Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poncet Thierry: Haig - Le secret des Monts Rouges

Reçu dans le cadre de l'opération MASSE CRITIQUE grace à l'éditeur et au site BABELIO, qu'ils en soient remerciés

L'histoire: Des tronçonneuses et de l'alcool. Voilà ce que vend l'aventurier Haig, sur sa péniche la Marie-Barjo, à travers la jungle, dans le Cambodge tout juste libéré de la guerre, depuis le fleuve Mékong jusqu'au pied des mystérieux Monts Rouges. Mais quel est cet être qui semble répandre la mort devant lui ? Qui est cette Espagnole trop sexy pour ce far-west des camps forestiers cambodgiens ? Pourquoi a-t-elle absolument voulu le suivre ?

Mon avis: Avant de faire le point sur l'histoire, un point sur l'auteur, l'un étant lié à l'autre. Quand je regarde la fiche de renseignement sur Thierry Poncet en fin de volume, je note qu'il a commencé à écrire dans les années 80 pour des séries de "romans de gare" de la série "brigade Mondaine" que j'ai peu lu et "Le Survivant" que j'ai beaucoup plus lu. Série des "Gérard de Villiers présente", parution mensuelle de romans efficaces aux recettes identiques: action, sexe, dépaysement. Ensuite, Thierry Poncet a rencontré Cizia Zykë et a travaillé avec lui pour ses écrits. Zykë était un personnage, lui même aventurier (délinquant, drogué, orpailleur clandestin...), qui a mis en écrit sa vie et imaginé un personnage (Tuan Charlie) dans quelques aventures imaginaires. Haig était un projet commun de Thierry Poncet avec son ami Zykë, mais Zykë est mort et Thierry Poncet écrit donc cette première aventure de Haig seul.

Pour ma part j'ai bien aimé. C'est, il faut le dire, un livre "de genre". Comme on va aimer une série B ou un film d'action, on ne lui demande pas de répondre aux critères d'un grand film. Ici aussi je ne juge pas le roman à l'aune d'une critique littéraire de classique.

Mais dans son style, Haig rempli toutes les clauses du cahier des charges.

C'est un petit livre de 200 pages environ, divisé en cours chapitre. On y parcourt le Cambodge au lendemain des conflits qui l'ont secoué (Khmers rouges, occupation vietnamienne et américaine) en remontant le Mékong dans un bateau déglingué à l'équipage tout aussi déglingué qui va rencontrer tout un aréopage de populations déglinguées vivant (survivant?) au bord du fleuve.

On boit, on se drogue, on marchande, on risque sa peau. Et il y a la fille, sexy mais cachant la vérité. Haig n'est pas dupe mais il l'embarque quand même. Et tout cela se finira mal bien sûr. La mort frappera et les aventuriers survivants noieront leur désillusion dans l'alcool et l'opium.

Un vrai récit de genre je vous dit. Mais bien raconté et c'est tout ce qu'on lui demande, sans excès, avec des accents de vérité qui nous font croire à l'histoire et à ces personnages. Des personnages originaux et biens imaginés, aux descriptions aussi imagées que celles des paysages que traverse le bateau et son drole d'équipage.

Quand Haig aura desaoulé, je le suivrai volontier dans son prochain périple, s'il survit jusque là...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :