Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aubard Yves: Le seigneur de Châlus

le seigneur de chalus

Reçu dans le cadre de l'opération masse critique Merci au site BABELIO et à l'éditeur: Geste Editions

 

L'histoire: Premier tome de « La Saga des limousins », « Le Seigneur de Châlus » débute à la fin du xe siècle, entre 968 et 999. Durant cette période, quatre souverains se succèdent à la tête du royaume de France occidentale. Laventure commence avec Lou, enfant trouvé qui grandit à la forge de Tristan, son père adoptif. Au fil des ans, on le voit grandir, se marier et effectuer son ascension sociale. Suite au miracle des Ardents à Limoges et à lostention de la relique de Saint Martial, la guerre éclate entre Limousins et Périgourdins. Lou se retrouve alors au premier rang de ce conflit au côté de son suzerain. Yves Aubard base son récit sur des faits réels et propose une véritable fresque historique dans la lignée de Maurice Druon.

 

Mon avis: Comme indiqué plus haut, il s'agit ici du premier tome d'une plus importante saga Limousine. Corrézien et donc voisin de la Haute Vienne qui abrite Châlus, j'ai  ouvert ce livre avec un oeil intéressé de lecteur "régional". J'avais aussi un oeil d'amateur de récits moyenâgeux (réels ou fictifs). Comme toute saga, elle débute avec l'enfance d'un personnage hors du commun: Lou ("trouvé hier jour de la St Lou", comme dira le curé en choisissant ce nom de baptême, "tu as de la chance aujourd'hui c'est la st Ermenangaste") trouvé dans les bois par le forgeron du village qui va vite devenir seigneur de Châlus, amis du Vicomte Guy de Limoges et redoutable combattant face à un ennemi sournois: Boson le bel, fils du comte du périgord.

Un roman épique donc rythmé par des batailles et tendu par un suspens entre les trouvailles de Lou pour gagner la guerre et les ruses de Boson pour anéantir le vicomte de Limoges et ce nouveau seigneur de Châlus.

Un contexte historique aussi avec l'épidémie ravageant la région à cette époque: le mal des ardents, une maladie mortelle qu'on dira repoussée par les reliques de St Martial, ce qui donnera naissance au rituel des ostensions Limousines.

Le point fort de ce livre est sa facilité de lecture. On se laisse emporter par les rebondissements comme lorsque l'on regarde un bon film de cape et d'épée. Les inventions continuelles de Lou (et de ses fils) sont autant de rebondissements. Les détails de la vie à l'époque sont fidèlements décrits.

Le point faible sera pour moi un "trop gentil". En effet, tout cela est un peu trop parfait, un peu trop sage. Lou trouve toujours des solutions pour éviter le pire, il est sage, juste et moral à une époque où les moeurs et usages étaient plus rudes. Alors, qu'il soit respectueux envers sa femme, forgeron doué, stratège averti sans avoir étudié, combattant féroce car très fort malgré une absence de technique...admettons. Mais cela fait beaucoup, d'autant qu'il trouve toujours de précieux alliés avec qui il se noue d'amitié sans jamais se tromper, qu'il défend à ses soldats de piller et violer (ce qui était le lot à cette époque), qu'il n'est jamais trahi, trompé, touché par un désastre ou une perte (ses amis sont fidèles, sa famille bien portante, sa femme échappe à toute tentative de viol...). Ce n'est pas que je tienne à voir systématiquement les personnages souffrir, mais dans une époque dure comme l'an Mil, je trouve que cela ressemble un peu trop à un roman des années 60 où les héros étaient de preux chevaliers et les épreuves assez édulcorées, ce qui tranche avec la littérature actuelle issue d'une époque (malheureusement) plus violente.

Au final un livre que j'ai tout de même pris plaisir à lire, qui m'a aussi donné envie de lire la suite (combien de tomes, je ne sais pas encore  mais je compte le demander à l'auteur le 10 Novembre puisqu'il vient à la foire du livre de Brive). C'est peut être un peu "conte de fée" mais ça fait du bien aussi de lire des choses légères et interessantes.

Yves Aubard 11/11/2012 10:23


Merci Bruno pour ces commentaires sur mon bouquin et désolé de ne pas vous avoir vu à la foire du livre de Brive le 10 novembre (je n'y serai malheuresement pas le 11). Pour répondre à votre
question de la suite et du nombre de tomes à venir vous trouverez toutes les réponses sur le site sagadeslimousins.com que je vous invite à visiter.


Cordialement


Yves Aubard