Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Simak Clifford D: Demain les chiens

Simak Clifford D: Demain les chiens

L'histoire:La civilisation des chiens bruisse de mythes. Fondateur, celui de l'homme est le plus répandu : on le raconte aux chiots pour les distraire, mais certains le considèrent intrinsèquement lié à l'apparition de la race canine. Qui sait ? L'éventuelle présence de l'homme sur Terre dans un lointain passé donne lieu à des spéculations et sert de base à huit contes formant suite sur l'évolution des canidés depuis que les hommes ont abandonné leurs cités… et que l'un d'entre eux leur ait appris à parler.

 

Mon avis: Écrit en 1952, ce roman de SF se présente comme un recueil de 8 contes, préfacés par un auteur canin qui les critique et nous expose les différentes théories sur leur crédibilité selon différents penseurs de sa race. Le premier évoque les derniers jours de la civilisation humaine ancienne dans une époque déjà futuriste (1985!) où l’énergie atomique à fait disparaitre l'essence, les voitures et les routes puisque tout le monde se déplace en avion ou hélicoptère; où les robots commencent à faire des choses folles (une tondeuse qui fonctionne seule pour tondre une pelouse c'est proprement hallucinant non?) et où la valeur de la terre a chuté puisque les cultures hydroponiques ont rendu la culture traditionnelle obsolète. Les gens désertent donc les villes pour s'installer à la campagne sur de grandes surfaces à bas prix. De là le concept de "cité" va disparaitre. Puis l'humanité va migrer vers les étoiles et découvrir d'autres civilisations (martiennes, puis jupitériennes). Parallèlement un savant va permettre aux chiens de parler (en modifiant leur larynx). Si les chiens commencent à pouvoir communiquer et si la population humaine se raréfie, que va-t-il se passer? Quand et pourquoi l'homme va-t-il disparaitre au point de devenir un mythe remis en cause par les chiens?

Chaque conte apporte un point d'évolution à cette histoire. Une histoire que l'on suit à travers le destin d'une même famille: les Webster qui seront partie prenante dans toute cette évolution à travers des siècles.

Le récit est un peu daté, peut être pas "fun" à lire, mais il est caractéristique de la SF des années 50-60 où les récits servaient souvent de support à des questionnements scientifiques ou philosophiques. Que se passerait il si...?

Original, avec de bonnes questions théoriques (une autre forme de société existerait elle sans certains concepts humains?) et très pratiques (si les animaux décidaient de bannir le meurtre entre eux comment réguler la population des proies sans faire intervenir leur prédateur naturel?). Un "classique" de la SF.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :