Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Swarthout Glendon: Le tireur

Swarthout Glendon: Le tireur

L'histoire: Au tournant du XXe siècle, John Bernard Books est l'un des derniers survivants de la conquête de l'Ouest. Après des années passées à affronter les plus grandes gâchettes du Far-West, il apprend qu’'l est atteint d’un cancer incurable : il ne lui reste que quelques semaines à vivre. Les vautours se rassemblent pour assister au spectacle de sa mort, parmi lesquels un joueur, un voleur de bétail, un pasteur, un croque-mort, une de ses anciennes maîtresses, et même un jeune admirateur. Mais Books refuse de disparaître sans un dernier coup d'éclat et décide d'écrire lui-même l’ultime chapitre de sa propre légende.

Mon avis: C'est le tournant du siècle, la fin d'une époque, celle des pistolero, des aventuriers de l'Ouest. Le monde moderne arrive avec ses tramways, ses trains...etc.

C'est aussi la fin d'un homme, une légende qui va s'éteindre non pas un colt à la main, mais rongé par un cancer. Books revient à El Paso vivre ses derniers jours, bien décidé à ne pas se laisser faire et à choisir sa mort.

Mais la nouvelle se répand et toute la ville semble vouloir en tirer profit à sa manière. Books va alors jouer leur jeu à sa façon.

Tout l'enjeu du livre (puisque le sort de Books est scellé dès le début) c'est de deviner s'il réussira son pari malgré l'évolution de la maladie et tous les imprévus qui viendront bouleverser ses plans.

Un western qui se passe presque exclusivement dans une chambre... décidément c'est bien la fin du Wild Wild West!

Mais c'est aussi très intéressant, proche d'un drame théâtral, parfois à la limite du burlesque sur les marchandages de Books avec les profiteurs, parfois tragique avec la destiné de certains personnages