Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fiennes Ranulph: Killer Elite

Fiennes Ranulph: Killer Elite

L'histoire: De 1977 à 1990, quatre anciens soldats britanniques meurent, apparemment de cause médicale ou accidentelle. Mais bientôt un lien est établi entre ces victimes: Tous ont servi dans le sultanat d'Oman au service du sultan contre des insurgés (dans ce qui sera appelé la Guerre du Dhofar). Ils ont été responsables de la mort des enfants d'un Cheikh qui veut en retour obtenir vengeance pour restaurer son honneur. Le cheikh a envoyé un groupe d'assassins pour exécuter les SAS qu'il estime responsable de la mort de ses enfants. Face aux assassins, un groupe d'anciens SAS - qui se charge de veiller secrètement sur leurs camarades - va se dresser pour faire justice. Entre les deux groupes, le combat va éclater.

Mon avis: Ancien SAS lui même présent lors des insurrections du Dhofar (1964 - 1976) dans le sultanat d'Oman, Ranulph Fiennes présente ce roman comme tiré d'une histoire vrai. A la publication du livre en 1991 le gouvernement britannique a sévèrement critiqué cette affirmation qui évoquait l'implication de SAS dans des assassinats. Quoi qu'il en soit, le roman relate l'histoire d'une vengeance. Pour restaurer l'honneur de son nom pour ses enfants survivants, un cheikh doit se plier à une antique tradition (qu'il ne souhaite pas honorer au départ mais qu'il se voit contraint de choisir): venger la mort de ses fils morts pendant le conflit. Pour cela il charge une équipe d'assassins mercenaires de retrouver les responsables, de filmer leur confession et de les tuer. Les responsables vont être principalement des SAS.

En effet, le conflit du Dhofar débuté en 1964 va rapidement impliquer le Royaume uni. À partir de 1970, le Royaume-Uni envoie des troupes du Special Air Service (SAS) aider le nouveau sultan dans le cadre d'une campagne militaire alors clandestine, appelée Operation Storm (« opération Tempête »). Celles-ci mènent une combinaison d'actions militaires, civilo-militaires (notamment d'assistance médicale auprès des populations), d'information et de guerre psychologique. Les SAS encadrent notamment des unités constituées de rebelles ralliés, les firqats, qui se distinguèrent lors de la bataille de Mirbat le 19 juillet 1972.

Fiennes rappelle les différentes batailles (dont celle épique de Mirbat) dans laquelle les fils du cheikh trouvent la mort, puis l'enquête des assassins pour retrouver les responsables, la préparation de leur exécution sous forme d'accident. Parallèlement il décrit un groupe secret (les Feather Men, les hommes plume -titre du roman original) qui se charge de veiller sur les SAS grâce à un réseau de bénévoles patriotes. Petit à petit le groupe va comprendre qu'on assassine ces vétérans, trouver le lien et essayer de neutraliser les assassins.

Le roman est bien écrit, très documenté et détaillé. Pas d'actions spectaculaires, de fusillades ou autre. Plus proche d'un reportage enrichi à la fois sur les batailles du Dhofar et sur le jeu du chat et de la sourie entre les deux groupes.

De plus, Fiennes étant un des SAS mis en cause, il se retrouve être un des personnages de son propre livre, prit pour cible par les tueurs (et donc il leur échappe, puisqu'il écrit le livre). En fin du roman, Fiennes explique à mots couverts qui sont certains des personnages de l'histoire (les chefs des feather men) et pourquoi il va être amené à écrire ce livre.

Un film en a été tiré en 2011 avec Jason Stattham, Clive Owen Yvonne Strahovski et Robert De Niro, le scenario est assez proche du livre (mais légèrement adapté) il n'a pas reçu un bon accueil critique et a été un échec commercial. Sans doute par ce coté plus réaliste que spectaculaire (au contraire de la plupart des rôles de Stattham par exemple)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :