Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thomas Adrien: Notre Dame des loups

Thomas Adrien: Notre Dame des loups

L'histoire: 1868, aux confins de l’'Amérique, les Veneurs, une petite troupe d'’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d'’argent, l'’âme froide comme l’'acier, parcourent les immensités de l’'Ouest sauvage.
Ils s’'enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu'’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups…

Mon avis: A la lecture du quatrième de couverture l'histoire n'est pas un mystère. Il s'agit d'une traque au (aux) loup-garou dans l'amérique post guerre de sécession. Je ne dis pas far west car l'action se déroule dans le nord, on est donc plus proche de l'univers de London et de Croc Blanc (même si ici les loups sont humains le jour et Lupins la nuit). Créée sur le nouveau continent par un imigré du vieux continent, la Vénerie est une troupe hétéroclite politiquement correcte (hommes, femmes, indien, noir, européen, américain la diversité est là), et chaque membre a son caractère, son histoire. On en découvre plus sur certains au fil des chapitres, chaque chapitre étant le récit d'un des membres de la Vénerie.

Au fur et à mesure on découvre donc qui ils sont, qui sont leurs ennemis, ces Wendigos qui sont en fait des loups-garou infectés par "La Dame", venue d'europe. Les veneurs sont un peu les "Men in Black" de l'époque, en charge de tuer les lycanthropes mais aussi de faire en sorte que la rumeur de leur existence ne se répande pas. Ils sont bon tireurs, dur à cuire et donc un peu amoraux (au sens de la civilisation). Ils ne s'aiment pas forcément mais se plient aux régles imposées par le "maitre de chasse". Chacun va donc nous donner sa vision de son histoire et de leur univers.

Le roman se lit vite. L'ambiance glaciale et mortelle de la chasse est bien rendue. Les personnages sont tous différents et interessants. L'histoire de La Dame et de ses rejetons (les "Rej" comme les appellent les veneurs) bien expliquée. Et le final est très bien conté, original avec quelques surprises pour le lecteur très bien amenées.

Un livre qui se lit bien, qui mêle avec efficacité western et horreur. Et l'auteur sait mener l'histoire en entretenant suspens et révélations de façon très habile.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :