Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Villeminot Vincent: Nous sommes l'étincelle

Villeminot Vincent: Nous sommes l'étincelle

L'histoire:

Quand les tensions entre générations deviennent trop fortes, des groupes d'adolescents choisissent de rompre définitivement. Mais créer une société alternative est-il possible ?

2025: une partie de la jeunesse décide de partir vivre en forêt, dans des villages autonomes. Leurs seules politiques : l’amitié et la liberté. Antigone et Xavier, puis Paul, Jay, La Houle avaient vingt ans. Ils sont partis dans la Forêt. Ils ont cru à ce rêve, à cette révolution. Comme des milliers d'autres


Et maintenant, trente-six ans plus tard, parmi les arbres, il en reste seulement quelques-uns. Des survivants. Presque des enfants.


2061: Dan, Montana et Judith vivent dans une cabane avec leurs parents. Ils chassent, pêchent et explorent les ruines alentours. Mais un jour, les enfants sont enlevés par d'inquiétants braconniers. Quand leurs parents décident de partir à leur recherche, c'est le passé, le présent et le futur de ce monde qui se racontent et s'affrontent.
 

Mon avis: J'ai reçu ce livre avant une rencontre avec l'auteur, mon avis commencera donc par mon interprétation personnelle à la lecture puis après questionnements de l'auteur.

Tout d'abord l'éditeur. L'auteur ayant précédemment travaillé pour Pocket Jeunesse c'est dans cette collection que le roman est édité. Par contre, tant par son thème que par son traitement, il s'adresse à un public allant du jeune adulte (lycéen) à un vieil adulte (au moins cinquantenaire s'agissant de moi et plus je pense).

Certains lecteurs ont eu du mal avec le choix de récit qui navigue entre 3 périodes. Pour ma part je trouve que ce choix permet de garder un rythme et un suspens dynamisant la lecture. En fait on navigue entre 3 époques clés. 1ere époque, un manifeste de "rébellion" est publié et entraine un mouvement planétaire de rupture avec la société. 2ème époque, les "rebelles" quittent la société industrielle de consommation pour revenir à la nature, à la vie en communauté, à l'entraide. 3ème époque, celle où le roman commence, après 30 ans de vie utopique qu'en est il de ces rebelles et de leur société rêvée.

Réussite dans l'anticipation. Beaucoup de point de notre société actuelle est prise en compte et extrapolée. Plus de carburants fossiles hormis pour l'armée et la police. Des migrations climatiques. Une surpopulation sur les campus où la crise du logement est résolue par la transformation de containers en logements (oui ça existe déjà, pas encore sur les campus)...

Les répercussions du manifeste à l'origine de la rupture sont aussi très bien traité, avec le scepticisme des uns, l'incrédulité des autres, le refus de certains de laisser une partie de la population faire sécession.

A la lecture j'ai transposé l'histoire dans différents événements que je connaissais. On pense au mouvement actuel des gilets jaunes, mais bien sur le roman était écrit avant. On pense au retour à la nature du Larzac et des mouvements des années 60 avec la communauté, le peace and love... Pas du tout en fait

L'auteur s'est inspiré de mouvements de dissidence en Afrique par exemple. Son propos est clair et je trouve à saluer: il ne veut transmettre aucun message, encore moins sa thèse personnelle, simplement étudier l'évolution d'un projet de vie d'une communauté. Ne pas s’arrêter à "on a renversé le système et..fin" mais "on a renversé le système et...30 ans plus tard que devenons nous? avons nous réussi? échoué? créé un autre système?". Ensuite, à chaque lecteur d'y piocher ce qui l'interpelle, d'en faire sa propre interprétation. Son travail était juste de créer quelque chose de cohérent, d'être fidèle à ses personnages et à leur façon d'être. Dix-huit mois de travail intense...et un résultat vraiment réussi.

On s'attache aux jeunes en danger, on découvre un tas de personnages du passé et au final ce qu'ils sont devenus. Pas de manichéisme, pas d'utopie ni de dystopie. On passe ces 500 pages (écrites assez gros avec un bon interlignage quand même) tranquillement avec un intérêt à poursuivre qui ne faiblit pas.

Une excellente découverte d'un livre que je n'aurais pas été cherché dans une collection jeunesse (et j'aurais eu tort) et d'un auteur qui a fait un travail remarquable et qui est un homme vraiment intéressant à rencontrer et à écouter.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :