Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Weeks Brent: La voie des ombres (l'ange de la nuit 1)

la voie des ombres

L'histoire: Pour Durzo Blint, l'assassinat est un art. Il est l'artiste le plus accompli de la cité. Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Lorsqu'il propose à Durzo d'être son apprenti, sa vie bascule : il change d identité, et découvre un monde d'effroyables dangers et de magies étranges... et va jusqu'à sacrifier ce qui lui est le plus précieux...

 

Mon avis: Vous avez lu "l'assassin du roi" de Robin Hobb? Si oui vous vous dites: tiens un petit air de déjà vu... oui mais juste un air. Si non, pas la peine de vous dire qu'il faudrait l'avoir lu car si le thème est bien celui d'assassins dans un univers de Fantasy matiné d'un peu de magie, les univers et les personnages sont bien différents.

Ce livre est le premier d'une trilogie et à ce titre il sert d'introduction à l'univers et aux personnages. De ce fait l'histoire se concentre sur un nombre limité de personnages et sur une trame assez simple. Tout cela évoluera dans les tomes suivants.

C'est un premier livre pour l'auteur, il y révélera quelques petites faiblesses et imperfections mais il est déjà d'un excellent niveau.

L'histoire est assez bien représentée dans le court résumé donné en quatrième de couverture: Azoth est un misérable gamin des rues orphelin qui pense que devenir un assassin est un moyen de s'en sortir. Il choisi donc le meilleur assassin Durzo Blint et essaye de devenir son apprenti.

Ce premier volume nous contera donc la destinée d'Azoth: atteindra t'il son but? sera t'il capable de faire les sacrifices nécessaires pour devenir un maitre assassin? et s'il y parvient, devra t'il et pourra t'il affronter son maitre et le vaincre?

Comme toujours en Fantasy, débarquer dans un univers différent nous perd un peu, certains termes nous étant alors étrangers et pas toujours expliqués. On comprends très vite que les "pisse culottes" (je ne sais pas si c'est une traduction libre de la VO ou pas) sont des assassins d'élite (Durzo le dit "un assassin a des victimes, un pisse culotte a des cadavreux") qui reussisse toujours leur mission, par contre les arcanes du syndicat du crime régissant en partie la cité (le Sa'Kagué) restent obscurs. On s'y fait même si on a du mal parfois à bien cerner ce qui est évoqué par certaines appelations obscures.

Outre Durzo et son apprenti, quelques personnages sont mis en scène. Logan Gyre, Mamma K... ils sont un peu figurant ici, leur tour viendra plus tard.

L'apprentissage d'Azoth est occulté, pas de techniques d'assassinat ou de grands préceptes. De plus, ici les assassins ont un "Don" qui accentue leurs capacités (augmente leur force, les dissimule).

Mais il n'y a pas trop d'exagération et les missions à accomplir sont suffisamment complexes pour nécessiter tous ces pouvoirs.

Un très bon premier tome qui donne envi de lire la suite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :