Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Garnier Romain: L'heritage de glace

heritage de glace

 

Reçu dans le cadre de l'opération masse critique

avec Babelio 

 

 

 

 

L'histoire: Lorsqu'en 2011 on retrouve un sous-marin frappé de la croix gammée pris dans les glaces du pôle Nord, c'est la stupéfaction. D'autant plus que tous ceux qui s'approchent de l'épave meurent. Une force mortifère semble émaner de ses entrailles d'acier. Qu'allait chercher ce sous-marin dans ces contrées désolées ? Une civilisation perdue ? Une religion oubliée ? Envoyé au pôle Nord fouiller le submersible, le jeune sanskritiste John Akcroyd n'est pas au bout de ses surprises : de la banquise de glace aux profondeurs de la terre, il va basculer dans l'inconnu, à la poursuite d'un secret indicible, un héritage du passé aussi redoutable qu'extraordinaire

 

Mon avis: Avant tout une précision: Ce roman est affiché comme "Thriller" par l'éditeur et s'en est un. Mais attention pour ceux qui ont pris l'habitude de voir derrière ce qualificatif anglo-saxon des romans policiers ou assimilés. Car ce Thriller là n'en est pas un.

Je pense que l'auteur de par la mythologie évoquée et de par le style parfois employé dans l'écriture a été beaucoup influencé par H.P. Lovecraft. Il sera donc question des "grands anciens", ces mysterieuses et dangereuses créatures qui auraient précédé l'homme sur Terre.

Du fait de cette écriture "à la manière de", je suis rapidement retombé dans l'ambiance sombre des romans de Lovecraft. Le style est soigné, d'un français impeccable et truffé de petits qualificatifs inquiétants: les mots "maudits", "monstrueux", "angoissant"...etc ponctuent le récit.

Cet univers Lovecraftien est associé à la revisite des exactions nazi de la deuxième guerre mondiale et le fait qu'ils s'interessaient à l'occulte pour accomplir leurs desseins. Ce postulat, de nombreuses fois exploités au cinéma ("Les aventuriers de l'Arche perdue" par exemple) et en littérature est ici combiné aux mythes developpés par Lovecraft.

Le tout emballé dans un joli papier scientifique (on voit que l'auteur est un Universitaire érudit) qui permet de faire un lien avec quelques mythes religieux.

 

Globalement un roman agréable à lire donc, si ce n'est à mon gout une trop grande simplification concernant les amours du personnage principal (à la fois dans la simplicité des histoires et dans la façon de les presenter) et une fin ouverte comme il est de tradition dans ce type de récit mais qui laisse bien trop de choses en suspens.

 

Quelques petites imperfections donc mais un bon potentiel que ce nouvel auteur.