Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Del Socorro Jean-Laurent: Du Roi je serai l'assassin

Del Socorro Jean-Laurent: Du Roi je serai l'assassin

L'histoire:

Espagne, Andalousie, XVIe siècle. La Reconquista est terminée. Charles Quint règne sur une Espagne réunifiée et catholique.

Sinan est un enfant qui vit avec sa sœur jumelle, Rufaida à Grenade. Musulmans convertis par nécessité à la religion catholique, sa famille les envoie à Montpellier pour échapper à une Inquisition toujours plus féroce. Là-bas ils tomberont dans une France embrasée par les guerres de religion...

Mélangeant récit historique et fantasy, Jean-Laurent Del Socorro nous offre une nouvelle fois un grand roman, dans le sillage de Royaume de Vent et de colères avec l'un de ses personnages dans le rôle clef.

 

Mon avis: Ce roman est une sorte de suite en forme de préquel à Royaume de vent et de colère du même auteur. Dans ce premier opus, l’un des personnages marquant à défaut d’être l’un des principaux protagonistes suivis, est Silas, dit « le turc », un assassin.
Cette histoire commence comme une suite, Silas est devenu un assassin accompli,. Alors qu'il converse avec un garde sur les hauteurs de Marseille en mars 1569, lui vient l'envie de lui raconter son histoire, depuis sa plus tendre enfance. C'est à Grenade, en Andalousie, en 1540, que débute le récit de celui qui s'appelle alors Sinan, ainsi que de sa grande sœur et jumelle Rufaida et sa petite sœur Sahar. 
Comme Royaume de vent et de colère contait en arrière-plan l’histoire des guerres de religions françaises, Du roi je serai l’assassin, s’inscrit dans un contexte historique espagnol pour commencer : la conquête des catholiques sur les musulmans, la construction d’églises sur les monuments morisques détruits.
Silas va grandir avec un père violent et une préceptrice qui l’initiera aux mystères de la pierre magique citée dans le premier roman : L’Artbon. Après une enfance difficile, Silas et sa jumelle iront poursuivre leurs études à l’université de Montpellier où ils découvriront cette fois les affrontements entre les églises catholique et protestantes..
Ce roman est donc avant tout le récit de la première partie de vie de Silas, son évolution d’enfant à adulte qui le mènera plus tard à ce métier d’assassin dans lequel nous l’avons découvert.
La structure du récit reste similaire au premier opus : de courts chapitres écrits à la première personne. De lecture agréable et une trame assez prenante pour pousser le lecteur à découvrir les turpitudes du personnage suivi.
Au travers de la vie de Silas et de sa sœur jumelle, nous (re)découvriront une page de l’histoire de France et d’Espagne, les mœurs d’une autre époque où une femme ne pouvait devenir médecin, où le médecin n’opérait pas (c’était alors le barbier qui s’en chargeait), On y effleure le sujet de l’homosexualité, de l’inceste (consenti), de la violence conjugale et domestique.
Dans la dernière partie, l’auteur change de perspective : cette fois c’est un autre des personnages « secondaires » de Royaume de vents et de colère qui prend la plume pour achever le récit..
Et ce n’est qu’à la toute fin que le titre du roman s’explicitera vraiment…
Pour moi encore un bon moment de lecture, plaisant et instructif sur cette époque. Une deuxième lecture de l’auteur tout aussi satisfaisante.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :