Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wellington David: 13 balles dans la peau (vampire story - 1)

13 balles

L'histoire: Selon les rapports officiels, tous les vampires sont morts. Un agent fédéral nommé Arkeley a trucidé le dernier dans les années 1980 à l'issue d'un combat qui a failli lui coûter la vie. Pourtant, lorsque Laura Caxton, de la police d'État, appelle des renforts en pleine nuit à la suite d'un contrôle de routine qui a mal tourné, le FBI décide de tirer Arkeley de sa retraite. Il est en effet le seul à savoir qu'un vampire a survécu: une femme, qui croupit dans un asile abandonné. Elle est conservée dans un état de faiblesse permanent, mais Arkeley la soupçonne de manigancer le retour en force des damnés. Lui aussi attend ce moment pour en finir une fois pour toutes. Et comme Caxton va vite s'en rendre compte, ils n'affrontent pas des créatures d'opérette, mais de véritables machines à tuer.

 

Mon avis: Peu fan de "bit-lit" (je ne suis pas trop dans la cible non plus il faut avouer), j'aurais hésité à acheter un tel livre d'autant qu'il est publié chez Milady, plutot éditeur de ce type de littérature dès lors qu'on parle de vampires.

Et puis j'ai lu ici et là de plutot bonnes critiques de ce livre, pas du tout bit-lit, plutot un peu gore et violent, et le trouvant à très bas prix dans un magasin je me suis laissé tenter pour quelques euros.

Alors qu'en est il?

Bit-lit? Non, c'est vrai. Pas de romantisme ni avec les vampire ni entre les personnages.

Gore? oui c'est gore, le sang gicle, les victimes sont démembrées...

De l'action? oui, plein plein plein c'est massacre sur massacre

En fait on se croirait dans un de ces jeux vidéo à la Resident Evil et consors où l'on avance de niveau en niveau, vidant ses revolvers sur du menu fretin jusqu'au Boss de fin de niveau. Le menu fretin ce sont les non-mort, des espèces de zombie à demi décomposés au service du vampire, et le Boss c'est le vampire, rapide violent et difficile à tuer.

Ok, c'est original, les vampires ne craignent pas les croix, l'ail et tout l'attirail habituel, ils ne sont pas de jeunes garçons séduisants mais des monstres assoifés de sang et répugnants. Mais à part ça... je me suis un peu ennuyé à suivre mes avatars du jeu...oh pardon, les personnages du livre, dans leur avancée sanglante de vampire en vampire.

Pour la structure de l'histoire, c'est  tout aussi classique: le vieux briscard veut initier une jeune recrue à la chasse au vampire, il est dur avec elle mais lui sauve la mise souvent. La encore plutot un classique dans le genre, on imagine bien un vieux clint eastwood initiant une jeune recrue aux méthodes de survie de l'armée ou de la police...

 

En somme, plein de lieux communs, trop d'action enchainée sans vraiment autre chose pour corser l'intrigue, très vite répétitif et donc assez ennuyeux.

Seul point positif pour moi la vision des vampire sans doute un peu originale elle.

A reserver aux fan de shoot them all

Voir les commentaires