Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kellerman Jesse : Les visages

Jesse Kellerman est le fils de l'auteur du rameau brisé (voir article categorie Thriller)
visages
L'histoire: Lorsque Ethan Muller, propriétaire d'une galerie, met la main sur une série de dessins d'une qualité exceptionnelle, il sait qu'il va enfin pouvoir se faire un nom dans l'univers impitoyable des marchands d'art. Leur mystérieux auteur, Victor Crack, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans à New York dans un appartement miteux. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c'est le travail d'un génie. La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d'enfants victimes, des années plus tôt, d'un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bien vite virer à l'obsession.

Mon avis: Heureusement que ce livre m'a été prété. J'aurais pu l'acheter en me fiant à ce résumé ou aux annotations en quatrième de couverture:
"Bien loin des polars calibrés habituels, Jesse Kellerman, styliste hors pair, nous offre ici un roman d'une indéniable qualité littéraire qui, doublée d'une intrigue machiavélique, place d'emblée le livre au niveau des plus grandes réussites du genre, tels Mystic River, de Dennis Lehane, ou L'Analyste, de John Katzenbach. " 
ou encore:
 «Si vous n'avez pas encore lu Jesse Kellerman, ne perdez pas une seconde. Plus vite vous découvrirez son oeuvre, mieux ce sera. On ne rencontre pas tous les jours un talent de cette ampleur.» Harlan Coben «Une écriture remarquable, une tension maximale, un roman obsédant. Le meilleur thriller de l'année.» The Guardian

Car j'ai commencé ma lecture dans cet état d'esprit: j'avais entre les mains un polar et tôt ou tard nous allions basculer dans l'enquête ou des explications sur une machination machiavelique. J'ai lu 100 pages...Bon, on m'a bien expliqué qui étais Ethan Muller, comment il avait eu ces dessins, et le petit mystère qu'ils contenanient, mais c'est tout. Un peu long comme introduction!!! 200 pages: on n'a pas beaucoup avancé sur l'enquête par contre entre les scènes contemporaines, on suit l'arrivée aux états unis de Salomon Muller qui va fonder la richissime famille Muller dont Ethan est un des derniers héritiers. Il commence quand le polar?? 300 pages: je crois que l'enquête est bien secondaire en fait. Mais on m'a annoncé une fin extra dans le quatrieme de couverture alors je continue.... Plus de 400 pages après le début, la fin arrive. Alors oui on recolle un peu des morceaux, on comprends, on a découvert qui était ce Victor Crack et son lien avec les visages dessinés. On connait la dynastie Muller avec ses grandeurs et ses turpitudes au fil du temps. Mais on est floué: ce n'est pas un thriller, c'est un roman sur une famille (Muller) dont le petit dernier Ethan va découvrir les secrets en enquétant sur ces mystérieux dessins.
Si l'on excepte cette trahison de l'éditeur, ce roman pourtant imposant se lit facilement, rapidement. C'est interessant, agréablement écrit et raconté (par Ethan qui nous avait lui prévenu des le début que ce qu'il racontait ne serait pas une passionnante histoire policière)