui le pire critique de ma connaissance: il n'aime rien (avec parfois une bonne dose de mauvaise fois assumée!)


                                        "Mon cher Crapulax.

Encore un livre lu, encore une histoire que je t'invite à découvrir. Et non, il n'y a toujours pas de dessins, c'est bien un roman et non une BD. Je sais qu'il t'es difficile de te plonger dans un roman, mais avec Harlan Coben, je pars sur une valeur sure.

Chacun de ses titres est ce qu'on appelle un "page-turner" car il sait construire ses histoires de manière à aguicher le lecteur à chaque fin de courts chapitres. Ses personnages sont toujours des personnages civils, rarement des flics ou autres agents spéciaux. Ce sont toujours des médecins, des avocats, des gens plus ordinaires même. Et ils sont toujours confrontés à une situation extraordinaire . Ce dernier roman ne fait pas exception à la règle: un enfant trouvé dans les bois, un enfant sauvage dont on ne connait pas les parents. Une avocate célèbre, star d'un show télé. Des lycéens, dont une pauvre ado harcelée par la star du lycée, fils d'une famille richissime. Tous ces personnages vont se retrouver mêlés à une affaire qui se révélera au monde via la disparition de la jeune ado harcelée.


Comme toujours chez Coben, le lecteur va découvrir le passé des personnages tout en suivant l'enquête. Leur passé et leur personnalité aussi.


Le point fort de Coben dans ce style, hormis sa construction d'intrigue, c'est qu'il reste assez crédible. Un avocat n'a pas les capacité d'un cambrioleur ou d'un soldat d'élite...pour effectuer des actions hors de sa compétence il devra s'adresser à un spécialiste. Mais ce spécialiste sera un ami, un ancien client, un ancien patient..etc. Tu va me dire que c'est un peu facile. Oui ok, mais cela reste une fiction, l'auteur doit bien un peu romancer son histoire sinon elle sera moins passionnante pour le lecteur....


Donc ce roman est il parfait? non bien sûr. Les personnages sont en nombre limités et on découvre bien leurs histoires passées et leurs personnalités, mais à la fin on se retrouve avec certaines questions sans réponses. Pourquoi avoir lancé une piste de recherche pour ne rien conclure sur ce sujet? A moins que ledit personnage ne reparaisse dans un prochain livre..


En tout cas j'ai simplement été un peu déçu que le passé d'homme des bois puis de soldat du jeune enfant sauvage - devenu adulte- Wilde ne soit pas plus utilisé. Finalement cette particularité n'a aucun impact sur son enquête...
Enfin, ne t'attend pas à résoudre l’énigme par toi même avant que l'auteur ne te donne la clé: tu n'as pas les éléments en main pour pouvoir le faire.
Mais ce n'est pas ce style de livre, celui ou le lecteur cherche à prendre l'enquêteur de vitesse. Ici, il faut se laisser porter par l'action, suivre les personnages et se laisser balader par l'auteur vers un petit switch de fin toujours bien amené.
En sommes, Coben est une valeur sure, à la fois pour les habitués de cet auteur, comme pour ceux qui voudraient le découvrir via ce roman.
Voilà cher Crapulax, lance toi et on s'en reparle très vite (car une fois lancé on le lit très vite)"

Voir les commentaires