Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brussolo Serge: Le sourire noir

le sourire noir

L'histoire: A Mother Lode Lake, au coeur d'un somptueux parc naturel californien, " yuppies " surmenés et cadres stressés peuvent à la fois s'amuser et suivre le régime amaigrissant idéal : celui qui permet de manger autant qu'on veut... Et ils mincissent. Incroyablement vite. Et ils s'amusent. Un peu trop, même. Des blagues stupides et dangereuses les font rire aux larmes, de leurs lèvres curieusement noires... Lorsque cela tourne au drame, David Sarella, leur prof de création littéraire, commence à s'interroger sur les vertus de ce produit de régime. Pour s'apercevoir bientôt que beaucoup de gens - en particulier la Mafia et la CIA - s'intéressent également aux secrets de l'Amazing Diet...

 

Mon avis: Je suis je dois l'avouer fan de Brussolo en général (du moins de ses romans dans le style thriller, moins inconditionnel de ses premières oeuvres de SF/terreur/fantastique bien que certaines contiennent déjà les germes de la suite de son oeuvre) mais si je suis fan, ce roman est un de ceux qui me l'ont fait classer dans mes auteurs préférés.

Prenez un thème toujours actuel: la recherche du régime miracle (thème récurent de tous les magazines au printemps) qui permet de maigrir en mangeant tout ce que l'on désire. Le rêve...

Mais on est dans un livre de Brussolo, le rêve se mue donc bientôt en cauchemard: il y a des effets secondaires..mortels.

David Sarella, est lui le quidam au mauvais endroit au mauvais moment qui va se retrouver embarqué dans une enquête inquiétante et dangereuse.

Et peut être même que ce David n'est pas simplement un quidam quelqconque...

Avec Brussolo il y a toujours des situations et des personnages improbables et des rebondissements du début à la fin tenant le lecteur en haleine.

Un des excellents Brussolo que j'ai lu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Nico 05/12/2010 19:58



Ce roman m'a laissé des impressions contradictoires. La première moitié, celle où l'auteur met en place l'intrigue, et plante le décor, est absolument sublime: l'auteur parvient à merveille à
créer une atmosphère angoissante (avec les effets secondaires de l'Amazing Diet), et c'est franchement très prenant. J'ai également aimé les passages où l'auteur parle du milieu éditorial et des
cours d'écriture que donne le héros. Un régal! cela dit, je suis beaucoup moins convaincu par la suite: ça part un peu dans tous les sens, d'autant que certaines idées semblent mal exploitées
(quand Sarella devient accro au régime) et certains passages sont décevants (le village des bûcherons, et le dénouement final, notamment). Bref, ça part très bien, et au final, on reste un peu
sur sa faim, comme dans Peggy Sue (premier tome) et La meute hurlante (premier épisode).