Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gores Joe: Spade et Archer

spade et archer

 

Reçu dans le cadre de l'opération MASSE CRITIQUEmasse critique de Babelio

 

 

 

 

L'histoire: Tout le monde connaît la fin du partenariat entre Sam Spade et Miles Archer : le second se fait descendre au début du Faucon maltais. Mais qu’en est-il de leur passé commun : leur rencontre, leurs enquêtes, et la liaison de Spade avec la femme d’Archer, Iva ? Car Archer n’était pas vraiment un type sympa. On se souvient, dans le Faucon, comment Spade se justifie d’enquêter sur la mort d’Archer : il explique en substance que lorsque votre partenaire se fait tuer, vous êtes obligé de découvrir ce qui s’est passé et rendre « justice », quoi que vous pensiez de lui par ailleurs. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette loyauté ?

Nous sommes en 1921. Spade, lassé des enquêtes médiocres qu’il doit mener pour la Continental, monte sa propre agence à San Francisco. Et en cette aube bénie du banditisme moderne (nous sommes au début de la Prohibition, au début de l’essor de la Mafia, en pleine agitation ouvrière réprimée par la force, à l’époque du capitalisme débridé, du retour de légions de soldats qui reviennent d’Europe et ne trouvent pas forcément à s’occuper…), les clients ne tardent pas à affluer. Spade, enfin débarrassé des enquêtes de moralité et des maris disparus, va se frotter à ce « nouveau monde » qui émerge en Amérique, fait de truands, d’escrocs, de meurtres, de crimes ingénieux, de femmes fatales, d’alcool de contrebande, de trahisons, de pognon pourri, de dèche, de coups tordus et de détectives privés : bienvenue dans l’Amérique du XXe siècle et du hard boiled de Dashiell Hammett.
Spade & Archer, c’est évidemment un hommage au maître : en recréant l’univers hammettien, Joe Gores promène Sam Spade à travers les bas-fonds de San Francisco avec un style et un mordant qui réjouiront les amateurs, mais il fait aussi la liaison entre le « Continental Op » de Moisson rouge, personnage très proche d’Hammett lui-même, marqué par son expérience à la Pinkerton, et le Sam Spade du Faucon maltais, devenu une sorte de référence indépassable et archétype « idéal » du détective dur à cuire.
Joe Gores, lui-même également ancien détective privé et auteur du célèbre Hammett, adapté au cinéma par Wim Wenders en 1982 (avec Frederic Forrest et Peter Boyle et récompensé du Japan’s Falcon Award), sait parfaitement de quoi il parle. Il a remporté -entre autres- trois Edgar et est déjà chez Rivages l’auteur de Privé, (Rivages/Noir (nº667) paru en 2007.

« Personne n’a écrit si bien depuis Hammett et Chandler que Joe Gores. »
Ross Thomas
« Un Hammett d’aujourd’hui. »
Otto Penzler

 

Mon avis:    Je ne connais pas Hammet, si ce n'est à travers le film tiré du Faucon Maltais. Difficile donc de dire si ce livre est fidèle au style de l'auteur. Je connais par contre un peu Chandler (pour garder une référence "privé" "dur à cuire") et j'ai été déçu. Spade est bien un détective, qui enquête et résoud ses enigmes, mais le coté "dur à cuire" n'est pas là. Quand à Archer, il semble apparaitre ici et là uniquement pour faire le lien avec le Faucon Maltais.

En fait c'est un peu l'impression que me donne ce livre: une oeuvre de transition qui s'oblige à intégrer des personnages pour faire le lien entre les oeuvres de Hammet.

De ce fait, les trois parties du livre pourraient être trois nouvelles indépendantes jalonnant la carrière de Sapde (la premiere à son installation, les deux autres à quelques années d'intervalle) mais que l'on a lié ensemble par un insaisissable malfaiteur qui ressurgit à chaque fois.

Ici le récit est à la troisième personne et met en scène les personnages qui vont accompagner Spade au cours de se vie de détective privé (Secrétaire, avocat, flics, Archer, la femme d'Archer)runo19

J'ai bien moins aimé qu'un Chandler et si on s'attend à des révélation sur les relations de Spade avec Archer, on en sera déçu, ce dernier n'étant quasiement pas présent dans tous le livre, ce qui parait un comble au vu du titre.