Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fantasy

Pevel Pierre: Le Dragon des Arcanes - Les Lames du Cardinal 3

pevel3

 

L'histoire: Paris, 1633.
Les dragons menacent le royaume. Surgis de la nuit des temps, ils sont décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire dans les plus grandes cours royales d’Europe. Pour déjouer leurs complots, Richelieu dispose d’une compagnie d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce.
Des hommes et une femme aux talents exceptionnels, prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal. Mais alors qu’ils approchent du Mont-Saint-Michel à la faveur de la nuit, ils savent que le prochain défi pourrait être le dernier. Car, outre les plans de leurs ennemis, il va leur falloir percer les secrets de l’ordre des Soeurs châtelaines qui réside en ces lieux sacrés.
Cette fois le courage et la loyauté ne suffiront pas. Rapière au poing, les Lames devront se résoudre à tout sacrifier s’ils veulent sauver Paris de la destruction.

 

Mon avis: Comme pour les deux précédents opus, le style de l'auteur reste le même. Un récit en 4 parties, chacun découpé en 4 Chapitres, chaque partie figurant un épisode comme une série télévisée (et je pense un clin d'oeil au "feuilletoniste" que fut Dumas en son temps) numérotés comme tel en bas de page (S02-E01 signifiant Saison 2 épisode 1).

L'avantage d'un troisième tome étant que l'on a déjà cotoyé les principaux personnages, on les connait donc mieux, et comme dans toute série, chaque "épisode" nous en apprend un peu plus sur eux tout en déroulant l'action.

Ici on découvrira un peu plus qui sont les soeurs dont la jeune Agnés faillit intégrer l'ordre, quel est le dessein des Dragons et des mystèrieux employeurs occultes de La Fargue et enfin quel sera le sort des survivants des Lames.

 

Déjà fan des deux premiers c'est avec le même plaisir que j'ai retrouvé les aventures des lames, qui m'ont replongé dans ce Paris des mousquetaires qu'Alexandre Dumas et les adaptations filmées de ses oeuvres ont imprégné dans ma mémoire. Lire ces trois livres de Pierre Pevel c'est pour moi replonger dans ces images magiques.

Mes deux (petits) reproches seront: comme dans les deux autres quelques petites explications historiques amenées comme telles dans le récit ("à cette époque en effet...") assumées par l'auteur (dixit) pour ne pas rompre le rythme mais qui me font à chaque fois décrocher quelques instants du récit. Et sur le contenu de l'histoire elle même, le manque de connaissance des lames. Meme si Agnes renoue avec les soeurs de Saint Georges, on en apprend un peu seulement sur son passé, Saint Luc demeure toujours mystérieux..etc.

Fin donc de la trilogie (belle fin qui conclu bien cette uchronie dans le style "3 mousquetaires") l'auteur souhaitant s'orienter un peu vers de la pure Fantasy laissant de coté l'histoire (du moins pour sa prochaine oeuvre).

Dommage, j'aurais aimé en savoir plus, les personnages restant encore mystérieux. Mais comme toute série, la porte reste ouverte pour une saison 3 et peut être que dans quelques temps la France aura de nouveau besoin des Lames.

 

Et merci a Pierre Pevel pour sa simplicité, sa gentillesse et ses dédicaces sur ces trois volumes qui furent un plaisir pour moi et visiblement pour plein d'autres y compris les americains puisqu'ils lui ont décerné le prix Morningstar du David Gemmell Legend Award 2010

Voir les commentaires

Martin Georges R.R.: L'invincible forteresse (le trône de fer 5)

trone de fer 5

L'histoire: Alors que Rob Stark poursuit ses campagnes sanglantes dans l'Ouest, que Port-Réal vit dans la hantise du siège permanent, que la guerre se répand jusqu'à Winterfell grâce aux menées des Greyjoy, se rassemblent toujours au-delà du Mur des forces obscures et malfaisantes. Mais contrairement aux apparences, Bran, le jeune fils du défunt maître de Winterfell, n'est pas mort, pas plus que n'est anéantie l'indomptable forteresse, prête à renaître de ses cendres.

 

Mon avis: Tout lecteur tenté par ce tome 5 aura lu les précédents (si quelqu'un voulait s'embarquer en route qu'il y renonce, il ne pourra jamais intégrer tous les événements passé et l'infinité de clans parcourant cette saga).

Alors que dire de nouveau? L'histoire continue, pas de changement dans le style naratif. Toujours le (trop) grand nombre de personnages secondaires que l'on peut laisser de coté pour suivre les principaux. Disons que la spécificité de ce tôme sera une évolution de certains qu'on découvrira peut être un peu différemment, plus retords. Et qu'il y aura un peu plus d'actions que dans le précédent et que personne n'est à l'abris d'une mort violente.

Voir les commentaires

Martin Georges R.R.: L'ombre maléfique (le trone de fer 4)

trone de fer 4

L'histoire: Plongé dans le chaos, le royaume des sept Couronnes est en proie à une formidable pandémie de violence. Les héritiers du souverain défunt se disputent le trône dans d'âpres et sanglants combats. Et les puissants seigneurs, ralliés aux diverses causes, négligent tout égard pour le peuple, qui supporte souffrances et famine. Les ennemis jurés Catelyn et Tyrion fourbissent chacun leurs armes. Catelyn Stark rejoint Renly Baratheon, à la tête des forces de Hautjardin et Accalmie, tandis que Tyrion Lannister ourdit de nouvelles alliances et prépare Port-Réal à repousser le futur siège. Mais un nouveau péril se profile : une ombre plane, frappe les rois et renverse les citadelles...

 

Mon avis: Que dire de plus de ce quatrième tome que je n'ai pas dit des précédents? Toujours le même style de récit: des chapitres centrés sur les principaux personnages que l'on suit tour à tour dans tous les coins du royaume: Les Lannister à Port Réal et la famille Stark dispersée du Nord (Jon Snow sur le Mur) au Sud (Sansa à Port Réal). Une partie sur Jon et la garde de nuit nous approche des menaces du prologue (les "morts vivants" trouvés par son oncle disparu de l'autre coté du Mur. Et une once de magie maléfique (qui donne son titre à ce volume) se fait jour au coté d'un des prétendants au trône.

La même mise en garde que les précédents volumes: si vous souhaitez suivre en détail les tribulations de ce monde, le nombre de personnages (secondaires) et de leurs alliances est considérable, chaque clan se ralliant à tel ou tel prétendant. Cela rend l'histoire très réaliste et proche de ce qu'était sans doute les guerres médiévales, mais cela rend aussi le suivi précis très compliqué. On peut bien sur se contenter de suivre les Stark et les Lannister, l'auteur rappelant régulièrement qui est avec qui ou contre qui.

Voir les commentaires

Morgan Richard: Rien que l'acier

rien que l'acier

 

 

Reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique "litterature de l'imaginaire"avec Babelio 

 

L'histoire: Il y a dix ans, l'alliance des hommes et des Kiriaths a repoussé les terribles Ecailleux. Qui se souvient maintenant des héros de cette guerre? Ringil vit en exil, rejeté par sa famille. Mais pour sa cousine Shérin, vendue comme esclave, il décroche son épée et retourne sur les lieux d'un passé qu'il avait tout fait pour oublier. Dame Archeth, dernière représentante d'un peuple disparu, est la conseillère d'un empereur décadent qu'elle abhorre. Elle seule soupçonne qu'une terrible menace point aux frontières de l'empire. Egar le Tueur de Dragons est un nomade des steppes, revenu de la guerre auréolé de triomphe. Une gloire aujourd'hui bien émoussée dans un monde qu'Egar ne reconnaît plus. Ces trois-là ont tout perdu. Sauf peut-être la bataille qui les attend, héroïque et désespérée...

 

Mon avis: Re-lisons et résumons ce quatrième de couverture. Il y a 10 ans les hommes et les kiriaths (qui c'est?) ont bataillé et repoussé les terribles écailleux (qui? surement des espèces de créatures à écailles). Aujourd'hui nous allons suivre 3 des héros de cette guerre passée: Ringil, Egar le tueur de Dragon (ah il y a aussi eu des dragons pendant cette guerre?) et Dame Archeth une Kiriath laissée là quand les Kiriath sont repartis (où? pourquoi? comment? pourquoi l'ont ils laissée?). Ils vont se retrouver tous les 3 à combattre une nouvelle menace incarnée par les Dwendas, un peuple de créatures légendaires qui vivent dans un monde parallèle au leur.

 

Voilà schématisé, les réflexions que l'on se fait tout au long du livre. On débute dans l'histoire sans rien connaître aux tenants et aux aboutissants et il n'y a aucune vrai référence à tous ces événements passés si ce n'est les remarques, dialogues ou pensées des personnages. C'est un parti-pris naratif certe déjà utilisé par d'autres (par exemple Glen Cook dans les anales de la Compagnie noire) mais qui est difficile à manier sous peine de perdre le lecteur et j'avoue avoir parfois eu du mal à suivre.

Car essayer de reconstituer à la fois l'histoire du monde et le passé de trois individus très disparates ne facilite pas les choses: trop de références à des événements et des personnages inconnus pour lesquels il faut imaginer les non dits et réassembler les histoires.

Un peu d'explication aurait été nescessaire, sans nescessairement être trop descriptif.

 

Ensuite, attention: le choix de l'auteur est de faire un récit parfois un peu hard. Notamment sur le sujet du sexe. Sur trois personnages principaux 2 sont homosexuels (pourquoi pas, en plus la parité est respectée puisque ce sont un homme et une femme) et le troisième hétéro mais un brin obsédé. Mais si ce choix ne me choque pas, si une histoire peut avoir des scènes plus ou moins explicitement sexuelles, certaines me sont apparues ici sans intéret pour l'histoire ou dans certains cas très explicites sans nescessité non plus: la même scène prise à la fin (les deux partenaires etendus dans le même lit après leurs ébats dialoguant: l'interet etant le contenu du dialogue) aurait suffit à donner les info, renseigner le lecteur sur les relations entre les personnages et leurs moeurs. J'ai parfois eu la même impression qu'en regardant un film où une scène de sexe semble uniquement là pour répondre à une sorte de cahier des charges ou appater le chalan.

 

Enfin, la plupart des thèmes me sont quand même apparus comme une reprise d'oeuvres antérieures de Fantasy: des héros à la "légende" de Gemmel, un récit à la Glen Cook ("la compagnie noire") en moins réussi, une évocation d'anciens peuples disparus comme les elfes quittant la Terre du Milieu du "seigneur des anneaux"...

 

Un roman pas franchement désagréable, pas franchement loupé,....mais pas franchement exaltant.

 

Le titre semble évoquer une série "terre de héros" donc une suite qui pourra peut être tranformer ces débuts en quelque chose de plus aboutit. A voir

Voir les commentaires

Martin George R.R. :La bataille des rois (le trône de fer 3)

trone de fer 3

L'histoire: Le roi robert Baratheon est mort, son ami Eddard Stark a été exécuté. La dynastie Baratheon n'aura duré qu'une générations et la paix plusieurs fois centenaire qui régissait le royaume des sept couronnes a volé en éclats.

Joffrey, le bâtard illégitime, se terre dans sa capitale, les frères de robert rallient des troupes â leurs bannières, le fils de Ned a levé son armée et crie vengeance, des pirates razzient les côtes et des brigands pillent les campagnes.

Il y a quatre rois désormais et chacun forge des alliances pour entraîner le royaume dans la tourmente de la guerre. Maintenant c'est l'acier qui va hurler son chant de mort.

 

Mon avis: Le Roi est mort ...vive le....LES Roi. Le pouvoir réveille les appétits de plusieurs prétendants au tröne, ambitieux ou poussés un peu malgrès eux dans cette lutte pour le trône. En attendant, chacun revendique une partie du royaume et s'affronte dans des batailles terribles. Et en marge de toute cette agitation qui rend le pays de moins en moins sur, les enfants Stark et leur mère cherchent à se rejoindre, tandis que les Lannister veulent maintenir le jeune Jeoffrey (et surtout sa mère Cercei comme régente) sur le trône de son supposé père (le roi défunt).

Toujours ce même principe de récits tour à tour centrés sur un personnage principal (Cercei, Tyrion, un des enfants Stark...) mais de plus en plus de personnages et de familles (vassaux, alliés ou ennemis) rendant les choses difficile à suivre dans le détail.

Mais il reste possible de faire abstraction de la précision, de se laisser porter par l'auteur (qui rappelle ici et là que tel ou tel clan est fidele ou opposé à tel autre) et de se contenter de suivre les péripéties des familles Stark et Lannister. Le récit le permet et reste prenant comme ça.

Voir les commentaires

Martin Georges R.R.: Le Donjon Rouge (le trone de fer 2)

trone de fer 2

L'histoire: Le royaume des sept couronnes est en pleine tourmente. jouet de perfides intrigues. Nouées dans l'ombre autant que de grands seigneurs qui n'attendent qu'une occasion pour se rebeller, Eddard Stark, main du roi, tente d'y faire régner l'ordre et la justice au nom de son souverain... Mais ses efforts semblent vains.

Car comment protéger le roi Robert Baratheon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n'aspire qu'à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir, et de plus, comment résister a cet engrenage infernal alors qu'au-delà des mers, une armée s'assemble pour fondre sur le royaume ?

Le chaos et la guerre semblent inévitables...

 

Mon avis: Après une présentation du royaume, des familles Stark et Lannister (principalement) et une évocation des bizarreries de "l'autre coté du mur"; ce volume va plutot se centrer sur la mise à mort du Roi et le début des épreuves pour les Stark.

Appelé par son ami à venir l'aider en devenant "main du Roi", Eddard Stark va avoir bien du mal à protéger Robert Baratheon, roi fantasque et noceur dont la reine Cercei souhaite la mort et à se sauver lui même des intrigues de la cour à Port Réal. Contraint de gagner la capitale il désire y faire venir ses enfants, mais là encore, le sort va lui jouer des tours et commencer à confronter chaque membre de cette famille aux premiers aléas d'une vie dangereuse.

 

Si vous avez aimé le premier, si vous vous etes attachés à la famille stark, vous la retrouverez avec plaisir. On quitte le froid du nord pour le Sud du pays et sa capitale, plus chaude certe mais plus malsaine. Et toujours, par delà les mers, le parcours compliqué des heritiers du roi déchu et assassiné.

Avec comme se sera toujours le cas des chapitres relatant l'histoire vue sous l'angle d'un des personnages clés.

Excellent

Voir les commentaires

Martin Georges R.R.: Le trône de fer

trone de fer 1

L'histoire: Comme la plupart des récits de fantasy, le Trône de fer est une histoire pleine de bruit et de fureur, où s'expriment la passion absolue du pouvoir et ses corollaires : le mensonge, la trahison et, au final, la violence et le meurtre. Dans ce monde médiéval, un mur gigantesque sépare le nord du royaume des terres aux forêts anormalement glaciales, hantées, selon les vieilles légendes, de loups-garous et de créatures fantomatiques. Mais le roi Robert a d'autres motifs d'inquiétude : des désertions minent sa légendaire Garde de nuit, victime d'embuscades, et on conspire contre lui. le duc Stark, son fidèle allié, va donc devoir quitter ses terres pour rejoindre la Cour. Car derrière les grands mots d'honneur et de loyauté, des complots se nouent…

 

Mon avis: Premier volume d'un cycle qui s'annonce long...très long. D'une part parce que chaque tome original est tronçonné en 3 pour se publication française, d'autre part car l'auteur a pris pour inspiration la saga des rois maudits et donc une histoire de lignées royales longue et complexe.

Le coté fantasy est assez peu marqué: juste une évocation de "l'autre coté du mur" un gigantesque mur de glace érigé pour protéger le royaume et gardé par la "Garde de nuit" régiment d'élite autrefois composé de nobles volontaires mais aujourd'hui réduite et devant se contenter de recrues plus suspectes venues là pour échapper à des condamnations, une sorte de légion étrangère. Derrière ce Mur,au nord du royaume, rodent de mystérieux morts-vivants. Les dragons autrefois présents ont disparus avec l'ancien tyran du royaume qui siégeait sur le fameux et inconfortable "trone de fer" du titre français (en VO: a game of throne c'est à dire un jeu de pouvoir autour du trone, ce qui résume mieux le pitch de ces romans: à la mort du roi, une guerre de succession va se déclencher). Quand aux  loups-garou, il ne s'agit pas de créatures magiques, mais de simples loups (le traducteur a bien traduit le "werewolf" original en "loup-garou", mais il s'agit en fait d'une ancienne espèce de loup "prehistorique" plus grands que les loups d'aujourd'hui, mais pas les métamorphes auxquels ce nom fait penser). toutefois, certains de ces loups vont se montrer attachants et avoir leur rôle dans la suite de l'histoire.

Déjà des drames se jouent, des intrigues se nouent.

Un début assez "facile" au regard de la suite, le nombre de personnages restant raisonnable. Une lecture qui sera longue, parfois un peu ardue mais passionnante.

Voir les commentaires

Gemmel David: Rénégats

 

L'histoire: Il était une fois les Chevaliers de la Gabala, légendaires protecteurs des neuf duchés. Leurs cœurs étaient purs; leurs armures brillaient d'un éclat incomparable. Ils étaient plus grands que des hommes, plus puissants que des princes. Pour combattre les forces des ténèbres, ils ont accepté de franchir un mystérieux portail. Ils ne sont jamais revenus.
Depuis, le meurtre et la magie noire ont envahi les duchés. Les rumeurs courent: le Roi a été envoûté et son âme est morte. Et face au danger, le seul espoir est entre les mains d'une poignée de mercenaires, voleurs ou artisans, renégats sans attaches et sans foi ni loi...

 

Mon avis: Un excellent Gemmel.

 Comme d'habitude avec cet auteur, c'est du héros grand fort et viril, mais l'histoire est bien construite et le "pitch" est accrocheur: comme les gentils chevaliers du royaume ont disparu, qui va le défendre?

Il faudra peut etre se contenter d'une bande de renégats!!!

Alors où et comment ont ils disparus? quel danger menace le royaume? et comment en venir à bout? Pour le savoir il faudra lire ce livre (le révéler gacherait votre plaisir).

Les personnages ne sont pas stéréotypés, il y a des surprises, des situations originales (l'armure impossible à oter par exemple). Le destin de 9chevaliers, les chevaliers de la table ronde vus par Gemmel? pourquoi pas.

Voir les commentaires

GEMMEL David: LEGENDE

legende

L'histoire: Ulric est le chef de guerre qui a su pour la première fois rassembler les sauvages tribus nadirs sous un même étendard. Il poursuit avec son immense armée l'implacable extension de son nouvel empire. Druss, guerrier vétéran, est une légende, il a été de toutes les campagnes au temps de son âge d'or. Aujourd'hui au terme de sa vie, il reprend une dernière fois les armes pour sauver l'honneur de sa patrie.

La rencontre de ces deux héros de l'Histoire, passée et à venir, à Dros Delnoch, forteresse mythique jamais tombée, va bouleverser la vie et la destinée de milliers d'hommes.

 

Mon avis: Vous avez aimé "Fort Alamo" ? voir une poignée d'hommes inférieurs en nombre tenir désespéremment une forteresse face à l'immense armée Mexicaine? Des hommes ordinaires qui transcendent leur condition et se battent aux cotés de "légendes" que sont Davy Crockett et Le Colonel Bowie...

Légende c'est cela transposé dans un univers de Fantasy. L'armée Nadir fonce sur l'empire Drenaï qui après trop de paix a demantelé son armée. Seule la forteresse de Dros Delnoch se dresse sur leur passage. Celui qui la dirige est mourant et fait appel à sonvieux frère d'arme Druss -devenu une légende vivante lors d'une bataille passée. Mais si Druss accepte, il est vieillissant lui aussi, moins fort qu'autrefois et surtout les paysans armés qui doivent tenir la forteresse sont trop peu et pas entrainés.

Qu'importe comme dans tous les romans de Gemmel, chacun va se battre courageusement, voire héroïquement.

Le livre ne se contente pas de décrire la bataille, il y a la préparation, les ruses employées pour faire face au déferlement des Nadir. Il y a aussi quelques luttes de pouvoir, des traitrises et un soupçon de magie.

Globalement un grand roman épique.

Quelques petits bémols: l'utilisation de termes un peu trop contemporains qui font tache dans un univers "médieval" (quand on explique que "les atomes..." par exemple, je doute que la science de l'infiniement petit soit très développé dans ces temps là); et une fin dont le dernier "happy end" etait inutile à mon sens.

Toutefois, c'est épique, facile à lire, plein de combats et de prouesses, voire d'émotion lors des inévitables pertes de bien des personnages.

Voir les commentaires

ANGE: LES TROIS LUNES DE TANJOR Tome 3

 tanjor 3-copie-1

La Mort d'Ayesha

 

L'histoire: Fascinante et terrible destinée que celle de Marikani, fille d'esclaves devenue Ayesha la déesse par le jeu des circonstances ! Elue du peuple turquoise, crainte ou haïe par tous les autres, Marikani est prise dans le tourbillon meurtrier de la folie des hommes. Au cœur de cette tourmente, les esclaves révoltés, qui tentent d'atteindre l'océan afin d'embarquer pour des terres nouvelles. Le peuple turquoise devra cependant d'abord traverser un continent en guerre, prêt à tomber sous l'invasion des redoutables Sakâs, créatures que l'on dit venues des abysses. Le manteau de la divinité devient de plus en plus lourd à porter pour Marikani, mais a-t-elle le droit de s'en débarrasser ? La déesse Ayesha est la seule lueur d'espoir du peuple turquoise...

 

Mon avis: A l'instar du Tome 2 cette fin de trilogie m'a agréablement surprise. Tout comme le tome 2, les événements s'enchainent sans que l'on devine nescessairement où les auteurs vont nous emmener. Et d'autres questions se font jour: Comment renoncer à son statut non désiré de déesse sans priver ses fidèles d'espoir? et quelles seraient les conséquences d'un "abandon de poste"?

Réponse à la fin.

Une fin finalement presque logique mais il fallait oser.

Un dernier tome qui clos brillamment cette trilogie.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>