Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MALLOCK: Les visages de dieu

MALLOCK: Les visages de dieu

L'histoire: Le désespoir et la mort constituent son quotidien. Pour le commissaire Mallock, les hommes sont abandonnés de Dieu. Et ce ne sont pas les visions qui l'habitent qui vont l'en dissuader. Ni cette cruelle affaire du Maquilleur, qu'il semble être le seul à pouvoir élucider. Les cadavres – œuvres d'art monstrueuses – que sème aux quatre coins de Paris ce tueur en série hors norme seraient-ils des reproductions corrompues d'images pieuses ? Pense-t-il, à travers ces mises en scènes macabres, parcourir son chemin de croix vers la rédemption ? Comme si le Diable cherchait son Salut. Comme si, derrière l'horreur, se cachait le visage de Dieu... Nouvelle édition revue par l'auteur

Mon avis: Premier Opus des enquêtes du commissaire Amédée Mallock, ce roman est donc l'occasion de faire connaissance avec le personnage et son environnement ainsi que son triste passé.

Pour ma part je connaissais le personnage l'ayant abordé via sa quatrième enquête "Les larmes de Pancrace" (voir sa critique sur ce blog), et je souhaitais revenir au sources et reprendre ma lecture dans l'ordre de sa vie (même si les enquêtes elles même peuvent se lire indépendamment).

L'enquête est donc celle d'une traque à un sérial killer inspiré par l'art religieux. Sujet sans doute parlant pour l'auteur lui même artiste (photos, dessins et autres en plus de l'écriture). Une honnête histoire dont c'est la...troisième version.

L'auteur ayant connu quelques déboires éditoriaux à ses débuts, il profite de la réédition par pocket de cette première "chronique barbare" pour revoir son texte, l'enrichir et le développer. Je lui avais à l'époque demandé s'il était sage de revenir sur une œuvre finie, il semblait le penser et je me disais pourquoi pas sauf que...

N'ayant pas lu la première version je ne me prononce pas sur les enrichissements du thème, ni sur un éventuellement changement du récit. Je me contenterait de pointer du doigt une erreur à mon sens: ces notes de renvoi en bas de page, nous indiquant que La place st michel est une place qui "quelques mois plus tard, allait subir le pire des outrages" (dans le volume suivant) ou que Jo est "Marie -Joséphine Maêcka Demaya, la grande martiniquaise apparaitra de façon de plus en plus importante dans les prochaines enquêtes d'Amédée Mallock, jusqu'à rejoindre son groupe de sang". Si l'auteur peut nous dire ça, si le lecteur qui comme moi a lu d'autres volumes avant le sait, en quoi cela est il utile au lecteur de cet opus? En quoi cela sert il l'histoire? Pire, savoir l'avenir d'un des personnages irait plutôt à l'encontre de ma volonté. Je prend plaisir à suivre leur évolution et je ne veux pas connaitre leur futur par anticipation.

Sinon nous suivons une enquête bien documentée, un mystère entretenu et dévoilé avec le rythme qu'il faut et le nouveau lecteur fera connaissance avec Mallock, son passé, ses techniques d'enquête policières et plus ésotériques (moyennant des substances illicites), son caractère et son équipe.

Dommage que la réécriture ait été un peu trop loin à mon gout. C'est malgré tout un bon policier et une bonne entrée en matière dans l'univers de ce nouveau commissaire.