Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kellerman Jonathan: Jeux de vilains

jeux de vilain

 

Reçu dans le cadre de l'opération jury Le Seuil policier avec Babelio

 

L'histoire: Un marais préservé en plein coeur de Los Angeles, blotti sous des ponts autoroutiers, jalousement
gardé par une petite organisation écologiste. Un soir, le gardien du lieu découvre un premier corps
de femme dont la main droite a été coupée. La première d’une horrible série. La victime la plus
récente, dont la présence a été signalée par un coup de fil anonyme, mène Milo Sturgis sur la piste
d’une famille richissime dont l’enfant est un génie du piano ayant reçu des cours de la dernière
victime. Très vite, Milo, Alex et Moses Reed, un jeune détective, se focalisent sur Travis Huck,
l’homme à tout faire des riches Vanders, en déplacement à l’étranger. La disparition soudaine de
Travis Huck amène les policiers à le soupçonner, d’autant que l’homme possède un passé criminel.
En dépit de ses antécédents et de son passé marginal, tous semblent vouloir protéger Travis et
défendre une image d’homme sain et bon…Quel est le tueur en série qui se cache derrière ces crimes ignobles ? Et surtout quelle peut bien être sa motivation ?

 

Mon avis: J'ai découvert le duo Alex Delaware et Milo Sturgis lors de leur première enquête dans "le rameau brisé", il s'agit ici de leur 23ème affaire criminelle comune. Pourtant je n'ai pas été dépaysé. Les deux personnages n'ont pas trop changé, leur environnement (conjoints et situation professionnelle) non plus. Un lecyeur prenant ici contact avec eux peux facilement découvrir l'histoire sans passer à coté de quoi que se soit. Pour les habitués, un nouveau flic vient s'adjoindre au duo (ainsi que son demi frère) et devrait par la suite continuer à enrichir les enquêtes de l'équipe.
L'auteur comme son héros Alex Delaware est psychologue et déclare dans la postface que sa passion est plus les personnages que l'intrigue elle même. Et si son histoire est parfaitement construite jusqu'au bout, on sent en effet qu'il prend soin de décrire chacun des personnages qu'il présente, des principaux aux acteurs plus annexes.
Ce n'est pas un "polar" à atmosphère noire ou torturée, les vies de Sturgis et Delaware sont peut être un peu lisses par rapport à d'autres polars, mais l'intrigue est bonne, bien construite et agréable à lire. De plus, les différents personnages sont très bien décrits et de fait cela les rends tous très réalistes et proches du lecteur.
En résumé, une lecture agréable et une intrigue bien menée vers une conclusion en demi-teinte comme dans la vie (la victoire est aussi une défaite suivant la façon dont on la considère)

Oncle Paul 22/03/2011 14:32



Bonjour Bruno


Ce roman est également dans ma PAL mais j'attends pour lire ta chronique et aussi pour lire ce livre car il ne parait me semble-t-il que mi avril. Donc un peu tôt pour en parler


Amicalement