Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Golden Christopher: Hellboy l'armée maudite

hellboy

L'histoire: 525 av. J.-C. : une armée dépêchée par le roi des Perses, forte de cinquante mille hommes, disparaît corps et biens dans une tempête de sable en plein Sahara. 1986 ap. J.-C. : une expédition britannique partie sur ses traces s'évanouit à son tour. Le Bureau de Recherche et de Défense sur le Paranormal est saisi de l'affaire et envoie alors son plus illustre investigateur : Hellboy, le démon rouge ramené de l'enfer par les nazis et recueilli par les alliés. Sa mission : retrouver l'équipe disparue et élucider le maléfice qui règne en ces lieux. Ignorant les avertissements que lui adressent les morts eux-mêmes, Hellboy et ses compagnons vont se jeter dans les griffes de légions de morts-vivants et dans le piège dressé pour eux par le sorcier immortel qui dirige cette Armée maudite !

 

Mon avis: De christopher Golden je n'ai lu que l'excellent roman fantastique sur les aventures de Jack London chroniqué il y a peu ("Sauvage"). De Hellboy, j'ai lu l'intégralité des Bandes dessinées de Mike Mignola grace à mon collègue Crapullax (dont vous trouverez le Blog  de BD, Musique et jeux vidéo "Le Zine du Moi" référencé  dans mes liens) qui me les a prété. J'ai également vu les 2 films consacrés au fils de l'enfer.

D'après Mignola lui même, Hellboy est un aventurier du fantastique à l'instar d'un Doc Savage.

Bon, je deteste le dessin de Mignola, et je trouve certains de ses scénarii (tous?) trop simplistes: Helleboy arrive se castagne avec un monstre et gagne... (si si c'est à peu près toujours comme ça).

Ce qui est original dans les albums BD de Hellboy c'est les personnages et les monstres issus de mythologie connues ou moins connues (Russe par exemple) et de références aux entités lovecraftiennes comme les grands anciens.

En prenant ce livre en main, je pensais donc découvrir un roman fantastique à la hauteur de Lovecraft ou de Brian Lumley (cycle du Necroscope chroniqué dans ce Blog). Mais pas du tout.

Christopher Golden n'a malheureusement pas voulu trahir son ami Mignola. Golden sait raconter une histoire, décrire des scènes de façon détaillées. Mais on a un peu le sentiment de lire une BD de Hellboy (on a même les dessins de Mignola pour bien visualiser). Dommage, Golden introduit bien une histoire sentimentale pour le démon écarlate, mais c'est tout. De plus, il se focalise sur Hellboy sans faire intervenir le BPRD (Bureau de Recherche sur le paranormal pour qui travaille Hellboy) qui est un recueil de personnages tout aussi fascinant que Hellboy à mes yeux.

Le livre plaira donc sans doute aux fans d'Hellboy (voyez la critique de Crapulax), mais il m'a déçu... comme une BD d'hellboy.