Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Albert Jean-marie: L'infiltration

Albert Jean-marie: L'infiltration

L'histoire: Suite du 1er volet des aventures de Vladimir Vassilievitch Karpov, commencées dans « La Riposte ». Vladimir Vassilievitch Karpov lance une audacieuse opération face aux forces islamistes qui sèment la terreur dans tout le Caucase. Virtuose de l'action clandestine, manipulateur des hommes et des idées, il oppose Soufis et Wahhabites, Tchétchènes et Afghans... à ce jeu, même les meilleurs peuvent échouer. Complicités, trahisons, suspicions, lâcheté des hommes et des gouvernements sur fond d intérêts pétroliers.

 

Mon avis: Suite du premier volet des aventures de Vladimir donc, un second volet qui peut se lire sans avoir connaissance du premier, si ce n'est qu'on retrouve des protagoniste recrutés précédemment, mais ne pas connaitre leur passé n'est pas totalement handicapant.

Par contre, est-ce le fait de déjà connaitre l'équipe, est ce que cette équipe déjà constituée permet de se concentrer sur la mission proprement dite et de ne pas passer de longs moments en recrutement? Toujours est il que j'ai trouvé cette suite plus mouvementée que le premier tome et donc plus accrocheuse.

Attention, il s'agit toujours d'un roman d'espionnage privilégiant manipulations et recherche de renseignements à l'action. L'auteur nous montre à la fois les techniques les plus modernes de localisation par balises miniaturisées, aux plus traditionnelles (les boites aux lettres mortes) en passant par des gadgets à la James Bond (les balises ou les communicateurs dissimulés dans des objets anodins).

La stratégie est sans faille, l'infiltration bien menée. Au passage on en apprend un peu plus sur les courants de l'islam et la situation autour de la Tchétchénie. Et on évite (de peu) trop de happy end pour une histoire d'espions.

Le seul -petit- reproche que je pourrais faire est que l'équipe de Vladimir a de la chance, épargnés par les grains de sable, les trahisons ou les événements extérieurs qui auraient pu mettre à mal leur projet. Assez rare que la réalité préserve ainsi les plans les mieux élaborés, mais le plan en question étant très bien pensé et organisé, on peut admettre que la préparation minitieuse ait suffisamment réduit les risques pour bénéficier de cette clémence du sort.

Un tome deux meilleur que le un...je vais devoir lire le suivant pour confirmer cette progression.