Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Barry Eisler 1 jour 1 auteur article 31

Barry Eisler 1 jour 1 auteur article 31

Dans les auteurs de roman d'espionnage actuel, Barry Eisler est une trouvaille qui mêle de l'espionnage, de l'action et des références au Japon. C'est donc pour cela qu'il est dans ma liste d'auteurs importants de ma bibliothèque.

Barry Eisler est un auteur américain de thriller.
Après des études de droit à la Cornell Law School, Barry Eisler a travaillé pour la CIA. En 1992, il quitte l'Agence pour exercer en tant qu'avocat aux États-Unis et au Japon. En 2004, à la suite du succès de son premier roman La Chute de John R, il décide de se consacrer à l'écriture.
L'intérêt de Barry Eisler pour la "connaissance interdite"  s'éveille dès son plus jeune âge avec une biographie de Harry Houdini. Eisler était fasciné par le fait qu'une personne puisse acquérir des connaissances que les gens n'étaient pas supposés avoir, savoirs qui pourraient rendre une personne dangereuse. Cette fascination l'a amené à étudier tout au long de sa vie les arts martiaux comme la boxe et la lutte occidentale, le judo et le karaté japonais et le jiu-jitsu brésilien.
Il possède également une bibliothèque de références ésotériques : méthodes pour tuer sans armes, techniques pour ouvrir des serrures sécurisées ou pénétrer dans un lieu par effraction, art de l'espionnage et autres domaines que le gouvernement préfèrerait ne savoir qu'entre les mains de quelques initiés.

Eisler a toujours aimé écrire ; des histoires courtes lorsqu'il était adolescent; une colonne sur la politique extérieure dans le Cornell Daily Sun lorsqu'il était étudiant en droit; du matériel de marketing pour des compagnies plus tard... .
Aujourd'hui Eisler vit et travaille dans la Baie de San Francisco et se rend fréquemment au Japon et autres régions d'Asie.

La saga John Rain:

Débutée par Rain Fall (traduit en La chute de John R.) et poursuivie sur 8 titres dont les 6 premiers sont traduits en France, cette série met en scène John Rain, métis américano japonais qui a travaillé pour les services secrets et qui est à présent tueur à gage. Sa spécialité: tuer en faisant passer ses meurtres pour des accidents. Par contre il se fixe une règle: ne pas tuer de femmes ni d'enfants. Malheureusement pour lui, après avoir accompli sa mission il va tomber amoureux de la fille de sa dernière victime et il devra refuser de la tuer, s'attirant la vindicte de ses employeurs.

John Rain est un personnage dans la veine de ceux de Chris Ryan ou Andy McNab. On est confronté à la réalité: le héros ne peux pas tuer une salle entière d'ennemis armés sans dommage, ses combats le blessent, il doit composer avec ses valeurs morales pour assurer sa survie.

Au fil des aventures, John va aussi rencontrer des comparses partageant sa profession, avec qui il liera amitié et plus (si affinité) tout en flirtant avec la limite de ces sentiments pour des gens dans son secteur d'activité (ou la survie individuelle peut pousser à trahir ses amis ou  amants).

Une saga qui ne m'a pas déçue dans ses 6 opus traduits:

La chute de john R
Tokyo Blues
Macao Blues
Une traque impitoyable
Le Dernier assassin

Chaque livre est écrit à la première personne, l'histoire nous y est conté par John Rain.

Une adaptation ciné a eu lieu Rain Fall (2009), réalisé par Max Mannix, non parue en France. Le personnage de Rain et le principe du premier tome est reprise mais dans un traitement différent plus classique. Adaptation ratée selon moi.


J'ai pu aussi lire Connexion fatale, totalement différente de Rain. L'univers est celui d'avocats, le narrateur externe, l'histoire bien moins originale. J'ai été déçu par cet autre cycle (2 volumes d'origine, 1 seul traduit)

Un autre cycle mettant en scène une héroine cette fois est écrit et le premier volume est paru en france Livia Lone, mais je n'ai pas encore lu celui là

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :