Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pevel Pierre: Le Dragon des Arcanes - Les Lames du Cardinal 3

pevel3

 

L'histoire: Paris, 1633.
Les dragons menacent le royaume. Surgis de la nuit des temps, ils sont décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire dans les plus grandes cours royales d’Europe. Pour déjouer leurs complots, Richelieu dispose d’une compagnie d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce.
Des hommes et une femme aux talents exceptionnels, prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal. Mais alors qu’ils approchent du Mont-Saint-Michel à la faveur de la nuit, ils savent que le prochain défi pourrait être le dernier. Car, outre les plans de leurs ennemis, il va leur falloir percer les secrets de l’ordre des Soeurs châtelaines qui réside en ces lieux sacrés.
Cette fois le courage et la loyauté ne suffiront pas. Rapière au poing, les Lames devront se résoudre à tout sacrifier s’ils veulent sauver Paris de la destruction.

 

Mon avis: Comme pour les deux précédents opus, le style de l'auteur reste le même. Un récit en 4 parties, chacun découpé en 4 Chapitres, chaque partie figurant un épisode comme une série télévisée (et je pense un clin d'oeil au "feuilletoniste" que fut Dumas en son temps) numérotés comme tel en bas de page (S02-E01 signifiant Saison 2 épisode 1).

L'avantage d'un troisième tome étant que l'on a déjà cotoyé les principaux personnages, on les connait donc mieux, et comme dans toute série, chaque "épisode" nous en apprend un peu plus sur eux tout en déroulant l'action.

Ici on découvrira un peu plus qui sont les soeurs dont la jeune Agnés faillit intégrer l'ordre, quel est le dessein des Dragons et des mystèrieux employeurs occultes de La Fargue et enfin quel sera le sort des survivants des Lames.

 

Déjà fan des deux premiers c'est avec le même plaisir que j'ai retrouvé les aventures des lames, qui m'ont replongé dans ce Paris des mousquetaires qu'Alexandre Dumas et les adaptations filmées de ses oeuvres ont imprégné dans ma mémoire. Lire ces trois livres de Pierre Pevel c'est pour moi replonger dans ces images magiques.

Mes deux (petits) reproches seront: comme dans les deux autres quelques petites explications historiques amenées comme telles dans le récit ("à cette époque en effet...") assumées par l'auteur (dixit) pour ne pas rompre le rythme mais qui me font à chaque fois décrocher quelques instants du récit. Et sur le contenu de l'histoire elle même, le manque de connaissance des lames. Meme si Agnes renoue avec les soeurs de Saint Georges, on en apprend un peu seulement sur son passé, Saint Luc demeure toujours mystérieux..etc.

Fin donc de la trilogie (belle fin qui conclu bien cette uchronie dans le style "3 mousquetaires") l'auteur souhaitant s'orienter un peu vers de la pure Fantasy laissant de coté l'histoire (du moins pour sa prochaine oeuvre).

Dommage, j'aurais aimé en savoir plus, les personnages restant encore mystérieux. Mais comme toute série, la porte reste ouverte pour une saison 3 et peut être que dans quelques temps la France aura de nouveau besoin des Lames.

 

Et merci a Pierre Pevel pour sa simplicité, sa gentillesse et ses dédicaces sur ces trois volumes qui furent un plaisir pour moi et visiblement pour plein d'autres y compris les americains puisqu'ils lui ont décerné le prix Morningstar du David Gemmell Legend Award 2010

Voir les commentaires

Martin Georges R.R.: L'invincible forteresse (le trône de fer 5)

trone de fer 5

L'histoire: Alors que Rob Stark poursuit ses campagnes sanglantes dans l'Ouest, que Port-Réal vit dans la hantise du siège permanent, que la guerre se répand jusqu'à Winterfell grâce aux menées des Greyjoy, se rassemblent toujours au-delà du Mur des forces obscures et malfaisantes. Mais contrairement aux apparences, Bran, le jeune fils du défunt maître de Winterfell, n'est pas mort, pas plus que n'est anéantie l'indomptable forteresse, prête à renaître de ses cendres.

 

Mon avis: Tout lecteur tenté par ce tome 5 aura lu les précédents (si quelqu'un voulait s'embarquer en route qu'il y renonce, il ne pourra jamais intégrer tous les événements passé et l'infinité de clans parcourant cette saga).

Alors que dire de nouveau? L'histoire continue, pas de changement dans le style naratif. Toujours le (trop) grand nombre de personnages secondaires que l'on peut laisser de coté pour suivre les principaux. Disons que la spécificité de ce tôme sera une évolution de certains qu'on découvrira peut être un peu différemment, plus retords. Et qu'il y aura un peu plus d'actions que dans le précédent et que personne n'est à l'abris d'une mort violente.

Voir les commentaires

Folco Michel: En avant comme avant

en avant comme

 

L'histoire: C ’est l’histoire de Charlemagne, individu mal embouché mais tenace, ancien meneur de loups, qui, après avoir dit NON le jour de son mariage, déjeune de 500 hosties et se retrouve condamné à 500 ans de galères. C’est encore l’histoire dudit Charlemagne qui, après quatre duels successifs, dont il sort vivant comme il convient, se retrouve à la Bastille où il creuse son trou durant 600 jours et nourrit une colonie de Rattus rattus, espèce prodigieusement conquérante dont il est l’allié naturel. C’est toujours l’histoire d’un fabuleux trésor et du plus épouvantable des secrets pesant sur la famille Bourbon & fils. C’est enfin le récit de l’ascension sociale, jusqu’à la particule s’il vous plaît, des indissociables et impitoyables quintuplés de Racleterre-en-Rouergue : les Épateurs, Charlemagne déjà nommé, Clodomir, Pépin, Dagobert et Clothilde Tricotin.

 

Mon avis: Après avoir vécu dans une meute de loup, l'inénarable Charlemagne Tricotin s'illustrera par son talent d'ami des animaux avec des rats. Pour ce qui est de ses péripéties, le résumé de l'éditeur les détailles suffisamment. L'auteur nous raconte ces tribulations avec le même style que le tome précédent (un loup est un loup), la même jubilation, le même humour. Et nous trouvons le même plaisir à lire, à rire, à s'enthousiasmer et à s'instruire mine de rien en tournant les pages d'un gros livre qui pourtant se laisse dévorer si facilement.

Voir les commentaires