Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Segura Magali: Le prix d'Alaya - Eternité tome 1

le prix d'alaya

 

L'histoire:

Jelis est furieux d'être laissé par sa mère aux bons soins de la vieille Ahna. Du haut de ses huit ans, il en profite alors pour interroger la vieille femme et découvrir la véritable identité de ses parents : sa mère est celle qui a dû choisir à qui confier le don d'Éternité, et son père le plus puissant guerrier de l'Acier. Tandis que le petit garçon décide de tout faire pour réunir ses parents séparés, ces derniers se retrouvent confrontés à leur passé et à de terribles nouveaux choix. Acier et Magie pourront-ils s'allier de nouveau ?
 
Mon avis: Premier tome d'une future trilogie (suivant à paraitre en mars 2013 selon les dire de l'auteure, sympathique jeune femme rencontrée sur la foire du livre de Brive ).
Le piège d'un premier tome dans ce genre, c'est qu'il est parfois, soit rébarbatif, soit un peu classique dans son intrigue pour poser les personnages et les principes du monde dans lequel ils vivent. Ce n'est pas le cas ici. Le récit est immédiatement entrainant, se focalisant sur les personnages principaux mais nous détaillant progressivement les règles régissant la "terre de sel" et le passé de ces héros.
Bien sur, ce parti pris de ne pas nous asséner de longues descriptions dès le départ, demande au lecteur d'accepter un certain flou: on ne comprends pas tout de suite en détail ce qui régit la magie, les différents ordres s'affrontant dans cette société (sorciers majeurs et mineurs, guerriers de l'acier...) ni les animaux bizarre qui peuplent cet ancien désert.
Pourtant, on n'est jamais complétement perdu et le fil conducteur du fils de Naslie et d'Yshem à la recherche de son père et voulant réunir ses parents nous entraine à travers l'ile du crabe et nous permet de découvrir agréablement tout ce que nous devons savoir sur la terre de Sel, ses habitants, sa faune, sa flore et son histoire.
Un bon premier tome qui donne envie de poursuivre l'aventure (en espérant pour ma part que l'on ne sombrera pas dans une love story entre les deux anciens amants...enfin pas trop).
J'avais hésité à entreprendre cette aventure plutôt que la première trilogie de Magali Segura (qui avait l'avantage d'être achevée et réunie en intégrale). En discutant avec elle et en lui faisant part de ma crainte (par rapport au quatrième de couverture indiquant "robin des bois au pays des contes de fée") d'une trilogie trop "gentillette" elle m'a plutôt orienté sur cette nouvelle épopée, me la décrivante comme plus dure, plus adulte. Elle ne m'a pas trompé. De plus, son blog http://www.magali-segura.fr qui précise le "making off" du roman, explique bien qu'elle a profité de l'expérience de ses premiers romans pour complexifier l'intrigue de celui-ci.
Je vous engage donc à tenter l'aventure avec ces héros, de compléter la lecture par la decouverte de son Blog (dans cet ordre, ce serait plus rationnel pour bien comprendre de quoi elle parle sur le site)  et j'attend la suite pour continuer mon voyage en terre de Sel entre magie et acier.
 
Dernière nouvelle: la suite ne paraitra pas en Mars comme prévu mais plus tard en 2013. 

Voir les commentaires

Bouchard Nicolas: L'etoile flamboyante

etoile flamboyante

 

L'histoire: Gaia, le paradis promis aux cotons terriens est un enfer : un désert brûlant sur la partie de la planète en permanence exposée aux rayonnements de son étoile, une étendue glacée plongée dans la nuit profonde de l'autre côté. Seule, une bande étroite à l'équateur, la frange, est habitable. Les survivants du voyage interstellaire y fondent une nouvelle civilisation. Cinq siècles plus tard, la Guilde règne, despote et exploiteuse des hommes et des ressources. congénères, joue sans relâche à un jeu de société mystérieux. Un jour, sur Gaïa, ces trois-là croiseront leur route et le monde changera à tout jamais ! Tout en enchaînant les péripéties de personnages haut en couleur et les visions magiques d'une exoplanéte, l'auteur dessine en filigrane le portrait d'une société obsédée par l'argent, ta vanité des médias et les artifices esclavagistes de la technologie.

 

Mon avis: L'auteur étant présent à la Foire du Livre de Brive, j'ai choisi parmis sa production ce récit de SF pour le découvrir.

Le récit s'articule autour des secrets de Gaia une mystérieuse planète. Il commence réellement bien après sa découverte, alors que les colons terriens y ont recréé une civilisation. Pourtant certains mystères demeurent sur la vie de cette planète aujourd'hui gouvernée par les surpuissantes familles dirigeant de grandes corporations.

L'auteur nous explique tout cela à travers la vie de deux créatures aussi radicalement opposées que vitales pour l'avenir de la planete et de la race humaine.

La première est une de ces starlettes artificielles, superficielles et milliardaires de type Paris Hilton. L'autre n'est pas humaine mais une "dragonne", créature artificielles créée par les hommes pour l'exploitation minière.

A travers leur quête, nous revenons sur les origines de la colonie et des secrets qui pourraient revolutionner tout ce nouveau monde...ce qui n'est pas du gout de tous, surtout des familles dominantes, pretes à tout pour préserver leur position privilégiée.

Au final, dans un univers SF, un récit qui nous parle de guerre économique, de différences (entre créatures, mais ce pourrait être entre races), de lutte des classes...

C'est un roman qui se rapproche de la SF des années 60-70 où le décorum SF servait à nous conter des histoires très humaines en réfléchissant sur des problématiques politiques ou sociétales.

A reserver aux amateurs de ce type de récit, le coté "scientifique" étant certe présent (genre oblige) mais pas incompréhensible (au dire de l'auteur lui-même, il n'est pas un pur scientifique et s'attache plus à l'aventure qu'au contexte scientifique)

Voir les commentaires

Child Lee: Un visiteur pour Ophelie (une aventure de Jack Reacher)

un visiteur pour ophelie

 

L'histoire: Deux séduisantes femmes d'officiers de l'armée américaine ont été sauvagement étouffées avant d'être plongées par leur assassin dans un bain de peinture kaki provenant des stocks de l'armée. Pour le FBI, le profil du tueur ne fait aucun doute : d'une intelligence supérieure, vivant seul, il connaissait les deux victimes. Tout le portrait de Jack Reacher qui se retrouve illico dans l'œil du cyclone ! Seul face à un tueur qui prend plaisir à le manipuler, Jack sait qu'il ne dispose que de quelques heures pour arrêter cette machine à tuer et prouver à tous son innocence.

 

Mon avis: Ayant noté la sortie au cinéma d'un "Jack Reacher" incarné par Tom Cruise, je me rappelais qu'un livre attendait dans ma PAL écrit par le créateur du personnage. Avant d'aller voir le film (ou pas) je me dit qu'il était interessant de prendre contact avec le personnage original dès à présent.

Le premier contact fut bon.

Même si ce livre n'est pas le premier mettant en scène Reacher, son passé n'est pas essentiel à la compréhension de l'histoire (et pas tellement présent de toute façon, à peine doit on savoir qu'il est un ancien MP - Policier Militaire pour les non initiés).

Le personnage est celui du héros américain, pur et dur et sous des allures de dur à cuire au sens moral assez prononcé (un coté robin des bois sous des abords je suis un rebelle qui rejette le système). Bref, rien d'original mais rien de déplaisant.

L'intrigue, elle, est très bien montée jusqu'au bout, la traque du tueur et la comprehension de son mobile et de sa technique, même si certains éléments se devinent un peu (mais c'est facile pour le lecteur puisqu'il peut découvrir de temps à autre les reflexions du tueur) le mystère reste suffisamment entretenu pour tenir en haleine jusqu'au bout.

Je ne repprocherait que l'emploi d'un personnage destiné à égarer le lecteur vers une fausse piste je pense et dont le role est un peu rapidement évoqué (dieu lui pardonne...ceux qui liront comprendront).

En résumé une lecture prenante d'un petit thriller bien foutu (comme un bon film de genre, rien de révolutionnaire mais on passe un bon moment) qui m'a donné envie de lire d'autres opus à l'occasion.

Voir les commentaires