Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ludlum Robert: saga Jason Bourne

Mon premier Ludlum (Robert Ludlum) fut La mémoire dans la peau
le premier volume d'une trilogie.
Résumé: Un homme s'échoue gravement blessé (dont une sévère plaie à la tête) sur une plage américaine. Sa blessure a irrémédiablement lésé sa mémoire, mais très vite d'étrange flash vont surgir. Le seul véritable indice de son identité est un microfilm présent sous sa peau. Jason Bourne va donc tenter de trouver qui il est, qui il était et qui il peut devenir à condition d'échapper à ceux qui le traquent et tentent de le tuer.
Est il un agent secret, le terroriste Carlos, un autre? Il sait se battre, parler des langues étrangères, appliquer des procédures de combat urbain, c'est tout ce qu'il sait.

Mon avis: Un excellent livre. Ludlum est un auteur que j'aime, même si on peut lui repprocher de faire des héros très bavards. Il y a beaucoup de dialogues dans la bouche d'hommes censés être des hommes du secret. Mais le suspens est très bien entretenu du début à la fin. Impossible de savoir qui est réellement Bourne avant que lui même ne le découvre.
Pour se convaincre de la richesse de cette histoire, on peut se dire que ce livre a inspiré bien sur les films éponymes (et un plus ancien avec Richard Chamberlain et Jacklyn Smith -plus proche du livre-) ainsi que le personnage de XIII (héros de BD de Jean Van Hamme qui avoue volontier s'être inspiré de Bourne). L'idée est donc bien un concept riche et inspiré.
Les deux suivants (la mort et la vengeance) sont moins réussis à mon avis. L'écriture reste la même, Bourne reste partiellement amnésique (c'est physique il ne pourra jamais retrouver complétement la mémoire) et de ce fait l'auteur peut nous faire découvrir des pans de son passé et le placer encore dans des situations déstabilisantes; mais on se lasse petit à petit.
Robert Ludlum est mort, mais ses héritiers ont confiés l'écriture d'une nouvelle trilogie à Eric Van Lustbader. Le premier est paru en France, j'en ferais une critique à part.
La mémoire dans la peau est à lire absolument. (si vous avez vu les films, ce sera un peu moins surprenant mais cela reste interessant). Les deux suivants sont à lire si vous êtes fan du premier, sinon elles ne sont pas essentielles et je trouve décevantes face à la puissance du premier.