Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bourhis Hervé: Le teckel

tous les livres sur Babelio.com

Reçu dans le cadre du prix SNCF du polar ( http://www.prixsncfdupolar.com )

avec le site BABELIO

 

L'histoire: « Pour vendre ce nouveau produit à nos partenaires médecins, nous allons allier l'expérience à la fraîcheur ». Ainsi la direction des laboratoires Duprat s'adresse-t-elle à son nouveau binôme commercial pour le convaincre d'accepter une collaboration en réalité imposée. Guy Farkas, surnommé « Le Teckel », visiteur médical revenu de tout, devra faire équipe avec Jérémy Labionda, jeune cadre sur diplômé, en fait discrètement mandaté par sa hiérarchie pour enquêter sur les véritables agissements du Teckel. Bref, le mariage de la carpe et du lapin sur fond de mission à haut risque, puisqu'ils doivent vendre la nouvelle version d'un médicament soupçonné d'avoir provoqué des centaines de décès.

 

Mon avis: Une BD qui est une version dessinée d'un roman noir ou d'un film noir des années 70-80 comme les a fait Chabrol par exemple. Au départ la composition malgré eux d'un duo mal assortit entre le vieux commercial surnommé le Teckel (qui fait vite penser au caricatural Jean-Claude Convenant de Caméra Café: un peu beauf, coureur, désinvolte et roulant en CX) et un jeune employé débutant révolté par l'attitude je m'en foutiste de son binôme. On traverse la province, ses hôtels pour VRP, ses boites de nuit semi déserte en semaine...etc.

Mais au fil de la route et du temps, les personnages changent. Le jeune débutant se voit confier la mission de faire un rapport sur le teckel. Ce dernier cauchemarde sur un passé africain blessant (au propre comme au figuré)... Et au final chacun se révélera sous un autre angle.

Le tout mis en couleur sous des teintes fades et peu lumineuses collant au récit.

Comme à mon habitude, je ne me prononce pas sur la qualité du dessin et je met une planche pour que chacun juge de son adhésion ou non au graphisme.

Pour moi, même si je ne suis pas super fan, je trouve que le style de dessin peut se marrier à l'histoire, comme les choix de mise en couleur. Cela s'accorde bien à l'atmosphère de roman noir un peu glauque que l'histoire veut établir.

L'histoire a une fin, même si un autre volume a fait suite à celui-ci

 

Bourhis Hervé: Le teckelBourhis Hervé: Le teckel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Bernieshoot 03/12/2015 16:16

une époque que j'apprécie bien et le style de cette Bd la traduit bien