Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

McNab Andy: Battelfield 3 Le Russe

  battelfield3

 

L'histoire: Spetsnaz . Un mot qui terrorise depuis toujours les ennemis de la mère Russie. Mais que restet-il à défendre, maintenant que le pays est aux mains des chiens ? Autrefois figure vénérée des Forces spéciales, Dima Mayakovsky ne veut plus en entendre parler. Pourtant, lorsqu’un terroriste en cavale refait surface à Téhéran, le Kremlin contraint Dima à intervenir. Ce soldat d’élite est le seul à pouvoir aider les dirigeants à neutraliser l’arme nucléaire qui menace de tout faire exploser.
Dima se retrouve à la tête d’une équipe d’agents triés sur le volet et surentraînés. Envoyé en Iran, le commando dirigé par le Russe va faire vivre un véritable cauchemar au sergent américain Blackburn et à ses troupes. Sur les traces d’une patrouille disparue, les marines ne cherchent pas d’ennuis, mais ils vont en trouver. À la pelle.

 

Mon avis: Connaissant les premiers opus du jeu vidéo en vogue Battelfield (et de son dérivé "bad company") et étant plutot fan de l'auteur Andy McNab (ancien Sergent du SAS britannique, auteur d'une série de romans chroniqués sur ce blog), j'ai sacrifié à l'achat de cette novelisation du jeu.

Le principe de la novelisation des jeux (series sur Halo; Assassin Creed; Warhammer...), des series TV (24; Esprit Criinel, Charmed, Les Experts...) ou des films (Tous les grands succès non issus de livres: Star Trek, Star Wars, Alien..) est un classique aux USA et fait partie des produits dérivés. Cela donne le meilleur (quand la version écrite apporte un supplément ou des explications aux versions filmées ou numériques) comme le pire (quand on a l'impression de lire le scénario sans les images).

Ici, malgré les oeuvres passées de l'auteur et sa connaissance des opérations militaires (il a d'ailleurs été consultant sur le jeu), j'ai eu plutot l'impression de verser vers le pire et de m'entendre raconter les scènes que j'aurais pu jouer sur mon PC.

Sans doute que le personnage du "Russe" est ici plus développé, nous dévoilant les préquels de la mission. Je ne sais pas, car je l'avoue, je ne suis pas un fan absolu de la license Battelfield et je n'ai pas encore pratiqué Battelfield 3.

Toutefois, independemment du jeu, je ne peux pas dire que cette oeuvre rende justice à l'auteur et donne une idée de ses capacité à produire des romans interessant à suivre. On se penchera plutot sur sa production originale, où loin des contraintes de la "commande" éditoriale il sait nous embarquer dans des opérations spéciales plus haletantes et détaillées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :