Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #jeunesse catégorie

Muchamore Robert: Trafic (CHERUB 2)

Muchamore Robert: Trafic (CHERUB 2)

L'histoire: Pour sa seconde mission, l'agent James Adams reçoit l'ordre de pénétrer au cœur du gang du plus puissant trafiquant de drogue du Royaume Uni. Son objectif : réunir les preuves nécessaires pour envoyer ce dangereux criminel derrière les barreaux. Une opération à haut risque...

Mon avis: A présent que l'organisation CHERUB nous est connue et que les acolytes de James le sont aussi, plus de place est consacrée à la mission. Comme dans un James Bond, on lit une séquence d'introduction, puis place à l'exposé de la mission.

Selon toujours le même principe, la mission nous est expliquée sous forme d'un "dossier". Puis l'équipe d'intervention est constituée avec leur couverture: se faire passer pour une famille et se lier avec les enfants du trafiquant pour pouvoir l'approcher.

Une fois encore, il faudra concilier la mission avec les affaires de cœur des personnages. Mais aussi avec les tentations du mal: la drogue et l'argent. Et CHERUB ne plaisante pas, si un agent craque il ne peut continuer à exercer ce métier.

Comme dans la mission du tome 1 tout reste crédible. Les missions confiées aux enfants sont des actions plausibles à la portée de quelqu'un de leur age (qui plus est entrainé). Et les rebondissements garantissent une lecture addictive.

Du même niveau que le tome précèdent (avec plus de mission cette fois).

Voir les commentaires

Muchamore Robert: 100 jours en enfer (CHERUB 1)

Muchamore Robert: 100 jours en enfer (CHERUB 1)

L'histoire: James n'a que 12 ans lorsque sa vie tourne au cauchemar. Placé dans un orphelinat sordide, il glisse vers la délinquance. Il est alors recruté par CHERUB, une mystérieuse organisation gouvernementale. James doit suivre un éprouvant programme d'entraînement avant de se voir confier sa première mission d'agent secret. Sera-t-il capable de résister 100 jours en enfer ?

Mon avis: Comme c'est le premier tome, une bonne partie de ce volume va être consacré à l'explication de ce qu'est C.H.E.R.U.B. au travers du recrutement de James.

L'idée de base n'est pas si improbable ni idiote:

Un terroriste n'invite jamais un inconnu dans sa maison.
Il craint d'avoir affaire à un policier infiltré ou à un agent des services secrets.
Mais il ne se méfie pas des amis de ses enfant
s.

Issu de la deuxième guerre mondiale quand des enfants servaient d'agents de liaison à la résistance, l'idée est donc que ce genre de travail a perduré et s'est organisé sous l'égide du gouvernement anglais. De jeunes orphelins sont donc recrutés et entrainés pour devenir des agents de renseignement. Et s'ils apprennent les arts martiaux et le tir, ils ont vocation à devenir des agents d'espionnage, pas des tueurs. Ils sont soumis à un règlement strict, doivent être volontaires pour les missions et sont à chaque fois encadrés par des adultes (anciens agents de CHERUB ayant grandis) et collaborent avec les autres services (MI5, MI6...)

Autant dire que cette serie de romans jeunesse reste une lecture tout à fait acceptable pour un lectorat de 13-14 ans tout en sachant garder une base suffisamment réaliste.

Les chapitres eux sont courts et le vocabulaire simple, permettant une lecture facile.

Derrière les missions proprement dites on reste comme souvent dans cette littérature sur des paraboles de la vie pré-ado: premiers amours, bêtises, école (un peu particulière ici mais CHERUB c'est un peu un sport-étude où il faut exceller à la fois en espionnage et en cours classiques) avec ses bons élèves et les cancres, découverte de la vie et des choix à faire (bien et mal, moral, amoureux) et des désillusions.

Suivant les "100 jours" de test final du titre, on enchaine sur une première mission assez courte mais bien construite, où James va déjà apprendre que le métier d'infiltré n'est pas facile (et que les mensonges nécessaires à la mission peuvent parfois faire souffrir)

Un premier volume introductif bien construit qui plaira aux jeunes garçons (plutôt) et reste agréable à lire pour des adultes (ayant gardé une âme d'enfant comme moi)

Voir les commentaires

Rowling J.K.: Harry Potter et les reliques de la mort

harry potter 7

 

L'histoire: Cet été-là, Harry atteint ses dix-sept ans, l’âge de la majorité pour un sorcier, et s’apprête à faire face à son destin. Soutenu par Ron et Hermione, Harry se consacre pleinement à la mission confiée par Dumbledore avant de mourir, la chasse aux Horcruxes. Mais le Seigneur des Ténèbres règne désormais en maître absolu. Traqués, en exil, les trois fidèles amis vont connaître une solitude sans précédent, où leur courage, leurs choix et leurs sacrifices seront déterminants dans la lutte contre les forces du mal. Leur quête croisera celle des Reliques de la Mort, et fera surgir du passé des révélations capitales et parfois douloureuses. Ces épreuves conduiront Harry, sans détour, vers sa destinée, l’affrontement final avec Lord Voldemort.

Mon avis: Dernier volume des aventures d'Harry Potter et donc conclusion de son long "duel" contre son ennemi intime Voldemort. Le mage noir a quasiement gagné dès le debut du livre, prenant le controle du ministère de la magie et instaurant de drastiques mesures qui rappellent de vieilles pratiques barbares (et pas si vieilles dans certaines contrèes): la chasse aux sangs impurs.

Un départ en fanfare avec dès les premiers chapitres les premiers affrontements et les premières victimes. Ensuite on est un peu déçu par une longue errance des trois héros (Harry, Ron et Hermione) qui semble bien lente et longue après tant d'événements.

 Pourtant durant cette fuite à travers le monde, on finit d'en apprendre plus sur le passé, sur Voldemort, Dumbeldore et d'autres.

Au final, le tour de force de l'auteur sera dans ce volume de nous rappeler tout un tas d'événements et de personnages parsemant les 6 tomes précédents en les assemblants ici pour conclure l'histoire, faisant des 7 tomes une belle continuité.

Son point faible sera à mon sens d'avoir voulu terminer en happy end (la mort de Harry aurait pu suffire et faire une fin triste mais grandiose, quand aux dernières pages avec les petites familles modèle je les excuse pour des livres pour enfant mais avaient elles leur place au terme de cet ultime tome un peu noir?). et d'oser une explication un peu tarabiscotée et partiellement exacte sur les baguettes et leur obéissance (ah bon Harry à prit la baguette de Drago contre sa volonté?...oui...enfin pas vraiment vraiment...il l'a juste prise par terre non?)

800 pages, c'est beaucoup, c'est un peu long en fin de première moitié (la fuite du trio à la recherche des horcruxes) mais c'est un joli final avec ses moments épiques et héroïques. Une belle saga qui peut contenter autant un lectorat jeune que moins jeune de par sa construction d'un monde original et imaginatif peuplé de personnages pour certains en demi-teinte (le père de Harry pas si gentil, Dumbledore pas si sage et Rogue toujours insaisissable)

Voir les commentaires

Rowling J.K. : Harry Potter et le prince de sang mélé

harry potter 6

L'histoire: Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au cœur de la mémoire va-t-il l'entraîner ?

 

Mon avis: La fin approche et cet avant-dernier volume pose clairement les bases pour un affrontement final des deux ennemis: Harry Potter et Lord Voldemort. Tout le reste n'est qu'habillage superficiel de l'histoire. Particulièrement les péripéties amoureuses des personnages principaux.

Les principaux points du récits sont les révélations sur la génèse de Voldemort et ses éventuels points faibles pouvant permettre à Harry de le vaincre.

Et aussi le rôle toujours plus ambigue (pour ne pas dire pire) de Rogue.

Et, est-ce une coutume désormais?, l'histoire ne s'achévera pas sans la disparition d'un des personnages.

Peut être globalement moins sombre que les deux précédents à mon avis, en tout cas moins trépidant, ce tome est à coup sur un tome de transition qui finit de nous renseigner sur Voldemort, sans doute pour nous préparer à l'affrontement final qui sera -je l'espère- à la hauteur de 6 tomes de renaissance et de haine entretenue pour son pire ennemi: Harry.

Voir les commentaires

Rowling J.K.: Harry Potter et l'ordre du phenix

harry potter 5

L'histoire: A quinze ans, Harry entre en cinquième année à Poudlard, mais il n'a jamais été si anxieux. L'adolescence, la perspective des examens et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour. Le ministère de la Magie semble ne pas prendre cette menace au sérieux, contrairement à Dumbledore. La résistance s'organise alors autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours...

 

Mon avis: Cinquième volume de la serie, le plus gros, le plus long. A la fin du tome 4 Harry a annoncé le retour de Voldemort mais cette annonce a été réfutée par le ministre de la magie qui préfère jouer les autruches que de risquer sa place. Dumbledore est attaqué par les partisants du ministre car soupçonné de vouloir lui ravir sa place. Face à ce "gouvernement" deux camps: les partisants de Voldemort (les mangemorts) et l'ordre du phénix.

Au centre Harry qui doit gérer la haine du ministère (c'est lui qui prétend avoir vu Voldemort de retour) et de sa représentante à Poudlard, ses frustrations de ne pas être associé aux activités de l'ordre (dont son père a fait parti autrefois), ses troubles amoureux, et sa cicatrice de plus en plus douloureuse et les cauchemards qui peuplent ses nuits et le font douter de lui.

Au final, sera t'il manipulé ou encore une fois protecteur du monde?

Il va en tout cas en apprendre beaucoup sur son père, son parrain et Rogue (et certaines choses qu'il aurait préféré ne pas savoir) ainsi que sur le lien qui le lie à celui dont on ne doit pas prononcer le nom.

Encore plus sombre (peut etre) que le précédent (Kréatur, la lignée des Blacks, les punitions douloureuses de la nouvelle directrice de Poudlard...) et une nouvelle fois une fin fatale pour certains personnages.

Un tome peut etre un peu long mais qui fait (un peu) avancer les choses sur la destinée d'Harry.

Voir les commentaires

Rowling J.K.: Harry Potter et la coupe de Feu

harry potter 4

L'histoire: Après un horrible été chez les Dursley, Harry Potter entre en quatrième année au collège de Poudlard. A quatorze ans, il voudrait simplement être un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux à la Coupe du Monde: de Quidditch, apprendre de nouveaux sortilèges et essayer clos lotions inconnues. Une grande nouvelle l'attend à son arrivée : la tenue à Poudlard d'un tournoi de magie entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les spectaculaires délégations étrangères font leur entrée... Harry se réjouit. Trop vite. II va se trouver plongé au coeur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter

 

Mon avis: Quatrième tome des aventures d'Harry et le récit plonge un peu plus vers la noirceur. Une première partie (la coupe du monde de Quidditch) dans laquelle Voldemort (zut j'ai prononcé son nom) réapparait. Puis c'est l'année scolaire qui recommence avec cette fois la Coupe de feu qui va determiner la participation au tournoi des trois sorciers des champions de chaque école en compétition.

Une fois encore, l'auteur etend l'univers du jeune sorcier: deux autres écoles nous sont présentées. Le tournoi des trois sorciers est l'occasion de nous présenter de petites enigmes à résoudre (pour réussir les épreuves du tournoi). D'autres enigmes secondaires viennent pimenter ces aventures ( comment Rita la journaliste peut elle tout découvrir? Harry bien que trop jeune pour candidater au tournoi va t'il en faire partie quand meme et si oui comment?...)

Enfin le fil rouge du livre: quel est le plan de V..(dont je ne reprononcerait pas le nom) pour achever son retour?

Un final mortel et sanglant.

Une réussite une fois encore. Attention toutefois, les plus jeunes pourraient commencer à s'effrayer de certains passages. A reserver aux lecteurs de l'age d'Harry (en ce sens les livres sont bien adaptés et évoluent avec l'age du héros). 

Voir les commentaires

Rowling J.K.: Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

harry potter 3

L'histoire: Sirius Black, le dangereux criminel qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace ? Un livre époustouflant qui vous emportera dans un tourbillon de surprises et d'émotions.

 

Mon avis: Dans ce troisième tome des aventures du célèbre jeune sorcier, le lecteur commence à bien connaitre Harry, ses amis, son ennemi et le mystère de sa destinée. Alors l'auteur introduit d'autres composantes dans cet univers. Azkaban, la prison des sorciers et ses gardiens les redoutables Détraqueurs. Et justement, un détenu vient de s'évader de la prison et pourrait bien venir s'en prendre à Harry. A moins qu'Harry ne finisse sous les serres d'un Hyppogriffe élevé par l'imprévisible Hagrid, cet incorrigible amouraux des créatures dangereuses...

Surtout Harry en apprends plus sur sa famille, son passé et cette haine que semble epprouver le professeur Rogue envers lui.

Et Harry a grandi, de ce fait, l'histoire devient plus grave, les événements et les personnages plus sombres, plus complexes. Après deux premiers tome d'introduction, les choses sérieuses commencent même si V...(celui dont il ne faut pas prononcer le nom) n'est pas aussi présent que dans les autres volumes.

Voir les commentaires

Rowling J.K.: Harry Potter et la chambre des secrets

harry potter 2

L'histoire: Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s'abat sur les élèves, cette deuxième année à l'école des sorciers ne s'annonce pas de tout repos ! Harry Potter découvre une inscription énigmatique : « La Chambre des Secrets a été ouverte. Ennemis de l'héritier prenez garde ! » En compagnie de ses fidèles amis, Ron et Hermione, l'apprenti sorcier mène l'enquête...

 

Mon avis: Les bases ont été posées par le tome 1 "Harry Potter à l'école des sorciers". A présent familiers avec les personnages et le cadre de la saga, l'auteur poursuit sa construction de l'univers sorcier d'Harry, ajoutant quelques trouvailles comme la voiture volante, le saule cogneur, les elfes de maison...

Comme dans chaque tome, il y a une enigme, une quête principale: ici la fameuse chambre des secrets. De redoutables créatures (dont une sorte de cerbère et un Basilic), de mystérieuses créatures comme le phenix fumsek, un nouveau professeur de défense contre les forces du mal (aucun ne survivant plus d'une année à Poudlard) et celui ci est une star à défaut d'être vraiment compétent dans son domaine, de nouveaux personnages amenés à devenir récurents (Mimi Geignarde et un certain Tom Jedusor).

Mais ici et là dans le livre de petites enigmes annexes viennent nous tenir en haleine tout au long de cette année scolaire rythmée comme toujours par la "guerre" entre les différentes maisons Gryffondor, Serdaigle et Serpentard; et le championnat de Quidditch.

Une fois de plus, partant de'une histoire d'écoliers transposée dans un univers de magie qu'on aurait pu croire enfantin et un peu kitch, l'auteur sait captiver son lecteur et construire petit à petit la légende de son héros qui grandit à chaque tome et affronte des dangers de plus en plus grave.

Voir les commentaires

Rowling J.K. : Harry Potter à l'école des sorciers

 

harry potter 1

L'histoire: Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?

 

Mon avis: Est il besoin de parler encore d'Harry Potter? Peut être pas mais comme il fait partie de mes lectures je le fais ici.

Classé litterature jeunesse, il me parait appréciable (et a été apprécié) par des adultes.

Sur le fond, on peut penser que l'auteur a simplement recyclé les codes du roman jeunesse dans une école de sorcellerie. On retrouve les ingrédients classiques:

Harry le gentil garçon, assez doué, très moral mais martyrisé par son oncle et sa tante, porteur d'un grand talent et de blessures du passé

Ron, le bon copain, l'élément comique, fils de famille nombreuse, pauvre mais très bon camarade et une sorte de guide pour Harry dans l'univers des sorciers (qu'Harry ne connait pas alors que Ron a grandi avec un père employé au ministère de la Magie)

Hermione, la très très bonne élève toujours en avance sur le programme, toujours à rappeler à ses deux amis le bon chemin à suivre.

Drago Malefoy, le fils de riche méprisant et sadique entouré de sa "bande" (Crabbe et Goyle).

 

A en rester là, on se dit qu'il y a peu de choses très originales sinon le coté "sorcier" un peu enfantin de prime abord avec une reprise des caractéristiques de contes de fée: les baguettes, les balais, les chaudrons...

 

Mais ce remier tome est avant tout une présentation de l'univers, de Poudlard (l'école) , des protagonistes (Dumbledore, Hagrid) et du passé (la mort de "celui dont il ne faut pas prononcer le nom" et de son lien avec Harry).

Peut etre le moins passionnant des 7 tomes (1 pour chaque année d'école d'Harry) mais très agréable à lire et une introduction nescessaire à la suite qui va aller crescendo.

 

A essayer meme si on n'est plus un enfant.. La saga est meilleure que certaines saga d'heroïc fantasy ou de la très mode "bit-lit" parfois bien médiocre

Voir les commentaires

Le porteur de bonnes nouvelles (suivi de Côté jour, Coté nuit)

Reçu dans le cadre de l'opération "Masse Critique" organisée avec le site BABELIO avec une documentation de l'éditeur que je ne connaissais pas.

 Les éditions alzabane est donc une maison d'édition de Clamart (92) qui se donne pour vocation de promouvoir le texte illustré de qualité (contes, nouvelles, petits romans). Elle a lancé en juin 2007 sa collection jeunesse "histoire d'en rêver" dont ce livre fait parti.

D'aspect en effet, ce livre ressemble au parfait livre jeunesse: Petit format, papier épais, peu de texte par page, un texte accompagné de dessins colorés. Deux contes composent le livre: "Le porteur de bonnes nouvelles" et "Côté jour, Côté nuit". Le premier est défini en 4ème de couverture comme un "conte philosophique"; le deuxième est qualifié de "fable poétique". Le tout étant destiné aux enfants à partir de 10 ans.
porteur
Mon avis: Alors oui, dans la structure des récits (ressemblant à des contes de Perrault ou Grimm, une histoire dans des univers lointains avec des événements fantastiques (les chats parlent et ont 9 vies, il y a un "inspecteur du temps qui passe"..)) et son écriture, les enfants pourront y trouver des contes oniriques.

Mais au delà de ce qui est dit, les adultes y trouveront des paraboles de la vie.

C'est donc un livre à double facette, à lire avec un enfant (pour peut etre en discuter et en extraire plus qu'une histoire avec lui) ou meme à lire pour soi, adulte, qui y trouvera aussi un message agréablement conté dans un texte aux tournures jolies et habiles

Un livre que je conseille
Une belle découverte qui me donne envi de me pencher sur les autres titres de cette collection.

Voir les commentaires

1 2 > >>