Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Galouye Daniel F.: Simulacron 3

simulacron3

Livre lu dans le cadre d'une lecture en partenariat avec l'éditeur et le site blog-o-book.com

L'histoire: Douglas Hall se voit proposer le poste de son patron Hannon Fuller après la mort brutale de celui-ci. Fuller vient de mettre au point pour la société REACO une machine de réalité simulée le Simulacron 3. Cette machine créé un univers virtuel, permetant de'observer les réactions de ses habitants à toute sorte de simulation. Mais peu avant le lancement de Simulacron 3 Hall va s'appercevoir que le patron de REACO a des ambitions cachées et que la mort de Fuller n'est pas aussi limpide qu'il y parait. Fuller a t'il été assassiné? Avait il découvert quelque chose? Ou est ce la puissante Association des Observateurs de Comportements Certifiés (sondeurs omniprésents en charge des sondages et que Simulacron 3 risque de mettre au chomage) qui tente de saboter le lancement?

 

Mon avis: Ce roman date de 1964. C'est important. Non pas parce que son style serait vieillot (pas du tout) mais parce que l'histoire peut paraitre aujourd'hui (après les films Tron et Matrix) déjà exploitée.

Pourtant ce qui est intéressant c'est de voir comment l'auteur imaginait le 21eme siècle en 1964. Certaines choses restent encore de la fiction, mais l'obsession des sondages d'opinion (politique, commerciale...) est bien réelle. Ensuite, la question que va se poser Hall confronté à des étrangetés est:

Suis je bien réel? Moi qui ait créé des circuits électroniques qui se croient rééls alors qu'ils ne le sont pas, comment savoir si je ne suis pas moi même une créature virtuelle? Ou alors suis je fou? LE "cogito ergo sum" "je pense donc je suis" est il encore valable dans ce contexte?

Alors pas de grands combats à la Matrix dans ce livre mais une excellente idée, et un traitement de l'histoire parfaitement conduit. Meme la fin est habilement amené.

De la SF à l'ancienne, mais dans ce que ce terme a de plus positif.

Voir les commentaires

Barrow Wayne : Bloodsilver

bloodsilver

L'histoire: 1691 : un bateau transportant de mystérieux passagers aborde la côte est du continent nord-américain. Les vampires viennent de débarquer de la vieille Europe. Ils forment bientôt le Convoi, longue colonne de chariots recouverts de plaques de plomb, et se lancent à la conquête de l'Ouest, anticipant le trajet du chemin de fer dans une lente et implacable progression...

1692 : à Salem, une poignée d'hommes impitoyables fonde la confrérie des Chasseurs, bien décidés à stopper l'avancée du Convoi et à en découdre avec les créatures des ténèbres.

De Fort Alamo aux territoires sioux, de Wounded Knee à Silver City, les hommes du Nouveau Monde, Billy the Kid ; les frères Dalton ou encore Doc Holliday mêlent le sang à l'argent, luttant sans merci contre les vampires, ou formant avec eux d'improbables alliances...

 

Mon avis:

Tout d'abord une information: l'auteur n'existe pas, il s'agit d'un pseudonyme réunissant deux auteur français: Johan Heliot et Xavier Mauméjean.

Ensuite, ce roman pourrait être un recueil de nouvelles, classées par ordre chronologique et relatant par les yeux de diférents personnages la conquête de l'ouest par les vampires de 1691 à 1917.

L'intéret vient des "raconteurs". Se succèdent à ce poste Billy the Kid, Les Dalton, Mark Twain....

Et derriere cette uchronie, j'ai cru reconnaitre (a l'aune de ma maigre culture) quelques références assez exactes à l'histoire de l'ouest américain. Le seul élément étranger est la présence de ces vampire qui luttent pour se faire une place dans ce nouveau monde.

Au dela de la simple re-visitation de l'histoire américaine, les auteurs abordent aussi la lutte d'un peuple "différent" pour survivre. Les vampires ne sont pas sympathiques (ils se nourissent de sang évidemment) mais on peut comprendre leur désir de trouver un lieu où se fixer. Les humains les pourchassent et les craignent, mais certains abandonnent préjugés et haine pour l'appat du gain (les vampire craignant l'argent ils achetent à prix d'or (lol) tous les gisements). Et certains vampires sont aussi plus sympathique (comme l'ami de Doc Hollyday ou la bibliothéquaire des dernieres pages)

Un livre très agréable à lire, mélant fantastique et western, réinventant les mythes de l'ouest sur un fond assez intelligent. Et surtout, une histoire surprenante!, originale. Tout cela me le fait recommender et classer dans les bonnes surprises que j'ai pu lire.

Voir les commentaires

Ryan Chris: Stand by Stand By

stand bye

L'histoire: Temporairement rendu à la vie civile après la première guerre du Golfe, le sergent du SAS Geordie Sharp tâche de recoller les morceaux d'un mariage malmené. Las, la violence aveugle du terrorisme ne lui en laisse pas le temps : un attentat à la bombe, commandité par l'IRA, le prive de la mère de son enfant. Une raison de plus - et la pire - pour s'engager illico au sein du contre-terrorisme, chargé du ménage en Irlande du Nord. Dans cette course à la vengeance, de Belfast jusqu'à la jungle colombienne, la rage et la haine seront ses meilleures armes. Tiraillé entre la loyauté qu'il doit à son régiment et ses griefs personnels, Sharp saura-t-il entendre la voix de la raison ?

 

Mon avis: Comme a l'habitude dans les romans de Chris Ryan le héros est encore un soldat du SAS (comme l'auteur). Le sergent Geordie Sharp rescapé de la guerre conventionnelle qui va devoir se frotter au terrorisme irlandais. La lecture est plaisante, on suit tranquilement les aléas de la vie du héros, avec ses doutes, ses drames et ses retournements de situation. Peut etre un peu simpliste dans le début: la mort de sa femme et la rencontre de sa nouvelle petite amie, mais j'ai apprécié la dernière partie dans la jungle d'amérique du sud et la description des opérations commando coordonnées.
Apparemment, cette fois l'histoire est à suivre, j'attends la suite.

Voir les commentaires