Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trottier Yves: Le Royaume des sables - Les tigres bleus T1

Reçu dans le cadre d'un MASSE CRITIQUE sur le site BABELIO en partenariat avec l'éditeur KENNES EDITIONS

L'histoire: An 1006 de l’ère de Sable. Au royaume de Hudor, les lacs et les rivières n’existent plus. Les cités se livrent des guerres impitoyables pour l’'accès à l'’eau potable tandis que des hordes de brigands parcourent le territoire et sèment la terreur. Cependant, une lueur d’espoir anime les sages et les seigneurs de guerre. Selon la légende, des descendants des Tigres bleus vivraient parmi les peuples du continent. Ils attendraient le retour de la déesse des eaux pour se manifester et renverser les forces du feu qui ravagent la Terre depuis le Grand Réchauffement.
Dans un village au coeœur du désert, des jumeaux, un frère et une soeur aux personnalités opposées, se préparent comme tous les jeunes gens du royaume à participer au grand tournoi annuel des guerriers. Ils sont loin de se douter que leur vie est sur le point de basculer.

Mon avis: Le lectorat adapté aura l'age des héros (14 ans) au maximum. L'édition le lui destine:

 Le format du livre tout d'abord avec une édition au texte très aéré sur environ 250 pages avec un schéma de carte simple des contrées évoquées et un lexique de départ reprenant la liste des principaux protagonistes.

La situation politique du royaume ensuite, n'est pas simpliste mais reste simple. Les gentils et les méchants sont crédibles mais sans trop de surprise (du moins dans ce premier tome qui peut comme souvent servir de mise en place de l'univers plus que de contenu de l'histoire).

Pas de grand mystère mais une histoire sans temps mort, centrée sur les jumeaux principalement qui doivent quitter le monde de l'enfance pour rejoindre celui des guerriers (à l'image de leur père). Jumeaux mais très différents dans leur comportement avec le garçon studieux et raisonnable et sa soeur tête brulée et espiègle qui ne prend rien au serieux (un petit peu trop je trouve par rapport aux situations dans lesquelles elle est censée se trouver). Toutefois ce n'est pas une petite fille sans défense, elle aussi est doué dans les arts martiaux.

Ce premier tome se termine logiquement sur le départ d'une histoire de vengeance et de lutte de pouvoir, après nous avoir présenté l'univers et les principaux personnages amenés à y jouer un rôle.

C'est donc un roman a réserver aux jeunes de la tranche d'age 10-14, garçons ou filles, et c'est un premier tome d'une série qui, comme les premiers tomes doit mettre un univers et des personnages en place, empéchant de vraiment développer en profondeur l'intrigue (qui devrait l'être plus dans la suite je suppose).

Un avis personnel mitigé sur le contenu. J'ai trouvé le personnage de Lia trop désinvolte souvent pour être vraiment crédible et l'intrigue un peu trop simple (même pour de la littérature jeunesse, mais j'ai presque 50 ans, même si je garde mon âme d'enfant...).

Par contre de bonnes idées concernant les "méchants" avec ces soldats sismiesques et ces oiseaux monstrueux. La technique de l'eau qui n'est autre que le kung fu a main nue et avec armes (clin d'oeil à Bruce Lee avec la citation de début). Et un style d'écriture agréable et maitrisé.

Voir les commentaires

Bakker Scott: Neuropath

tous les livres sur Babelio.com

Reçu dans le cadre de l'opération MASSE CRITIQUE du site Babelio en partenariat avec l'éditeur Milady. Merci à eux pour leur confiance.

L'histoire: Tom choisit mal ses amis. Il mène une vie ordinaire, a un travail routinier au département de psychologie de l'université de Columbia, un mariage brisé, une ex-femme amère. Une vidéo va bouleverser son existence. Non seulement son atrocité dépasse de loin tout ce qu'il pouvait concevoir, mais son auteur est son meilleur ami, Neil. Neil a passé des années à peaufiner pour la NSA des techniques d'interrogatoire usant de la chirurgie invasive. Depuis, convaincu que l'on peut commander les sentiments et le comportement humains en stimulant certaines parties du cerveau, et déterminé à dissiper nos illusions, il a basculé dans une spirale de meurtres et de mutilations. Et le FBI pense que son vieil ami Tom est le seul à pouvoir l'arrêter. Fondé sur les toutes dernières découvertes de la science sur le cerveau humain, ce roman diabolique va vous prouver que vous n'êtes pas qui vous croyez.
 

Mon avis: Le déroulement de l'histoire est classique. Un tueur recherché par la police (ici le FBI) et l'ami le plus proche de ce criminel amené à collaborer à l'enquête du fait de sa connaissance intime du recherché.

A partir de ces ingrédients très classiques, ce roman va se distinguer sur plusieurs points.

Tout d'abord la présence d'un autre criminel, un serial killer qui massacre ses victimes et dont les pensées nous sont exposées ici et là au cours de l'histoire. Qui est-il? Quel rapport avec la traque de Neil? Réponse en fin de roman comme il se doit et je pense que la révélation est surprenante et difficilement anticipable par le lecteur (du moins, moi je n'ai rien deviné).

Ensuite, une surprise sur la véritable identité d'un des protagonistes, qui m'a aussi surpris (agréablement car là encore je ne l'ai pas vu venir) et vient justifier une situation que d'aucun trouvent téléphonée mais qui au vu de ce rebondissement prend un autre sens..

Enfin, le thème sur lequel repose l'histoire: le cerveau, le déterminisme, notre rapport à la réalité et au libre arbitre. C'est intéressant mais très pointu. Scientifiquement, mais surtout philosophiquement. Et j'avoue que je l'ai trouvé un peu trop pointu pour moi et que si j'avais voulu bien comprendre toutes les théories évoquées par Neil et Tom, je ne serais pas venu à bout du livre avant longtemps ou j'aurais arrêté ma lecture). Donc pour qui voudrait tout comprendre de l'histoire pour avancer, prévoir une lecture a tête reposée et avec une appétence pour la philo...

Sinon le style de l'auteur est agréable et maitrisé, y compris dans ces descriptions philosophiques et scientifiques complexes.

Le point négatif: les scènes "d'action" illustrant la fin de la traque et le duel entre le gentil Tom et le méchant Neil, qui ne m'ont pas entièrement convaincu dans leur vraisemblance.

Le point positif (pour moi): l'analyse constante de Tom de ses sentiments en lien avec les acquis de notre évolution (nos reflexes de reproduction, de survie de l'espèce...etc) qui sont amusants tout en posant question.

Voir les commentaires