Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gordon Howard: L'obelisque

L Obelisque

 

L'histoire:

Gideon Davis n’a que vingt-quatre heures pour ramener son frère à la raison et empêcher une conspiration internationale de provoquer une hécatombe.

Les talents de négociateur de Gideon Davis, ainsi que ses compétences tactiques, lui ont valu un rôle de pacificateur dans les conflits sensibles du monde entier. C’est à ce titre qu’il est sollicité à Washington par Earl Parker, un ami de sa famille, gros bonnet du gouvernement. Gideon doit récupérer un agent double de l'Asie du Sud-est qui n’accepte de se rendre qu’à lui. Cet agent, c’est Tilman Davis, son frère.

 

Les deux hommes ne se sont pas vus depuis des années, et Gideon se demande comment Tilman a pu devenir si impitoyable. D’autant que son frère ne se rend pas, contrairement à ce qui avait été prévu, et qu’Earl Parker est pris en otage ! Là, plus question de négocier, Gideon doit réactiver son instinct de combattant. Son but : échapper aux habitants hostiles d’un pays déchiré par la guerre et atteindre l’Obélisque, une plate-forme pétrolière ultramoderne envahie par des terroristes dirigés par Tillman lui-même. Avec l'aide du chef d’exploitation Kate Murphy, Gideon lance, seul contre tous, une périlleuse opération de sauvetage.

 

Mon avis:

 

Plusieurs indices présageaient de la bonne affaire lors de l'achat de ce livre. Tout d'abord je l'ai trouvé dans un bac de "solde" pour quelques Euros, ensuite, l'histoire présentée en quatrième de couverture semblait une bonne trame de récit, et enfin sous ce résumé la biographie de l'auteur me précisait: " Howard Gordon a débuté sa carrière en tant que scénariste de la série X-Files. Par la suite, il a été auteur puis producteur exécutif d’une des séries les plus populaires de tous les temps : 24 Heures chrono".

Autant de signes qui me poussaient allégrement vers la lecture de l'ouvrage.

Hélas, trois fois hélas, les signes se révélèrent défaillants et la lecture une sinécure. 375 pages d'une histoire digne d'un film de série B avec des invraissemblance tant sur les scènes "d'action" que sur les relations entre les personnages (Gideon et Kate Murphy tombant amoureux au premier coup d'oeil et prets à se sacrifier l'un pour l'autre sans avoir échangé 2 mots par exemple).

Dommage car il y avait du potentiel, il y a quelques passages (peu et trop courts malheureusement) qui sont très acceptables, et le style est correct (pas transcendant bien sur mais correct pour ce type de récit).

Quel gachis pour ce premier roman de la part d'un auteur qui a collaboré à deux series que j'avais trouvé excellentes et qui sont heureusement d'un autre niveau de récit que ce roman.

Je regrette les quelques euros que j'y ai consacré (meme si je suis heureux de ne pas y avoir investit les 20 euros de son prix initial).

A éviter, je ne vois pas qui pourrait trouver plaisir à lire ça, je ne sais même pas pourquoi Michel Lafon a perdu temps et argent à l'éditer.