Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Scalped T1: Pays Indien (Jason Aaron - R.M. Guéra)

scalped

 

BD reçue dans le cadre de l'opération MASSE CRITIQUE en partenariat avec l'éditeur et le site BABELIO

 

L'histoire: Il y a quinze ans, Dashiell Bad Horse a fui la pauvreté et le désespoir que lui promettait la réserve indienne de Prairie Rose. Il est aujourd’hui de retour et fait le constat amer que rien n’a changé. Engagé dans la police tribale du chef Red Crow, futur propriétaire de casino et parrain de l’ensemble des trafics d’alcool et de drogue de la réserve, Dashiell a pour mission de faire passer aux traditionalistes l’envie de revendiquer leur ethnicité à coups de C4 et de limiter au maximum la prolifération des laboratoires de méthadone. Est-il de retour pour mettre de l’ordre ou tirer sa part du lion ?

 

Mon avis:

Sur l'édition tout d'abord: L'éditeur Urban Comics (Une branche de Dargaud) a repris les droits détenus par Panini pour les catalogues DC Comics et Vertigo (entre autre). Ils republient donc des séries (ici de Vertigo) déjà publiées en France par leurs prédecesseurs, mais dans des versions plus "luxueuses" (reliures, couvertures en dur) et surtout ils y ajoutent des notes explicatives en début et:ou en fin de recueil sur l'histoire de ces BD et une explication supplémentaire du contenu.

C'est le cas ici avec une présentation des auteurs au début et un rappel de l'histoire indienne en fin de volume.

Scalped est une série de 60 épisodes éditée en 10 receueils. Ce premier tome reprend les épisodes 1 à 5.

 

Sur le contenu ensuite: Scalped est un polar hard boiled assez réussi. Mixant le personnage principal dur à cuire (Dashiell) au milieu d'un environnement hostile et pourri (la reserve indienne fictive de Prairie Rose, reserve des Lakotas - les "sioux" de nos vieux western). De retour après 15 ans sur sa terre natale, Dashiell va aussi etre confronté à ceux qu'il a quitté (fui?): sa mère, son amour de jeunesse... Du classique pourrait on dire, oui mais du bon classique. Et le choix d'une reserve indienne apporte à cette situation classique une originalité bienvenue.

Au delà du polar, l'histoire de la nation indienne, ou tout au moin de celle des Lakotas est aussi présente. La mère de Dash étant une ex militante des droits indiens.

Et dashiel a aussi un secret (enfin durant le premier épisode, car à l'issu de celui-ci le lecteur apprends la teneur de ce secret mais cela reste quand même un ressort du récit).

Pour résumer: un bon polar hard boiled comme j'aime en lire en roman, en voir en film et donc ici à lire et regarder en bande dessinée.

 

Sur le dessin: pour moi le dessin colle parfaitement au propos. Pas baclé ou trop spécial comme j'en ai vu souvent sur des adaptation de polar (hélas). Avec des couleurs passant du ardoise, gris et noir (parfois coloré d'un rouge sang) des scènes de nuit ou d'intérieur, au jaune et orange de la lumière du désert. Mais comme tout est affaire de gout en la matière j'affiche une reproduction de page pour laisser voir le style graphique de Guéra:

scalped 2 

 

Une Bd qui m'a plu et que je recommande à tout fan de polar

Crapulax 29/12/2013 21:02


Nan mais c'est le monde à l'envers, là !!! Te voilà, après des années de chroniques de haute littérature, plongé dans la fange nauséabonde de la vulgaire Bande Dessinée... Je ne te reconnaîs plus
!


Remarque, même en chroniquant des BD, tu restes chiant à lire !!! Voilà au moins un truc qui n'a pas changé !

Bruno19 13/01/2014 22:27



Eh oui je lis de tout moi!! meme des BD de Mike Mignola que tu me passe mais je ne juge même pas utile de les présenter ici. Par contre je vais peut etre etoffer ma rubrique BD avec des choses un
peu originales dans l'avenir (mais je resterai chaint à lire)!!!