Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coben Harlan : Ne le dis à personne

Dans la foulée du premier (Disparu à jamais) j'ai foncé sur ce deuxième Coben et je ne fut pas déçu.
ne le dis
L'histoire: Pédiatre, David Beck exerce dans une clinique qui prend en charge les pauvres sans couverture sociale. Il aime son métier et l'exerce avec passion. Mais sa vie a été brisée lorsque son épouse, Elizabeth, qu'il connaissait depuis l'enfance, fut assassinée par un tueur sadique qui marquait ses victimes au fer rouge. Huit ans après ce drame, il reçoit un étrange e-mail codé dont la clé n'était connue que de lui-même et d'Elizabeth. Abasourdi, David essaie de se souvenir des détails qui entourèrent l'assassinat de sa femme, dont le propre père, officier de police, identifia formellement le corps. Impatient, il guette le prochain message qui lui donne rendez-vous le lendemain. En cliquant sur un lien hypertexte, il découvre alors le site d'une caméra de surveillance de rue et dans la foule, il voit, stupéfait, passer Elizabeth qui le regarde en articulant "Pardon, je t'aime"…

Mon avis: Même ressort que le précédent: un homme ordinaire dont la vie est fortement marquée par une tragédie ancienne se voit un jour replongé dans ce passé douloureux par un mystère incompréhensible. Et même talent que le précédent: on est accroché des les premières pages, entrainé derrière le héros à la recherche de la solution. La construction du suspens est habile, voire redoutable, l'action et le questionnement s'enchainent sans temps mort et on a du mal à lacher ce livre avant la fin.
Pour les gens préssés ou un peu allergiques à la lecture, l'adaptation cinéma faite par Guillaume Canet (meme titre) transposant l'action en France est à mon sens excellente.