Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #recits auto-biographiques catégorie

Mc Nab Andy: Bravo Two Zero

bravo two zero

 

L'histoire: Janvier 1991. L'opération " Tempête du désert " marque le début de la première guerre du Golfe. Loin des blindés et des caméras, un commando de huit hommes est parachuté au nord de l'Irak. Son objectif, top secret : s'infiltrer au-delà des lignes ennemies, puis localiser et détruire le câble de fibre optique reliant Bagdad aux sites de lancement des missiles Scud. Nom de code de la mission : " Bravo Two Zero. " Très vite, le commando est repéré. A pied, ses membres tentent d'atteindre la frontière syrienne. L'un parvient à s'enfuir, trois sont tués, quatre autres sont capturés. Parmi eux, le sergent Andy McNab. Séquestré à Bagdad, il va subir six semaines de sévices. Une épreuve à laquelle son entraînement ne l'avait pas préparé. Un seul mot d'ordre : survivre. Le froid cinglant du désert, les tortures, l'otage exhibé sur les télévisions du monde entier... C'est une autre guerre du Golfe, brutale, abjecte et absurde, qui naît sous les mots du plus célèbre soldat de ce conflit. Un récit vrai, un livre choc qui renvoie la " guerre chirurgicale " au rayon des illusions militaires.

 

Mon avis: Deuxième ouvrage sur cet événement que je lis. Chris Ryan avait raconté l'histoire dans "Celui qui s'est échappé" et la première partie relate les mêmes événements (puisque les deux hommes les ont vécu) à travers leurs yeux. Mc Nab passe un peu plus de temps à nous décrire l'avant mission que Ryan, mais au final l'impression est la même: la mission sera difficile mais pas forcément impossible car bien planifiée. Puis on passe à l'épisode du jeune berger, le commando repéré et la fuite. A partir de ce point, les récits prennent chacun une direction différente: Ryan entreprend sa longue fuite solitaire, tandis qur Mc Nab et une partie de l'équipe vont tenter d'échapper à leurs poursuivants. Ils seront repris, emprisonnés et torturés.

C'est là que ce récit est intéressant et complémentaire de celui de Ryan: la partie de la détention des survivants montrant comment les soldats les mieux entrainés peuvent craquer et/ou résister dans ces conditions.

Comme dans ses fictions, Mc Nab ne nous épargne aucun des détails réalistes qui sont souvent occultés dans les romans d'action: la peur, le froid, les blessures, les excréments.... tout y est peu ragoutant parfois mais très réaliste. Instructif et bien decrit. A lire même pour ceux qui connaissent le récit de Chris Ryan.

Voir les commentaires

Bellavia David: Fallouja

fallouja

L'histoire: Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2004, les forces américaines et irakiennes donnent l'assaut au bastion islamiste de Fallouja, une ville de près de 300 000 habitants située à une soixantaine de kilomètres de Bagdad, au coeur du triangle sunnite baassiste.

Prévenus à l'avance de l'offensive américaine, les trois quarts des habitants ont fui la ville, mais plus de 3 000 combattants islamistes de différentes nationalités ont décidé de s'y retrancher et de faire de Fallouja une forteresse imprenable. Fanatiques et prêts à se battre jusqu'à la mort, ils ont transformé la «cité des Mosquées» en un labyrinthe létal : voitures piégées, rues minées, souricières, bâtiments barricadés, snipers en embuscade... Tandis que les hommes de la section d'infanterie mécanisée du sergent-chef Bellavia attendent d'investir la ville, appuyés par leurs chenillés Bradley et leurs chars Abrams, ils ne savent pas encore qu'ils vont passer près de trois semaines à combattre un ennemi invisible et déchaîné.

 

Mon avis: Un récit autobiographique militaire. J'ai déjà lu et apprécié ce type de livre (Chris Ryan, Eric L Haney...). Pourtant ici la mayonnaise n'a pas pris.

Bien sur, c'est un document interessant: cette "prise" de fallouja raconté par un témoin de premier plan: le sergent-chef Bellavia. Contrairement aux récits de ce genre, qui reviennent souvent sur les débuts du personnage central (son entrée dans l'armée, son parcours, son entrainement), celui-ci débute quelques jours avant l'assaut sur Fallouja et se termine presque à la fin des combats (avec une dernière partie en forme de bilan, sur cette bataille et ses conséquences sur la vie de l'auteur). Des combats rapportés avec précision et donc longs tres longs trop longs. C'est le parti pris de la réalité mais 2 ou 3  chapitres pour investir une seule maison: on perd le rythme et la description des angoisses et de la tension des soldats ne succite plus qu'un ennui et une envie que l'on en finisse chez le lecteur.

Point positif toutefois, on voit que contrairement aux fictions télévisées ou cinématographiques, tuer un soldat ennemi sans succomber soi-meme peut nescessiter un temps énorme et une quantité de munition astronomique.

 

A réserver aux passionnés d'opérations militaire. Le coté historique et stratégique n'étant pas non plus abordé: on suit uniquement la section de Bellavia.

Voir les commentaires

Rule Ann : Sans nouvelles de toi

Un vieux livre (2001 en france et 1996 pour la parution originale aux etats unis).
rule
L'histoire: c'est l'histoire vrai  de Jerry Harris, milliardaire californien, disparu un soir d'octobre. Sa disparition qui va donner lieu à une longue enquête par le FBI qui, comme Susan Harris sa femme, soupçonne un meurtre.

Mon avis: C'est un récit correct de l'affaire. On commence par le passé: qui est Jerry Harris, qui est sa femme, comment se sont ils rencontrés et quelle a été leur vie jusqu'a cette nuit d'octobre. Puis commence l'enquête. Quelles sont les hypothèses, les suspects. Et même quand on s'approche du principal suspect, comment le faire tomber, tout en expliquant comment Mme Harris a vécu ces années d'enquête.
Rien de spectaculaire, bien sur puisque l'on relate une affaire réelle. Mais l'auteur connait bien le dossier (c'est une ancienne policière de Seattle travaillant avec le FBI) et sait nous le raconter avec brio. Agréable lecture instructive sur les perversité de l'ame humaine et la cupidité de certains.

Voir les commentaires

Falconer Duncan: En première ligne.

On connaît le SAS (Special Air Service) commando parachutiste de l'armée britannique qui s'est illustré sur les plages de Normandie et partout dans le monde. On entend moins parler du SBS (Special Boat Service) leurs homologues aquatiques, l'équivalent des Navy Seal's américains ou des nageurs de combat français.

L'histoire: Exclusivement recrutés parmi les Royal Marines, les hommes du Special Boat Service subissent un entraînement exigeant dans des conditions extrêmes. Les hommes du SBS furent les premiers à prendre position sur l'archipel des Malouines - un mois avant les unités du SAS. Ils furent également les premiers à pénétrer en territoire irakien, bien avant le déclenchement des offensives terrestres, lors des deux guerres du Golfe. En Première Ligne est un témoignage vécu de l'intérieur, écrit par Duncan Falconer, qui fut la plus jeune recrue du Special Boat Service. Il raconte l'entraînement impitoyable - un processus de sélection à la limite du supportable - et dévoile pour la première fois le déroulement de différentes opérations spéciales, antiterroristes ou militaires, auxquelles il a participé en Irlande du Nord, en Bosnie et au Proche-Orient.

Mon avis: Toujours intéressant de découvrir la réalité d'une unité peu connue des forces spéciales. Toujours instructif de se voir confier les dessous d'affaires qui ont fait la une des journeaux et fait notre histoire.
Le récit est plaisant à lire.
Le défaut: comme souvent dans ces livres, l'auteur nous explique pourquoi son ancienne unité est la meilleure des unités. Le SBS est supérieur au SAS qui lui est seulement plus médiatisé. C'est peut être vrai, peut être pas. A chacun de se faire son idée. Comme toujours la sincérité de l'auteur ne peut être totale. Mais je conseille la lecture de ce livre à tous ceux que ce genre d'ouvrage interesse, il est d'une lecture plaisante.

Voir les commentaires

Ryan Chris : Celui qui s'est échappé

Chris Ryan était membre avec son compatriote Andy MacNab du commando Bravo Two Zero des SAS britanniques. Les deux ont aujourd'hui quitté le SAS et écrivent des romans (dont les héros sont des anciens SAS) après avoir publié leur histoire dans le commando.

L'histoire: Guerre du Golfe, janvier 1991. À la veille des hostilités, huit membres d¹un commando britannique du SAS ­ ­ sont infiltrés en profondeur derrière les lignes irakiennes. Nom de code de la mission : Bravo Two Zero. Objectif : détruire les batteries de missiles Scud et saboter les réseaux de communication ennemis. Repérés par les forces irakiennes, coupés de leur base arrière et isolés  les huit hommes doivent se replier vers la Syrie. Trois d¹entre eux trouveront la mort, quatre autres seront faits prisonniers. Un seul réussira à rejoindre la Syrie à pied: Chris Ryan.

Mon avis: La différence avec les livres biographiques sur les soldats des forces spéciales que j'ai déjà lu, c'est qu'ici seul un événement est rapporté. Pas de récit des épreuves de sélection du SAS ou de ce que Ryan a fait avant. On suit simplement un commando depuis leur départ en mission lors de la première guerre du golfe jusqu'à son retour à la base. La fin rapide montre simplement quelles conséquences traumatisantes peut avoir une telle situation et les manques de l'armée pur gérer ces stress chez les soldats.
Là encore, comme dans toutes ces biographies, c'est le réalisme qui compte. On y apprends que partir au combat n'est pas une partie de plaisir. Que les munitions se brulent vite dans le coeur de l'action, mais que transporter beaucoup de chargeurs alourdit le fantassin et implique de renoncer à d'autres équipements. Que les a-priori peuvent parfois couter cher: pour une mission dans le desert  pourquoi s'alourdir d'un pull? choix qui parait logique au départ et idiot lorsqu'on se retrouve plus tard en pleine tempête de neige....
Cela se lit comme un roman, on suit la longue fuite parsemée d'embuche du soldat Ryan à travers le désert.

Voir les commentaires

Haney Eric L : Au coeur de la Delta Force

L'histoire: le récit de la vie de Eric L Haney qui intégras l'unité anti-terroriste de l'Armée américaine dans les années 70 lors de sa création. Il raconte quels furent les test de recrutement, les techniques qu'ils durent créer et mettre en place pour faire de cette nouvelle unité une référence dans la lutte armée anti-terroriste. Puis quelles furent les missions confiées à l'unité: intervention lors de prises d'otages, protection des diplomates américains en pays sensibles et autres. Ainsi que le fiasco de l'opération de délivrance de l'ambassade américaine au Liban.

Mon avis: Comme toutes les autobiographies, on peut toujours se demander quelle est la part de sincérité de l'auteur. Passé cette question, le livre est un classique du genre. Description des épreuves pour devenir un Delta, évocation des techniques d'intervention, parfois loin de ce que l'on a cru découvrir dans des films hollywoodiens. Evocation aussi de thèmes présentés ou évoqués justement dans des films. Le fiasco de l'opération visant à libérer les otages de l'ambassade américaine enIran dans les années 80  sert de scène d'ouverture au film "Delta Forces" de Chuck Norris et Lee Marvin...
De plus, à noter que l'auteur est également un consultant de la série TV "The Unit" diffusée sur M6 et qui raconte les aventures d'une équipe de cette unité, puisant dans l'expérience de Haney.
Un livre que j'ai aimé lire, agréable et instructif pour qui s'interresse à cet univers des forces spéciales

Voir les commentaires