Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Damhaug Torkil: La Mort dans les yeux

la mort dans les yeux

 

Reçu dans le cadre du Jury Policiers SEUIL

 

L'histoire: Mailin Bjerke, jeune psychologue, disparait d'Oslo alors qu'elle s'apprête à faire des révélations dans un talk-show consacré à la pédophilie et animé par Berger, un ancien prêtre et rockeur au passé sulfureux.

Sa soeur Liss, mannequin anorexique qui carbure à la cocaïne à Amsterdam, va tout mettre en oeuvre pour retrouver sa soeur. Abus sexuels, traumatismes, jeux de cache cache, qui est le chat et qui est la souris? Quel est le vrai visage de ce psychopathe qui crève les yeux de ses victimes? Et quel est le lien avec des vacances en Crete dix ans plus tôt?

 

Mon avis: N'ayant pas succombé à la mode des auteurs du nord depuis le succès de la saga Millénium, je découvre les polars scandinaves.

Torkil Damhaug est diplomé de médecine et s'est spécialisé en psychiatrie...cela se sent dans la description des névroses de ses personnages.

Mais qu'on ne se méprenne pas sur cette remarque: c'est bien un polar que vous lirez. Avec son intrigue (la disparition de Mailin) et ses personnages tous plus névrosés les uns que les autres.

Une première partie très glauque nous présente un enfant traumatisé il y a dix ans. Puis l'histoire commence avec la présentation de Liss, la soeur de Mailin qui a fuit la Norvège et sa famille pour une vie peu reluisante à Amsterdam. La disparition de sa soeur et un autre évenement dramatique va la ramener en Norvège. Et cela va aussi faire ressurgir des traumatismes de l'enfance enfoui dans son subconscient.

Un livre assez dur dans ses thèmes (traumatismes psychologiques, pédophilie, drogue et tortures) mais très bien raconté, au présent, à la troisième personne mais centré sur quelques personnages (Liss d'abord puis les enquéteurs ensuite). Une lecture facile si ce n'est l'inconvénient des littératures étrangères (pour moi en tout cas): la difficulté de bien retenir les noms peu usuels pour un français (surtout ceux des personnages secondaires), mais qui ne m'a pas empéché de suivre et d'apprécier cette histoire.

Un premier essai très concluant des polars Norvégiens donc.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :