Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Panorama de la bande dessinée érotique clandestine Bernard Joubert tous les livres sur Babelio.com Reçu dans le cadre de l'opération MASSE CRITIQUE en partenariat..." href="https://leslivresdemavie.over-blog.fr/2018/12/joubert-bernard-panorama-de-la-bande-dessinee-erotique-clandestine.html"> Joubert Bernard: Panorama de la bande dessinée érotique clandestine

div id="Bcorps" style="padding: 10px 5px 10px 5px; width: 150px; border: 1px solid #cccccc;}" >
tous les livres sur Babelio.com
Reçu dans le cadre de l'opération MASSE CRITIQUE en partenariat avec le site BABELIO et l'éditeur

L'histoire:

[LIVRE RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI (ÉROTIQUE)]

DES BANDES DESSINÉES À HAUT RISQUE...
En ce temps-là, la pornographie était illicite. Produire un livre comme celui que vous avez en mains, c'était risquer à coup sûr une condamnation judiciaire, possiblement la prison. Il fallait dessiner dans l'anonymat, éditer en se cachant, vendre sous le manteau... et lire avec honte !
Une époque où Popeye n'avait pas le droit de bander... où Hitler ne pouvait être sodomisé... où les amants s'embrassaient mais jamais ne jouissaient... C'était la Prohibition, la IVe République...
Spécialiste de la censure et historien de la bande dessinée, Bernard Joubert révèle ce que furent les bandes dessinées sexuelles avant que la sexualité n'ait droit de cité dans les bandes dessinées. Des œuvres hors la loi, traquées par la police ! Souvent drôles et satiriques, ces publications anciennes sont aujourd'hui des objets rares et le présent ouvrage les reproduit dans leur intégralité, en version française.
Mon avis:
Je mettrais un bémol sur le titre et sur le résumé ci-dessus.
Sur le titre: "Bande dessinée érotique"...plutôt "pornographique", du moins dans l'esprit, rien n'étant suggéré mais plutôt intégralement montré. Si popeye bande, ce n'est pas suggéré par un pantalon gonflé mais bien montré organe à l'air...
Sur le résumé: les reproductions intégrales ne sont pas des albums entiers de bandes dessinées scabreuses, mais des "œuvres" se réduisant à quelques pages, parfois mal dessinées ou recopiées sur des versions étrangères. L’intérêt du livre vient surtout des commentaires et du rappel des législations de l'époque. Quand aujourd'hui un acte sexuel est évoqué de façon explicite dans des séries tv pour ado, il y a 60 ans montrer un décolleté trop plongeant ou un baiser un peu lascif était une atteinte aux bonnes mœurs ou une incitation à la débauche.
Pour ma part, je pense que cet ouvrage intéressera plutôt des "spécialiste" du genre ou de l'histoire, car savoir qui se cachait sous tel ou tel pseudo d'auteur clandestin reste du domaine de la spécialité. Quand aux planches reproduites en intégralité, là encore passé l'analyse parfois des inspirations ou du flagrant délit de copiage d'éditions étrangères, ce n'est pas la qualité de l’œuvre qui impliquait d'en reproduire toutes les pages. Certaines de ces BD étant des pièces rares (puisque produites clandestinement et publiées à quelques exemplaires distribués sous le manteau) cela intéressera surement, là encore, des spécialistes.
Pour moi un ouvrage intéressant historiquement sur sa partie "censure", plutôt à destination de lecteurs cherchant une information sur l'histoire de la BD ou recherchant ces œuvres "rares" ici reproduites
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :