Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Romans d'action 1 jour 1 auteur article 13

Romans d'action 1 jour 1 auteur article 13

Après l’exécuteur, dans la collection Gérard De Villiers présente et autres collections du même genre, j'ai lu quelques séries du même style, caractéristiques de cette littérature d'action des années 80. Voici les "meilleures" (ou en tout cas les plus marquantes pour moi)

Rod Garaway (André Caroff) : KNACK

8 volumes en 1985 -1986.

Guerriers de l'ombre, agents américains top-niveau, les cinq hommes n'avaient qu'une devise: rayer le terrorisme de la carte du monde. Là où les autres avaient échoué, seul le Knack pouvait réussir.

le knack et une force antiterroriste composé
de Kentucky jack le chef d'équipe qui a ses moments libre joue comme acteur porno
de Nevada Smith qui retape des motos
d'  Arizona bill qui fait le bucheron.
de Colorado jack le monsieur muscle et expert en explosif
de Kansas Philip tireur d'élite.
et de joker le cerveau: Joker est myope, allergique, asthmatique, bureaucrate, mais son Q.I. est de 180. C'est le cerveau du Knack: il sait tout, il voit tout, il dirige tout.

Sur le concept d'une équipe de spécialistes alloué à des missions contre le terrorisme, fléau de l'époque qui a remplacé les espions de l'est, Caroff propose des romans faciles à lire. J'ai pensé au dessin animé MASK où chaque membre de l'équipe est pilote d'un engin spécial en voyant ce groupe... une version toutefois plus adulte que MASK...

En plus l'éditeur nous offrait une photo de chacun des membres sur la couverture

David Rome (Joël Houssin): SCUM

6 épisodes de 1986 à 1988

Dans le même esprit que KNACK mais poussé à l'extrême dans le non politiquement correct, il y a une autre équipe: le Spécial Commando for Unlimited Missions.

Ce qu'on dit d'eux est explicite:

Par l'intermédiaire de leur agent de liaison un ancien officier anglais homosexuel a tendance pédérastes, le SCUM est envoyé sur les missions les plus dangereuses et les plus désavouables. Et ils ne font pas dans la dentelle. Leur chef est Mark Ross,  agent secret et acteur porno live dans les sex shop de Pigalle depuis l'accident de sa femme qui l'a perturbé mentalement, Laeticia Vecciune, nymphomane italienne perpetuellement en cure interrompue par les missions du SCUM, les frères Sig Sauer, deux jumeaux autrichiens complètement fous et spécialistes..des armes bien sur et enfin un « nègre juif apatride » as de la conduite aérienne... dans le premier roman un membre de l'équipe qui les trahit est massacré à la fin... pas de pitié, pas de morale mais une efficacité totale.

Il faut avoir le cœur bien accroché, ne pas craindre les scènes de sexe et de violence crues mais cela peut être jouissif et finalement peut être plus proche de ce monde underground...

Jack Hild: SOB's

"S.O.B." (Soldiers of Barrabas) est une série publiée par l'éditeur us  Gold Eagle à partir de 1983 sur une quarantaine de titres. Dont seuls les premiers ont été traduits
Jack Hild est un pseudonyme-maison partagé par Robin Hardy, Jack Garside, John Preston, ...

  le pitch: Une fois encore, le gouvernement américain l'avait secrètement choisi pour lui confier la mission la plus difficile, la plus dangereuse. Il se nommait Barrabas, Nile Barrabas. Il s'était adjoint une équipe de spécialistes. Des marginaux qui n'attendaient plus rien de la vie et qui n'avaient plus rien à perdre. Ces soldats étaient " ses soldats". Les " soldiers of Barrabas". Les S.O.B. Pour leurs enemis ils étaient les Son Of Bitch...

Là encore une équipe, une équipe de militaire avec chacun sa spécialité: le pilotage érien, sur route, sur l'eau, les explosifs, les armes lourdes...

En lisant SOB on voyait l'Agence Tout Risque (The A team) en version hard. Et le colonel Barrabas avec sa crinière blanche et son grade ressemblait beaucoup à un colonel Hannibal smith...Jerry H

Jerry Ahern: Le Survivant

Le Survivant (The Survivalist), est une série de romans populaires de Jerry Ahern  parue entre 1981 et 1993. Bien que précédé de six ans par le roman de 1975 de Giles Tippette The Survivalist, Ahern est le premier romancier à centrer une série de romans sur un personnage survivaliste.


L'histoire commence dans le contexte de la guerre froide, elle est centrée sur John Rourke, qui cherche à retrouver sa famille après une guerre nucléaire entre l'URSS et les États-Unis. Dans les premiers volumes, il combat des soldats soviétiques, des bikers, des mutants, des cannibales, etc. Les livres suivants se tournent vers la science-fiction, avec des villes sous-marines, des armes apocalyptiques, de la cryonie, etc.
La série décrit minutieusement les armes et les techniques de survie. Elle contient quelques personnages soviétiques sympathiques (à la place des habituels personnages de Russes de propagande des États-Unis du temps de la guerre froide), cependant ils sont souvent de la chair à canon misogyne. Ahern utilise aussi un personnage de juif (Paul Rubenstein) et de noir comme personnages secondaires positifs anti-sexistes et anti-racistes. Il défend les valeurs de la famille.


Jerry Ahern,  a fait ses études à la Lindblom High School et a servi à la Reserve Officers Training Corps, une organisation militaire chargée de l'entrainement des officiers de réserve des forces armées des États-Uni. En 1969, il épouse Sharon; ensemble ils ont deux enfants.
Spécialiste des armes à feu, il a été président d'une entreprise de fabrication d'armes à feu et accessoires d'armes à feu, Ahern Enterprises.
De 2004 à 2007, il a été président de la société Detonics, fabricante de pistolets style année 1911. Le Survivants est d'ailleurs armé d'un Detonics 45


les débuts de la saga: John Rourke, qui entraîne l'armée pakistanaise dans la passe de Khyber, est témoin de l'invasion du Pakistan par l'armée rouge. Il tente de rentrer chez lui aux États-Unis, mais l'URSS lance une attaque nucléaire contre les États-Unis au cours de laquelle 200 000 000 Américains et 1 000 000 Soviétiques périssent. Rourke est dans un Boeing 747 en direction de la Géorgie à ce moment-là, et parvient à poser l'appareil en urgence près d'Albuquerque ; il fait alors équipe avec Paul Rubenstein. Alors que les troupes aéroportées soviétiques envahissent les États-Unis et que la majorité des politiciens américains sont morts, le président des États-Unis se suicide pour éviter une reddition forcée...
L'édition américaine comporte 27 romans numérotés et deux hors-série. La maison d'édition Plon Presses de la Cité a publié dans la collection « Gérard de Villiers présente » 53 livres dans la série Le Survivant, écrits par des "nègres" français sous contrat.


Ahern a également publié sous le nom de Axel Kilgore (la série "Le Mercenaire", 1980-1984). Le mercenaire raconte les missions privées ou pour son pays du mercenaire borgne Hank Frost, ex capitaine des forces spéciales au Vietnam qui veut combattre pour les plus démunis.

 

Richard Sapir et Warren Murphy: L'implacable

L'Implacable (The Destroyer) est une série de romans créée par Richard Sapir et Warren Murphy en 1971
Remo Williams est un jeune policier de Newark envoyé sur la chaise électrique pour le meurtre d'un dealer qu'il n'a pas commis. Mais tout cela n'était qu'une mise en scène destinée à faire passer Remo pour mort aux yeux de tous. À son réveil, le docteur Harold W. Smith lui explique qu'il dirige une organisation gouvernementale ultra-secrète appelée CURE. Créée à l'initiative d'un jeune président assassiné, CURE œuvre dans un seul but : protéger la Constitution, mise en péril par le Crime organisé qui exploite à mauvais escient les droits qu'elle garantit.
Dans sa lutte, CURE disposait à l'origine de toutes les moyens légaux et illégaux (corruption, chantage, etc.) à l'exception du meurtre. L'échec de son action fit lever cette dernière restriction. Harold W. Smith offre donc à Remo ce choix : servir son pays en travaillant pour CURE ou bien mourir. Remo se laisse recruter afin de devenir le bras armé de CURE chargé des assassinats.
Il est formé par un vieil oriental nommé Chiun. Ce dernier est le Maître de Sinanju, petit village de pêcheurs de Corée du Nord. Depuis des millénaires, chaque Maître régnant doit subvenir aux besoins de Sinanju en louant ses services - contre rétribution en or quasi exclusivement - en tant qu'assassin et agit dans l'ombre de grands événements de l'Histoire mondiale. Chiun soumet alors Remo à un régime strict et lui enseigne son art mortel, source solaire dont dérivent tous les arts martiaux.
Au fur et à mesure de leurs aventures, Remo poursuit son apprentissage et devient un surhomme capable de réaliser des prouesses. Des liens d'affection se nouent avec son vieil instructeur, qui pour sa part pense bien avoir trouvé son futur successeur.


L'Implacable a débuté comme une banale série policière, mais, dès le troisième tome, les histoires se tournent assez rapidement vers le fantastique, l'espionnage et la science-fiction, le tout agrémenté d'une féroce satire politique et sociale. Le personnage haut en couleur de Chiun dans les livres est l'instrument principal de cette satire. Raciste, puéril, boudeur, accro aux soaps, il porte un regard en complet décalage sur une Amérique folle et décadente. Quant à Remo, patriote quelque peu sommaire, ses arguments ne tiennent guère face à la sagesse millénaire orientale.Il découle de cette opposition, des dialogues et des disputes savoureux.

La série comporte plus de 100 titres écrits en alternance par Sapir et Murphy et avec l'aide d'autres auteurs.

Les éditions Bragelonne ont ressortis plusieurs titres en e-book dans leur catalogue Milady.

L'Implacable a été porté sur grand écran par Guy Hamilton en 1985 sous le titre Remo sans arme et dangereux (Remo Williams: The Adventure Begins) avec Fred Ward dans le rôle de Remo et Joel Grey dans celui de Chiun. Film assez proche du premier tome de la saga, drole (les disputes Remo - Chiun sont très bien retranscrites) avec une musique très années 80 mais efficace pour ce type de film.

Un pilote de serie télé a été tourné en 1999, non diffusé en france

Lionel Derrick: The Penetrator

Lionel Derrick est le pseudonyme collectif des écrivains américains Chet Cunningham et Mark K. Roberts. .
Pour le compte de la maison d'édition américaine Pinnacle Books, les romanciers Chet Cunningham et Mark K. Roberts écrivent une série policière matinée d'aventure et d'espionnage ayant pour personnage principal l'ancien vétéran de la guerre du Viêt Nam Mark Hardin. Aujourd'hui agent indépendant pour les États-Unis, il lutte contre différentes organisations criminelles au cours de ces missions afin de protéger son pays.

Succès commercial à son lancement, cette série compte cinquante-trois romans publiés de 1973 à 1984. En France, la maison d'édition Fleuve noir sort en 1980 la collection Mark Hardin. Les vingt-quatre premiers épisodes de cette série y sont publiés, le dernier en 1985.

La particularité de Mark Hardin dans le paysage des vétérans du Vietnam revenus se battre aux USA est d'une part son héritage cheyenne, lui donnant accès au Sho-tu-ca, une magie indienne lui octroyant quelques capacités supérieures; D'autre part un équipement high-tech fourni par son employeur dont un pistolet à fléchettes lui évitant de tuer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :