Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Louis Masterson 1 jour 1 auteur article 11

Louis Masterson 1 jour 1 auteur article 11

Trouvé par hasard dans les livres vendus par la communauté Emmaus de ma ville natale, j'ai découvert cet auteur que je croyais américain mais dont j'appris plus tard qu'il était en fait natif et résident d’Europe du nord

Louis Masterson (de son vrai nom Kjell Hallbing) a vu le jour en 1934 en Norvège.
Après un début de carrière dans les milieux financiers, Masterson s'est tourné vers l'écriture et est devenu l'auteur de la série de romans-westerns" Morgan Kane", parus de 1966 à 1985 (plus de 80 romans parus).
Les œuvres, qui ont connu un succès retentissant dans le monde entier (elles se sont vendues à près de vingt millions d'exemplaires), représentent sans doute la tentative la plus convaincante de proposer aux lecteurs un équivalent, en littérature, du western-spaghetti.


Loin du mythe hollywoodien du "tout le monde il est gentil", les personnages de Masterson sont des brutes racistes et sadiques, alcoolique et la violence omniprésente et bien souvent crue. Les scènes de sexe sont fréquentes.
Le héros, loin des personnages monolithiques de Louis L'amour, est un joueur et un buveur invétéré. Ses crises de violence sadique donnent une certaine ambiguïté morale.

La parution de ses oeuvres en france se limite à une dizaine de titres. Parus à la "librairie des champs élysées" sous des couverture pleines de couleurs, avec en quatrième de couverture une carte d'identité du héros. Celle-ci montrait un dessin de Giraud (Moebius) - repris en médaillon sur la couverture illustrée par d'autres dessinateurs- et nous présentait Kane

  • né: automne 1855, quelque part sur la piste de Santa Fe
  • Taille: 192 cm
  • Poids: environ 75 kg
  • Cheveux: Noirs avec une mèche blanche sur la tempe droite
  • Yeux: Gris acier
  • signe distinctif: Dégaine en 0.4 seconds
  • Faiblesse: aime les femmes, l'alcool et les jeux de hasard

Et tout était résumé.

Proche des personnages incarné par Eastwood dans les films de Léone, Kane sait qu'il aurait pu finir bandit s'il n'était pas rentré dans le corps des Texas Rangers et qu'il est avant tout un tueur a qui on a donné une étoile. Souvent ivre en début de roman, parfois en pleine bagarre ou au fond d'une cellule, il déteste son responsable chez les Rangers et pars accomplir ses missions "sans pitié".

Lors de sa première mission justement il est laissé pour mort, jeté d'un train criblé de balles. Il survit avec quelques séquelles: les cheveux morts sur sa tempe droite et surtout une balle lui a traversé la main droite et détruit un doigt, réduisant à néant son talent: le tir. Il se confectionne un manchon pour tenir son doigt mort et redevenir une fine gâchette, part à la recherche de ses exécuteurs afin de se venger.

Dans pour l'honneur d'un copain, sa cinquième aventure, il démissionne des Rangers pour venger son ami rangers tué et diffamé. A l'issu du roman, un responsable des Us Marshall vient lui proposer de devenir Marshall, ce qu'il accepte. Et le voilà reparti en mission avec une autre étoile.

Pour moi kane se rapproche de personnages comme SAS, l'Executeur, James Bond, dans un univers Western. Personnage héroïque mais dur, sans pitié, sans illusion non plus. Il sait être un tueur et redoute le moment ou il dégainera moins vite et tombera sous les balles d'un adversaire plus rapide.

La saga de Kane l'a mené des Texas Rangers aux US marshall et il deviendra même un homme politique. Malheureusement, si en Norvège il a connu un immense succès avec 80 aventures, seuls 40 titres ont été traduits en anglais et 12 en français.

Avec le revival actuel du western j'aimerais retrouver Kane dans ses aventures encore inédites chez nous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :