Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les animations d'antan 1 jour 1 emission jeunesse article 3

Comme les précédents, quelques autres émissions jeunesses étaient le lieu d'expression de figurine ou de marionnettes animées:

Aglaé et Sidonie:

"A tous les enfants qui sont obéissants nous allons dire au revoir en passant, au revoir les petits nous rentrons au pays, au pays d'aglaé et sidonie..."

Ainsi se terminait chaque épisode...

Aglaé et Sidonie est une série télévisée d'animation française en 65 épisodes de cinq minutes, créée par André Joanny et diffusée à partir du 27 février 1969 sur la première chaîne de l'ORTF dans l'émission pour enfants Émissions pour la jeunesse, ainsi que sur la deuxième chaîne en couleur dans le cadre de l'émission Colorix. La série a été ensuite rediffusée tout au long des années 1970 puis en 1983 sur TF1 en 1982 sur FR3 et le 7 janvier 1985 sur TF1.
Rediffusion enfin au milieu des années 1990 sur Canal J entre autres.
La série est adaptée d’un conte de Guylaisne intitulé Les aventures d'Aglaé et Sidonie, publié dans Le journal de Mireille, la revue Nano et Nanette et dans la revue Lisette, dans les années 1950.
L'animation est réalisée image par image avec des figurines articulées, à la manière de la série d'animation Le Manège enchanté. Pour les gros plans, de vraies marionnettes ont été utilisées. Innovation : pour la première fois, les gueules/becs des personnages sont articulés et synchronisés avec la bande son.


Dans une fermette vivent Aglaé, la jeune truie, et la petite oie Sidonie. Le renard Croquetou rôde autour de la ferme et aimerait bien faire son repas de ces deux appétissantes demoiselles. Mais comment s’en approcher sans donner l’alerte ? Croquetou a une idée : il va se déguiser. Heureusement, le coq Agénor, l’ami d’Aglaé et de Sidonie, est aux aguets et surveille la basse-cour d'un œil vigilant ...

Le fourbe Croquetou me faisait très peur...

Bonne nuit les petits:

Bonne nuit les petits est une série télévisée française en noir et blanc, créée par Claude Laydu et diffusée à partir du 10 décembre 1962 sur RTF Télévision puis sur la première chaîne de l'ORTF en début de soirée vers 19h20. 568 épisodes de 5 minutes et cinq émissions spéciales ont été réalisés entre 1962 et 19731.
Une troisième série, intitulée Nounours, de 78 épisodes de 5 minutes en couleur est diffusée à partir du 23 février 1976 sur TF1. Une quatrième série de 204 épisodes de 3 minutes en couleur est enfin diffusée à partir du 24 décembre 1994 sur France 22 juste avant le journal de 20 h 00 puis juste avant Studio Gabriel de Michel Drucker. Elle est rediffusée sur Canal J, TiJi, et puis sur Piwi.
L'indicatif musical du générique de l'émission est tiré d'une œuvre attribuée au compositeur italien Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736) connue aussi sous le nom de Que ne suis-je la fougère. C'est en 1960 sur la Deutscher Fernsehfunk, la télévision est-allemande, que Claude Laydu trouve son inspiration. Un feuilleton, Das Sandmännchen (« Le petit marchand de sable »), y est diffusé en soirée, mettant en scène une marionnette et deux fillettes (dont la future Nina Hagen). De retour en France, il crée une série destinée aux jeunes enfants, dont l'objectif est de créer une sorte de coupure leur indiquant qu'il est temps d'aller au lit avant que leurs parents ne regardent le journal télévisé:

Un ours (Gros Ours, puis Nounours) rend visite à deux enfants chaque soir avant leur coucher. Il s'enquiert de leur journée, de leurs soucis ou leur raconte une histoire et, avant de regagner son nuage, leur dit « Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves ! » alors qu'une poignée de sable doré tombe en pluie sur les enfants endormis. L'ours repart sur un petit nuage au son d'une mélodie jouée au pipeau par le Marchand de sable.

Première saison (décembre 1962 - juillet 1963) : Gros Ours, conduit sur un nuage par Ulysse le marchand de sable, rend visite à P'tit Louis et Mirabelle dans leur pavillon, et parle un peu avec eux avant de remonter sur son nuage d'où le Marchand de sable lance la poussière dorée qui leur procure le sommeil.

Deuxième saison (octobre 1963 - décembre 1973): De nouveaux enfants, habitant cette fois-ci en appartement et nommés Nicolas et Pimprenelle, remplacent P'tit Louis et Mirabelle. Gros Ours est rebaptisé Nounours. Les marionnettes sont affinées : le visage du Marchand de sable, initialement émacié, est entre autres complètement retravaillé et devient plus rond.


À partir de septembre 1964, Nounours est doté de trois neveux, que l'on découvre épisodiquement : Rémi, Toto et Fanfan, par référence aux trois lettres du sigle de la RTF. Lorsque le sigle devient ORTF, un autre neveu apparaît le 25 décembre 1964 : Oscar. D'autres personnages rejoignent également la troupe : Cornichon, le petit gitan (octobre 1964), Julietta la chouette (février 1965), Dada le cheval (octobre 1966) et Pépita (décembre 1966). La musique, le nuage et les séquences de l'échelle et de la poudre de sommeil restent en revanche inchangés.

Troisième saison (1976): Nounours habite avec sa sœur Émilia et son neveu Oscar dans la « grotte aux Ours », en haute montagne. Tous trois sont aux prises avec des marmottes turbulentes, Trotte, Tricotte et leurs enfants Pirouette et Gline-Gline.

Une bien agréable façon de dire qu'il était temps de couper la télé et de penser à aller se coucher tôt pour être en forme à l'école le lendemain matin...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :